Basket
header_site_matchjoueurs.jpg
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
travis_trice_jlbourg2.jpg
Actualités [19/20] JeepELITE#1 : Bourg-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

En rodage…

Premier match de Jeep® ÉLITE de la saison et premier déplacement délicat pour la SIG Strasbourg sur le parquet de Bourg-en-Bresse. Malgré une bonne première mi-temps, qui a laissé entrevoir de belles choses pour la suite, le collectif strasbourgeois, pas vraiment encore en place, s’est délité au retour des vestiaires. Ce scénario a été bénéfique à la JL Bourg qui s’est imposée 80 à 72, mais de bonnes choses ont été vues du côté strasbourgeois et seront de bonnes bases de travail pour la semaine à venir.

Les SIGmen débutaient la rencontre en développant un très beau jeu collectif. Appliqués et partageurs, les joueurs de la SIG Strasbourg offraient un spectacle plaisant, avec en tête de proue un bondissant Jerai Grant. Le pivot strasbourgeois était littéralement attiré par le cercle et affichait déjà 8pts et 3rbs en 4’30. Et c’est bien grâce à lui que l’équipe prenait un bon départ, même si la JL était sur les talons des Alsaciens : 8-10, 4’30. Zack Wright faisait passer les siens en tête, mais rien ne semblait pouvoir ébranler un collectif strasbourgeois qui jouait un jeu rapide, débridé et efficace. Il faut dire qu’avec Travis Trice à la baguette, l’équipe était rondement menée. Que ce soit au scoring (6pts en 50 secondes) ou à la passe, le métronome strasbourgeois permettait d’infliger un joli 13 à 4 pour prendre le large : 15-23, 8’. Un score qui n’allait plus bouger jusqu’à la fin d’un quart dominé dans tous les secteurs par la SIG Strasbourg, qui signait notamment ces 10 premières minutes d’une magnifique adresse (63%). Fin du 1er quart-temps : 15-23 (éval : 16-28).

Bourg-en-Bresse semblait serrer un peu plus les rangs en défense au retour sur le parquet, mais le retour en jeu de Jerai Grant permettait à la SIG Strasbourg de prendre 10pts d’avance : 17-27, 12’30. Comme vu à la Rotonde durant la présaison, Gabe York montrait qu’il n’était pas qu’un shooteur en montant au poster sur Zack Wright et, tranquillement, l’équipe de coach Collet maîtrisait son match (20-29, 14’). Agressifs et présents en défense, les SIGmen cassaient le jeu de la JL, mais le revers de la médaille était évident. Rapidement dans la pénalité, Damien Inglis et consorts offraient des lancers aux Burgiens. Mais qu’importe. Même si les locaux revenaient à 3pts à la 17’ (30-33), l’excellente défense strasbourgeoise se remettait à pied d’œuvre. Provoquant deux pertes de balles sur deux actions coup sur coup, Travis Trice et Damien Inglis redonnaient 7pts d’avance aux Rouges : 30-37, 17’30. Néanmoins, l’équipe de coach Vucevic finissait mieux en profitant des pertes de balles strasbourgeoises et de quelques oublis aux rebonds, en plantant un petit 5-0 avant la pause. Mi-temps : 35-37 (éval : 36-45).

Le retour de la pause voyait le match continuer sur la même dynamique. La JL posait de vrais problèmes à Strasbourg et les triples se mettaient à pleuvoir sur les têtes des SIGmen, ce qui amenait Chris Johnson a donner l’avantage à son équipe. En enquillant quatre paniers à trois points, il posait à Vincent Collet un très gros problème auquel il allait devoir vite trouver une solution après avoir pris un 12 à 2 en 2’ : 54-50, 25’30. Les Strasbourgeois étaient clairement dans le dur dans ce 3ème quart-temps. Les pertes de balles et choix discutables s’enchaînaient en attaque et comme en prime la confiance était totalement dans le camp burgien, le score commençait à enfler en faveur de Bourg-en-Bresse : 59-50, 28’30. Heureusement les SIGmen finissaient un peu mieux et Damien Inglis puis Quentin Serron au buzzer permettaient de rester au contact. Fin du 3ème quart-temps : 59-54 (éval : 64-62).

Gabe York trouvait la mire mais tout était difficile. Emportés par la fougue de Pierre Pelos et ses coéquipiers, les SIGmen encaissaient un 11 à 2 qui faisait très mal : 70-59, 33’30. Vincent Collet ramenait tout le monde sur le banc pour tenter de sonner la révolte et au sortir de ce temps-mort, les deux paniers du duo Inglis/York faisait un bien fou : 70-63, 35’. Rien n’était simple et les Alsaciens donnaient l’impression de se crisper pour certain, mais en aucun cas le sniper Gabe York qui continuait à artiller pour rester à hauteur (77-72, 38’30). Mais c’était trop tard, car la JL réussissait une très belle 2ème mi-temps à l’image de Chris Johnson (18pts – 5rbs) pour s’imposer dans sa salle. SCORE FINAL : 80-72 (éval : 91-83).

Boris Dallo a confirmé son état de forme (6pts – 7rbs – 5pds), Jerai Grant est sortie de sa torpeur à cause de petits bobos (15pts – 6rbs – 19 d’éval) mais hélas Travis Trice est un peu passé au travers aux tirs (3/10) et surtout les Alsaciens n’ont pas réussi à capitaliser sur une bonne 1ère mi-temps. Rien de dramatique avec cette défaite, car tout le monde le savait le chantier est encore important mais de bonnes choses ont été vues et vont permettre de travailler sereinement pendant une semaine avec un nouveau choc au Rhenus avec le retour de LDLC ASVEL sûrement très revanchard. Affaire à suivre…

F.T.
Les statistiques du match - > ici
En ouverture de cette rencontre les Espoirs de la SIG Strasbourg se sont inclinés face à ceux de la JL Bourg sur le score de 97 à 70. Retrouvez le résumé et les statistiques de ce match -> ici
travis_trice_jlbourg.jpg