Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
quentin_serron.jpg
Actualités [19/20] amical#9: à déterminer-SIG Strasbourg Résumé Statistiques Interviews Photos

​Ils ont montré du caractère !

Pour son dernier match de présaison la SIG Strasbourg affrontait les Metropolitans de Boulogne-Levallois. Face à une équipe beaucoup plus armée, la défaite concédée (75-79) ne laissera pas de traces amères tant les SIGmen ont montré des valeurs de courage, d’engagement, d’orgueil et d’envie très fortes ; chapeau messieurs !

Jerai Grant ayant ressenti une douleur au tendon d’Achille la veille, il était économisé pour ce match. En son absence, Essome Miyem prenait sa place mais le début de rencontre offrait la part belle aux shooteurs. Les deux équipes se répondaient à 3pts et Strasbourg affichait une belle adresse (80% après 4’) : 11-11, 4’. Du côté des Metropolitans, Jamel Artis était comme un poisson dans l’eau et affichait déjà 11pts après 5’. Les artilleurs étaient de sortie dans ce match puisqu’après 6’ la bagatelle de 9 primés étaient déjà inscrits, au total, par les deux équipes. Ludo Beyhurst et Damien Inglis (10pts dans le Q1) participaient à ce concours de tir avec réussite, profitant d’un Quentin Serron en mode ‘distributeur de caviars’ : 17-17, 6’. Ce quart-temps était du véritable houra basket mais les SIGmen avaient le mérite de se battre et se jeter comme des morts de faim sur toutes les balles. Mais face à l’adresse des Metropolitans, ils affichaient tout de même un débours de 5pts à la fin du 1er quart-temps : 25-20 (éval : 28-22).

Effectif réduit signifie aussi plus de temps de jeu pour les Espoirs et le trio Tchicamboud/Beaufort/Klingelschmitt faisait son apparition, en même temps sur le terrain, au début du 2ème quart. Hélas Boulogne-Levallois en profitait et infligeait un 8-0 rapidement pour prendre le large : 33-20, 12’. Quentin Serron, très bon dans cette mi-temps, stoppait l’hémorragie et, le temps passant, une véritable partie de ping-pong s’installait. A chaque panier d’une équipe l’autre y répondait, si bien que l’écart se stabilisait aux alentours des 10pts : 40-31, 17’. Mais coach Bogavac remettait le binôme Trice/Inglis pour finir la période et les deux hommes permettaient de rapprocher la SIG Strasbourg à 6pts à la pause. Mi-temps : 42-36 (éval : 49-38).

Quentin Serron a une nouvelle fois fait preuve d'une énergie hors du commun malgré la défaite

Qu’importe les absents et les blessés, cette équipe est faite de joueurs qui en veulent ! Le 10 à 2 infligé au Metropolitans après la pause en était tout symbole. Ainsi, à l’énergie et à l’orgueil, la SIG Strasbourg prenait la tête pour la première fois du match : 44-46, 23’. Et les jeunes suivaient la voie des pros, à l’image d’Essome Miyem qui tirait son épingle du jeu en délivrant une partie de très bonne facture. Ce quart voyait les joueurs de la SIG Strasbourg se muer en véritable guerriers et Boulogne-Levallois prenait en pleine face l’impact et l’énergie débordante des rouges. Au courage ils plantaient un nouveau run, si bien qu’à la 25’, le score était pleinement favorable à Strasbourg : 47-54. Sur chaque panier, contre ou interception le banc se levait comme un seul homme à l’image de ce triple de Ludo Beyhurst à 27’ qui permettait aux SIGmen de garder le cap (50-57). Mais toute cette débauche d’énergie laissait des traces et les deux dernières minutes voyaient Quentin Serron et les siens encaisser un 6-0 qui amenait tout le monde à égalité à la fin du 3ème quart-temps : 59-59 (éval : 61-63).

Même si l’envie était le visible, la fatigue l’était également et le 6-0 de la fin du 3ème quart se transformait en 19-2 à cheval sur les deux périodes qui semblait sceller le sort de cette rencontre à 4’ du buzzer : 72-61, 34’. Travis Trice en leader offensif (20pts – 7pds au final) rameutait ses troupes et son association avec Ludo Beyhurst était pour le moins intéressante et fructifiante puisque les deux hommes jouaient avec justesse. Après avoir repoussé les Metropolitans grâce à une défense hyper agressive, le duo de meneurs inscrivait 10pts, montrant qu’il n’était pas dans les gênes de cette équipe d’abandonner ! Ainsi, à 2’ de la fin les joueurs de Levallois pouvaient encore sentir le soufle des SIGmen dans leur nuque : 76-71, 38’. Et quel meilleur symbole de cette volonté de mouiller le maillot que l’inusable Quentin Serron qui plantait un triple peu de temps après (76-74, 38’50) ! Hélas au petit jeu des aller-retours sur la ligne des lancers lors de la dernière minute, les Metropolitans ne craquaient pas et finalement la SIG Strasbourg s’inclinait sur le score final de 79 à 75 (éval : 83-76).

Une défaite sans grande importance pour ce dernier match de présaison car finalement ce que l’on retiendra c’est cette envie, cette hargne et cette volonté de bien faire et de ne jamais lâcher qu’ont affiché les joueurs. Avec simplement cinq joueurs pros, l’équipe de coach Bogavac a montré des garanties remarquables en termes d’état d’esprit que l’on espère retrouver tout au long de la saison.

F.T.
Les Stats du match -> ici
LES REACTIONS DU MATCH -> ICI
travis_trice2.jpg