Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
boris_dallo_ldlc_asvel.jpg
Actualités [19/20] CDF 1/8eme : SIG Strasbourg - LDLC ASVEL Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

Emporté par la fougue strasbourgeoise

On ne pouvait rêver mieux comme premier match de la saison avec l’accueil du Champion de France en titre. Face à LDLC ASVEL les SIGmen savaient qu’il allait falloir sortir un match de costaud.  Et après avoir fait étalage de sa fougue, son envie et de son collectif, la SIG Strasbourg a remporté son tour préliminaire de Coupe de France 80 à 75. Magnifique entame de saison !

Le match démarrait avec une grosse agressivité du côté LDLC ASVEL. Mais les SIGmen ne s’en laissaient pas conter et répondaient présents des deux côtés du terrain. Hélas la réussite n’était au rendez-vous et le score avait du mal à décoller : 5-2, 3’. Le pire était pour les Villeurbannais qui, avec un maigre 1/10 aux tirs après 4’30 étaient bien en peine.

Il faut dire que les Alsaciens semblaient mettre un point d’honneur à calmer toute velléité des noirs et blancs. Et comme, en prime, Damien Inglis trouvait la mire à 3pts et que le feu follet Travis Trice faisait danser son vis-à-vis, le score se décantait pour les SIGmen : 12-4, 6’30. Les joueurs de coach Mitrovic réagissaient un peu mais les protégés de la #SIGArmy étaient bien en place et bousculaient LDLC ASVEL (5/17 aux tirs dans le quart). Ainsi, à la fin du 1er quart-temps les SIGmen menaient : 20-16 (éval : 19-11).

Antoine Diot et sa bande revenaient forts et, en infligeant un 5 à 0 en 40 secondes, les Rhodaniens remettaient les pendules à l’heure : 16-16, 11’. Croyez vous que cela allait faire perdre sa motivation et sa confiance aux SIGmen ? Que nenni ! Ali Traoré faisait étalage de sa palette offensive en se jouant de ses adversaires et répondait à cette égalisation par un petit run des plus sympathique (8-0 en 3’30) : 24-16, 14’30. Damien Inglis semblait jouer avec une confiance incroyable. Il communiquait avec ses coéquipiers et s’affirmait, et c’est tout le collectif qui lui prenait le pas. Ainsi, même si Edwin Jackson malmenait la SIG Strasbourg et rapprochait son équipe, personne ne paniquait. Et c’est bien Damien qui signait une belle perf dans cette mi-temps (11pts – 5rbs – 14 d’éval) afin de permettre à Strasbourg de rester en tête : 28-24, 18’. Tout le monde était au diapason et après 20’, même si tout n’était pas parfait (10bps), ce sont bien les SIGmen qui menaient à la mi-temps : 32-26 (éval : 40-24).

Hélas l’homme de la 1ère mi-temps, Damien Inglis, réalisait rapidement sa 3ème faute au retour sur le parquet et Strasbourg devait composer sans lui. Boris Dallo se montrait sous son meilleur visage, celui de couteau Suisse, en étant sur tous les fronts et, même si LDLC ASVEL poussait, les SIGmen se donnaient pour résister (34-30, 23’). Les choix du trio arbitral réveillaient la gronde du public et l’énergie du 6ème homme faisait pousser des ailes aux Blancs qui se donnaient sans aucune retenu. En fer de lance un Boris Dallo XXL (7pts – 7rbs à la 30’) et un Thomas Scrubb qui profitait de la situation pour scorer 6pts de rang et faire exploser le Rhenus :40-35, 25’30. La SIG Strasbourg continuait sur sa lancé et un 7 à 3 ponctué par un primé de Gabe York permettait de gérer l’avance (47-40, 27’30). Livio Jean-Charles maintenait son équipe qui s’en remettait aux tirs à trois points mais, en développant un jeu débridé et plaisant, Strasbourg menait toujours à la fin du 3ème quart-temps : 51-48 (éval : 62-47).

Mais l’armada LDLC ASVEL n’était jamais loin évidemment. Adrian Payne égalisait même pour la 2ème fois du match à la 32ème minute (53-53) mais cela n’ébranlait pas la confiance d’un collectif strasbourgeois appliqué. D’ailleurs Ludo Beyhurst en profitait pour enflammer le Rhenus d’un 2+1 plein de toupet et de talent : 59-55, 34’. Et comme en prime Damien Inglis montrait qu’il n’était pas de retour à Strasbourg pour enfiler de perles (17pts – 11rbs) et que Boris Dallo explosait tous les compteurs (12pts – 7rbs – 6pds – 3ints), Strasbourg avançait sereinement : 66-55, 37’. Mais attention à ne pas lâcher la bride ! En effet, au sortir d’un temps-mort les joueurs de coach Mitrovic inscrivaient deux triples pour revenir à 5pts : aïe ! Mais le MVP du match Boris Dallo endossait les habits du patron en cette fin de rencontre car, même si LDLC ASVEL jetait ses derrière armes dans la bataille, la victoire n’allait pas échapper à la SIG Strasbourg pour la plus grande joie de son public. Score final : 80-75 (éval : 97-73).

Quelle belle première au Rhenus pour cette saison 2019/20 ! En faisant étalage de son collectif (20pds), en se battant sur chaque action, réussissant à composer avec l’impact Villeurbannaise et alternant parfaitement son jeu, la SIG Strasbourg a signé une belle victoire synonyme de qualification pour les ¼ de finale de la Coupe de France.

F.T.