Basket
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
florent_pietrus_fos.jpg
Actualités LNB 18/19 -J#26- SIG Strasbourg-Fos-sur-Mer Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

​Sans Fos note

Face à un mal classé, il ne fallait pas commettre d’impair. Les joueurs de Fos étaient venus au Rhenus avec l’objectif de réaliser un coup dans leur course au maintien. Mais les SIGmen ont joué avec sérieux et déroulé leur basket pour infliger une claque aux visiteurs sur le score sans appel de 107 à 74.

patch_film_du_match.jpg

Déjà privée de David Andersen, la SIG Strasbourg devait également composer sans Jérémy Nzeulie laissé au repos et Ludovic Beyhurst malade. Qu’importe, cette équipe a de la ressource et les SIGmen prenaient ce match par le bon bout. A l’image de Youss’ Fall qui causait bien des problèmes des deux côtés du terrain et Nicolas Lang qui était déjà bien chaud (6-0, 2’). Fos devait s’en remettre aux tirs extérieurs, et leur arrosage automatique à 3pts portait ses fruits puisqu’ils revenaient à la faveur de trois triples : 12-9, 5’. Mais Quentin et Mike se démenaient en défense et leur énergie leur offrait deux paniers faciles pour reprendre le large. Et comme, en prime, Jarell Eddie était dans un bon soir, tout comme Ali Traoré qui enquillait 8pts en 1’50, la SIG Strasbourg giflait Fos dans ce premier quart : 29-19, 10’ (éval : 41-17).

Les SIGmen ne lâchaient pas leur emprise et le début du 2ème quart était dans la continuité du précédent. Ali Traoré faisait un véritable clinic en attaque en déroulant son jeu et en mettant en avant son panel. Auteur de déjà 12pts en 8’ de présence sur le parquet il permettait à la SIG Strasbourg d’obtenir sa plus grosse avance à la 15’ : 41-25. Le temps s’écoulait et Fos cherchait des solutions mais en vain. Même si les Jaunes et Noirs se donnaient, ils ne pouvaient faire face au collectif strasbourgeois. Toutes les rotations strasbourgeoises apportaient leur pierre à l’édifice et les hommes de Vincent Collet géraient leur match (43-29, 16’30). Les Alsaciens dominaient dans tous les secteurs de jeu et un petit run (8-0 en 1’30) faisait même monter l’avance à 20pts, juste avant que le capitaine de Fos ne score au buzzer de la mi-temps : 54-39, 20’ (éval : 73-39). Une mi-temps sérieuse et appliquée où l’adresse était une nouvelle fois au rendez-vous (59%).

Les locaux revenaient avec de l’envie. Une application, une énergie et une intensité qui sautaient à la gorge des joueurs de Fos qui permettaient de reprendre rapidement 20pts d’avance : 59-39, 22’. Les SIGmen récitaient leurs systèmes et plus le chronomètre tournait et moins il était pensable de voir Fos l’emporter. Youss’ se régalait aussi bien en défense avec ses contres en haute altitude qu’en attaque où il planait sur les intérieurs de Fos. Les visiteurs venaient d’exploser en plein vol et à la 36’ l’avance de Strasbourg était déjà de 24pts : 70-46. Et le roi des pistoleros de Jeep® ÉLITE faisait son œuvre en la personne de Jarell Eddie de nouveau incandescent à 3pts pour donner 30pts d’avance et faire exploser son Rhenus : 78-48, 28’. Il enfilait les triples comme des perles et son 6/9 derrière l’arc faisait monter l’addition à +35, juste avant que Fos ne trouve une toute petite faille. Fin du 3ème quart-temps : 85-51 (éval : 116-46).

Autant dire que le dernier acte était une simple formalité tant le travail venait d’être fait sans fausse note jusque-là. Les visiteurs marquaient bien quelques paniers mais les Blancs déroulaient. Flo Pietrus retrouvait au passage ses cannes de 20 ans en claquant un énorme tomar en contre-attaque, pour le plus grand plaisir de tous (94-60, 34’). Mardy Collins permettait de passer le cap des 100pts et coach Collet en profitait pour lancer dans le grand bain Jayson Tchicamboud qui ne donnait pas sa part au chien pour participer à la fête. D’un dunk rageur il inscrivait ses premiers points en pro’ à 2’ du buzzer d’un match maîtrisé de A à Z : 106-65, 38’. Finalement le public venait de vivre une belle soirée et voyait son équipe l’emporter avec autorité sur le score sans appel de 107 à 74 (éval : 142-73).

Claire, nette, propre et précise, cette victoire est un pas de plus vers les Playoffs. Emmenée par un Youss’ Fall en double-double une nouvelle fois (18pts/12rbs/28 d’éval), un Jarell Eddie chaud comme un barbecue (23pts à 7/10 à 3pts) et plus globalement par un collectif sans faille (7 joueurs à 11 d’évaluation ou plus), la SIG Strasbourg a fait respecter la hiérarchie et sa loi sur son parquet.

F.T.