Basket
pub-sig_sofitex.jpg
pub-sig_sofitex.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
gabe_york_3_nancy.jpg
Actualités [19/20] amical#6: SLUC Nancy-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews

Nouvelle victoire face à Nancy

En déplacement à Vesoul pour leur 6ème match de présaison, les SIGmen affrontaient le SLUC Nancy. Toujours privée d’Ali Traoré laissé au repos au dernier moment, la SIG Strasbourg s’est imposée 91 à 83.

Les SIGmen entamaient ce match très proprement. Appliqués, les joueurs de coach Bogavac prenaient rapidement et facilement les devants grâce à un Damien Inglis au four et au moulin (5pts - 2rbs – 1ct en 4’) : 10-5, 4’30.

Tout se passait bien pour Strasbourg en ce début de match, et la maladresse chronique du SLUC après 5’ (1/6 au tirs), couplée à un petit 8-0 des Alsaciens, permettaient à Travis Trice et sa bande de prendre le large : 16-5, 6’. Et, même si la paire Vautier/Goudou-Sinha tentait de maintenir Nancy à flot, ils n’y parvenaient pas vraiment, puisqu’avec déjà six contributeurs au scoring, Strasbourg dominait : 23-12, 8’. Le banc Strasbourgeois s’ouvrait et cela se ressentait un peu. L’adversaire en profitait pour passer un petit 6-0, mais qu’importe, les SIGmen venaient de dominer cette période et menaient de 9pts à la fin du 1er quart-temps : 27-18 (éval : 36-15).

Nancy réglait la mire au retour sur le parquet. L’inévitable Goudou-Sinha affichait déjà la bagatelle de 20pts en 12 minutes de temps de jeu. Il est clair que c’est lui qui portait son équipe qui recollait à trois petits points très rapidement : 30-27, 12’. Pire même, les efforts du 1er quart étaient anéantis après avoir encaissé un 3-16 en 3’ qui permettait au SLUC de mener pour la 1ère fois du match : 33-34, 14’. Le retour sur le parquet de Damien Inglis faisait du bien (13pts – 3 rbs – 2pds – 18 d’éval à la mi-temps) et le jeu s’équilibrait. Les protagonistes se rendaient alors coup pour coup et, le temps avançant vers la pause, le score ne penchait ni d’un côté ni de l’autre (40-40, 18’). Mais Quentin Serron et ses consort mettaient un petit coup de fouet en bouclant ce 2ème quart sur un 8 à 2 afin de rejoindre les vestiaires en tête. Mi-temps : 48-42 (éval : 58-46).

Le staff remettait les cadres au retour de la pause. Gabe York et Jerai Grant montraient la voie et Strasbourg gardait le cap. Maladroit derrière l’arc (0/4 à 3pts), Gabe se muait en passeur pour aider l’équipe. Ses quatre passes faisaient du bien et à la 24’, les SIGmen étaient toujours aux commandes de la rencontre : 57-50. Goudou-Sinha et Narace faisaient de leur mieux, mais à chaque panier nancéen répondait un panier strasbourgeois. Damien Inglis sortait un match de gala. Il marchait sur ses vis-à-vis en imposant son jeu et ses passes déc’ faisaient merveilles. Avec 15 points, 6 passes et 5 rebonds à la fin du 3ème quart-temps il faisait clairement la différence. Grâce à lui, le score montait à 65-56 à la 27’ et même après sa sortie les SIGmen géraient la fin du 3ème quart-temps qu’ils menaient 70-62 (éval : 85-63).

Nancy revenait un peu mieux en opérant un léger rapproché (73-68, 32’) mais la SIG Strasbourg maîtrisait et était mené de main de maître par Travis Trice qui prenait ses responsabilités. Gabe York en panne d’efficacité à 3pts, c’est le meneur de la SIG Strasbourg qui prenait le relai et plantait derrière l’arc. Auteur d’un match complet à 20 points, 4 passes et 4 rebonds, Travis signait une performance encourageante. Il participait allégrement au fait que Strasbourg se dirigeait tranquillement vers la victoire : 83-72, 36’. Et comme, en prime, Gabe ajoutait 20 points, Jerai 14 et Quentin 12, Strasbourg n’était pas vraiment inquiété. Finalement la SIG Strasbourg repartait de Vesoul avec une 4ème victoire en six matches de présaison sur le Score final de 91 à 83 (éval : 109-91).

Avec 26 passes décisives au final, les coaches auront apprécié le passing game de l’équipe, qui a bien su se partager la balle. L’exemple de Gabe York qui finit la rencontre avec six passes, tout comme Inglis, est un signe positif d’un collectif qui prend ses marques petit à petit. Bien sûr tout est loin d’être parfait, mais ce match aura permis de tirer pas mal de positif, comme par exemple de voir un Quentin Serron juste et efficace (12 points à 5/7 et 4 passes). Place maintenant à un petit décrassage demain matin avant un week-end de repos.

Nous vous rappelons qu’il sera possible pour les fans de rencontrer les joueurs lors d’une séance de dédicace à la Foire Européenne ce dimanche 8 août à 15h.
F.T.