Basket
header_sigarmy.jpg
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
travis_trice_ldlc_asvel2.jpg
Actualités [19/20] JeepELITE#2 : SIG Strasbourg-LDLC ASVEL Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

On remet ça ?

Comme un air de déjà-vu. Le 17 septembre la SIG Strasbourg éliminait LDLC ASVEL tenant du titre en Coupe de France. Dix jours plus tard, les Villeurbannais sont de retour au Rhenus, ce samedi 28 septembre à 20h30, avec la casquette de champion de France en titre et, à n’en pas douter, un petit esprit de revanche dans un coin de leur tête.

Avant même de se projeter sur la rencontre à venir, même si la semaine a été entrecoupée d’une longue journée liée au Media Day, celle-ci a surtout permis à Vincent Collet de prendre pleinement possession de son équipe. Les sourires étaient de mises à chaque entraînement et le coach revient sur ces derniers jours de travail : « La semaine s’est bien passée. C’est appréciable d’avoir une équipe plus complète, même si Jerai n’a repris l’entraînement que mercredi. Ça fait du bien car ce n’est pas beaucoup arrivé avant. On apprécie ce moment à sa juste valeur, mais ça reste qu’une semaine d’entraînement. Ce n’est quand même pas beaucoup ». De son côté LDLC ASVEL, après la défaite en Coupe face aux SIGmen ont enchaîné avec des victoires face à Limoges et Boulazac.

Même si Tonye Jekiri est annoncé out pour ce match et que les temps de jeu de Ismaël Bako et Rihards Lomazs sont réduits à leur portion congrue par coach Mitrovic, l’équipe qui va se présenter sur le parquet du Rhenus a quand même très fière allure. Mais cela le coach et son staff le savent et se sont préparés en circonstance : « C’est la même équipe. Les systèmes sont les mêmes, il y a quand même des éléments identiques ». Maintenant il est clair qu’entre un match de tour préliminaire au choix calendaire saugrenu et un match de saison régulière, on ne pas dire que ce soit la même chose. Vincent Collet approuve : « C’est un tout autre match. Ils ont joué le premier match mais là c’est un autre contexte et une autre importance, ça change forcément la donne ».
La donne a, à coup sûre, changée mais il est tout de même très prématuré pour tirer des conclusions sur le niveau des protagonistes. La saison débute à peine et même si l’armada LDLC ASVEL a de très grandes chances de se transformer petit à petit, jour après jour, en rouleau compresseur, aujourd’hui la SIG Strasbourg, même diminuée, à des arguments à faire valoir. Seront-ils suffisants ? Nul ne le sait mais comme le dit le coach, lorsque l’on évoque la saison qui vient de s’ouvrir : « On a reconstruit, il faut voir quel niveau on va avoir. Mais la saison commence à peine et on la joue pour faire le mieux possible ».

Maintenant, soyons objectif, l’effectif 2019/20 est assez enthousiasment sur le papier, et ce malgré l’absence de Xavier Cooks. Un fait sur lequel coach Collet revient : « Je regrette que Cooks se soit blessé sinon le puzzle aurait été très bien mais je trouve néanmoins que cette équipe est prometteuse. On ne veut pas prendre quelqu’un pour le remplacer juste pour prendre quelqu’un. On regarde le marché, mais on regarde aussi comment évolue l’équipe. Heureusement on avait pris des joueurs polyvalents comme Thomas Scrubb qui est un 3/4 et Damien est bien dans ses baskets. Le poste qui nous a plus gêné c’est le poste 5 jusqu’à présent. Mais Ali et Jerai reviennent, donc le niveau va monter ».

En attendant, cette équipe a laissé entrevoir de belles choses. Que ce soit en présaison, malgré les absences, où lors des deux premiers matches officiels, beaucoup d’indicateurs affichaient des données rassurantes. Et, même si le coach à réellement découvert son équipe en même temps que le public mardi soir, il a été « favorablement impressionné par l’état d’esprit qui avait régné sur ce match et qui depuis ne s’est pas démenti, même lors de notre défaite à Bourg, qui était un match correct pour une première sortie ». Les entraînements se sont succédés depuis, et Vincent Collet ne le cache pas : « je suis content de ce que je vois ». Mais l’une des difficultés pour cette équipe c’est qu’elle est neuve, sans même parler du redoutable calendrier qui les attend en ce début de saison, « et donc, malgré tous les signes positifs que j’entrevois, il faut vite concrétiser. On a besoin de confiance et celle-ci ne sera validée que par des victoires ».  Il faut gagner ! La consigne est passée et la volonté est claire mais, pour y parvenir, « il faudra que l’on fasse un grand match. Si on y parvient on verra si ça peut suffire pour battre Villeurbanne » ponctue le coach.

Place maintenant à ce deuxième volet d’une confrontation de gala entre SIGmen et les joueurs de coach Mitrovic. Une rencontre qui promet, comme le disait Damien Inglis il y a 24h (Interview complète -> ici), un match intense entre deux équipes qui vont se donner sans compter ! Entre-deux à 20h30.

F.T.
Articles liés: 
Toutes les actualités