Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
r_damien_inglis_nancy.jpg
Actualités [19/20] amical#7: Maccabi Tel-Aviv-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

Au ProStars en rang serré

Le dernier tournoi de présaison se profile à l’horizon. En déplacement dans l’Ouest la SIG Strasbourg va prendre part au toujours très relevé tournoi du ProStars. Avec trois matches en quatre jours et des têtes d’affiches ronflantes, ce tournoi promet. Hélas pour les Alsaciens, le groupe présent sera encore bien amoindri.

Avant même de se lancer dans une analyse du cru 2019 de ce Prostars, petit détour par l’infirmerie du club. Ludovic Beyhurst a réintégré le groupe et a repris l’entraînement cette semaine. Le meneur n’est pas à 100%, mais il tiendra sa place et sera une rotation utile derrière Travis Trice. Ali Traoré qui se ressent d’une douleur au genou ne sera une nouvelle fois pas du voyage. Enfin, comme la malchance semble poursuivre le sportif durant cette préparation, c’est au tour de Gabe York d’être mis à l’arrêt. Sa cheville ayant tourné hier après-midi lors de l’entraînement, il ne sera pas apte à jouer le début de ce tournoi. Mais l’arrière sera du voyage avec l’équipe et l’évolution de sa blessure sera scrutée au jour le jour. A son sujet coach Bogavac est d’ailleurs sans équivoque : « Une chose est certaine : on ne prendra aucun risque. Le plus important c’est qu’il joue le match face à l’ASVEL le 17 septembre ». C’est donc avec seulement 6 pros une nouvelle fois que la SIG Strasbourg se rends à Angers.

Qu’attendre de ce tournoi dans ce cas ? A cette question Coach Bogavac y répond sans passer par quatre chemins : « le ProStar est le meilleur tournoi de présaison en France. C’est vraiment dommage de le jouer dans les conditions actuelles. Il aurait pu être un vrai bon test pour nous, mais dans l’état nous n’allons pas regarder les mêmes choses que si nous étions au complet. Nous allons beaucoup faire tourner une nouvelle fois. C’est bien pour les Espoirs et Cadets du groupe mais ce n’est pas ce qu’on aurait pu espérer ». Il est clair que cette présaison aura été tout sauf un long fleuve tranquille mais les assistants de Vincent Collet gardent la tête froide en plus de leur objectivité : « C’est compliqué c’est certain. Maintenant, avec Lassi, nous savons aussi que cette situation n’est pas censée arriver durant la saison. Il faut continuer à travailler et à ce niveau-là, les gars présents répondent présents ».

Pour son entrée dans ce tounoi les SIGmen affronteront dès demain, mercredi 11 septembre à 20h30 à la Baule, un grand d’Europe avec le champion d’Israël en titre le Maccabi Tel Aviv. Face à sa pléthore de joueurs taillés pour l’Euroleague tels que, Othelo Hunter, Quincy Acy, Nate Wolters, Angelo Caloiaro ou encore Tarik Black, il est clair que la tâche (la montagne ?) semble bien difficile à gravir. Nebojsa Bogavac commente : « Le Maccabi est, pour moi, une des cinq meilleures équipes d’Europe cette saison. Pour eux aussi ce tournoi est un vrai test mais ils ne jouent pas dans les mêmes conditions que nous. Nous verrons bien. Je sais que les gars sont motivés pour ce match. Nous allons insister sur les règles à appliquer des deux côtés du terrain, nos systèmes et sur l’état d’esprit ». Suivra ensuite Cholet à Angers le vendredi avant un match de classement contre un adversaire à déterminer entre Le Mans, Les Metropolitans et le Besiktas Istanbul : bref que du beau linge !

La fin de la présaison approche et la première échéance officielle aussi. Ce tournoi « ne faisait pas réellement office de test » comme le conçoit coach Bogavac. En revanche l’arrivée de Thomas Scrubb sera appréciée, attendu en fin de semaine, juste avant le coach à l’issue de la Coupe du Monde, mais également la fin des petits bobos pour vraiment se mettre en ordre de marche. En attendant, le staff et les joueurs se rendent à Angers en rang serré pour faire front, mais sûrement pas avec l’idée de baisser pavillon avant même le coup d’envoi. Le travail fini toujours par payer, si ce n’est pas lors de ce ProStars ce sera le cas très prochainement, que personne n’en doute.

F.T.