Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
equipe.jpg
Actualités [19/20] amical#4: Dijon-SIG Strasbourg Résumé Statistiques Photos

​[Ain Star Game] : Sans arme face à Dijon

Pour sa deuxième sortie lors du Ain Star Game 2019 la SIG Strasbourg affrontait la JDA Dijon. Et, pour cette rencontre, l’équipe devait se passer de son sniper d’élite Gabe York, qui était économisé après avoir ressenti une petite douleur aux ischio-jambiers avant cette rencontre. Difficile donc de rivaliser pour les SIGmen qui ne jouaient qu’avec 5 pros, face à des Dijonnais aux complets et qui se sont imposés logiquement 80 à 54.

Quentin Serron ouvrait le score pour la SIG Strasbourg mais la JDA Dijon répondait en plantant 11pts de rang et déjà prendre un net avantage : 11-2, 2’30.  Face au cinq majeur de Dijon, le quintette Trice, Serron, Dallo, Inglis, Miyem était dans le dur en ce début de rencontre. Alexandre Chassang se régalait dans la peinture et ses 7pts en 4’30 permettait aux Bourguignons de faire la course en tête après 5’ : 16-2. Autant le dire, ce début de match ne laissait guère augurer une belle soirée dans la petite ville de Poligny. Mais l’agressivité des SIGmen se réveillait petit à petit et les lancers francs qu’ils obtenaient leurs permettaient de combler un peu le débours : 18-11, 8’30. Mais après 3’ sans scorer Dijon retrouvait le chemin des filets pour bien finir le 1er quart-temps : 23-13 (éval : 30-12).

Extrêmement maladroits (29% à la fin du 1er quart), les joueurs de coach Bogavac se voyaient dans l’obligation de faire la course derrière. L’absence Gabe York se faisait sentir et, comme en prime, Jérémy Leloup se rappelait aux bons souvenirs de la SIG Strasbourg en marquant deux triples (8pts à la pause), les moindres petits rapprochés des Alsaciens avortaient tout de suite (30-17). Jayson Tchicamboud faisait une entrée remarquée en inscrivant 5pts mais, à 5’ de la pause, l’écart était quand même de 10 unités : 32-22, 15’. Hélas la fin de mi-temps basculait irrémédiablement du côté des Dijonnais, qui infligeaient un 11 à 2, repoussant ainsi loin derrière la SIG Strasbourg à la mi-temps : 43-24 (éval : 58-19). La différence abyssale entre les adresses des deux équipes (59% pour Dijon et 33% pour Strasbourg) était l’un des facteurs de la déroute de la période d’un groupe bien restreint avec seulement cinq joueurs pros.

Même si Jerai Grant et Travis Trice revenaient en essayant d’imposer leur jeu, rien n’était simple et la JDA continuait son petit bonhomme de chemin en maîtrisant son adversaire (48-32, 23’). Le pivot de la SIG Strasbourg qui sortait un meilleur match que celui de la veille et qui permettait de faire jeu égal dans ce quart en inscrivant 8pts en 7’. Néanmoins l’écart concédé en 1ère période était toujours présent : 56-40, 27’. Sa sortie à 3’ de la fin de la période se faisait sentir et les 5pts encaissés à la fin remettait la SIG Strasbourg à 20 longueurs à 10’ du terme. Du mieux a été vu durant le 3ème quart temps et l’adresse remontait légèrement mais Dijon menait sans discussion possible 62 à 42 à la 30’ (éval : 73-40).

Le dernier quart ne laissait donc aucune illusion sur le résultat final. Le staff en profitait pour faire tourner son effectif en responsabilisant les Espoirs, qui se donnaient sans compter. Mais, face à l’expérience des Jérémy Leloup, David Holston et autre Richard Sulaimon, il était difficile de faire face. Tchicamboud en profitait quand même pour marquer 10 pts dans ce match, mais la messe était dite depuis longtemps (65-47, 33’). L’écart grimpait même à 22pts d’avance en faveur de Jérémy Leloup (11pts – 6rbs – 2pds) et les siens à la 35’ (70-48). Mais cette SIG Strasbourg vraiment trop grandement diminuée n’aura jamais fait le poids, et laissait filer la fin du match pour finalement s’incliner sur le score de 80 à 54 (éval : 88-49).

Très peu d’enseignements à tirer de cette rencontre entre deux équipes nullement équipées équitablement. Les absences étaient beaucoup trop lourdes du côté strasbourgeois. Néanmoins les Espoirs de la SIG Strasbourg ont rendu une copie intéressante, avec comme argument principale, une envie et un engagement plaisants au plus haut point… Les présaisons sont ainsi faites, de hauts et de bas. Demain est un autre jour et cette défaite, sans importance, n’entamera pas le moral d’un groupe qui a envie de travailler ensemble afin d’être prêt pour la reprise.

Rendez-vous dès demain, samedi 31 août à 15h pour le dernier match de ce tournoi face aux Belges d’Anvers qui, eux aussi, ont essuyé deux défaites (87-91 face à Chalon puis 55-84 face à LDLC ASVEL).
La réaction de Nebojsa Bogavac à l’issue de ce match : « c’est très difficile de venir affronter une équipe avec simplement cinq joueurs pros, et encore en plus face à Dijon quasiment au complet. Implicitement ça joue sur le mental lors d’un tournoi avec trois matches en quatre jours. Même sans le vouloir, car ce sont des professionnels, tu ne joues peut-être pas à fond. Mais, je trouve que, par séquences, nous avons un peu mieux joué collectif en attaque. Le ballon bougeait bien, mais malheureusement nous avons été extrêmement maladroits. On arrive à la mi-temps en affichant 1/10 à trois points, alors que presque tous les shoots étaient ouverts. Ce n’est pas possible. Ce soir je veux surtout féliciter les Espoirs qui ont bien aidé l’équipe. Lucas, Jayson, Essome, Thomas et même Max rapidement ont joué sérieusement. Ce n’est pas facile de garder un score et de bien jouer face à des pros comme Dijon, mais ils ont tout donné pour essayer de leur répondre. Mais à 5 pros c’est vraiment difficile…trop difficile de jouer un match comme celui-là. Le problème maintenant, et ce qui m’inquiète le plus, c’est la récupération car nous allons jouer à 15h demain. Je pense que l’équipe a faim pour tout donner et tenter de gagner un match ici, malgré les circonstances ».
F.T.