Basket
header_site_matchjoueurs.jpg
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
damien_inglis_manresa.jpg
Actualités [19/20] BCL #3 : SIG Strasbourg-Manresa Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

Ça… c’est fait !

Pour son 3ème match de la saison en BCL, les SIGmen accueillaient Manresa dont il fallait se méfier. Sérieux et appliqués face à des Espagnols passés au travers de leur match, les joueurs de Vincent Collet se sont imposés nettement sur le score de 81 à 63.

Le public assistait à un début de match timide des deux équipes. Mais qu’importe Strasbourg prenait les commandes et ne voulait pas les céder. En menant 8 à 3 après 3’30 les SIGmen faisaient le boulot. Thomas Scrubb faisait une entame intéressante mais rapidement Manresa se réveillait. Se jouant de la défense strasbourgeoise, les Espagnols infligeaient un 0-9 aux Alsaciens qui faisait mal et qui leur permettait de prendre l’avantage : 10-14, 7’45. Heureusement l’entrée Ali Traoré et Boris Dallo faisaient du bien au collectif alsacien qui finissait mieux la période avec un 5-0 pour reprendre la tête. Fin du 1er quart-temps : 15-14 (éval : 20-18).

Ce petit run allait même prendre de l’ampleur puisque les Blancs mutualisaient dessus. Sous l’impulsion de Damien Inglis se dessinait alors un joli 14-0 à cheval sur les deux quart-temps avec le numéro 7 de la SIG Strasbourg à la finition qui arrangeait la foule : 24-14, 12’15. Le coach de Manresa prenait un temps mort pour secouer ses joueurs mais qu’importe, Strasbourg était en état de marche et Boris Dallo (6pts-5rbs-5pds à la mi-temps) puis Damien Inglis (9pts-4rbs à la pause) faisaient monter l’avance des Blancs à 14 unités peu de temps après. Manresa était réduit au pain sec et il fallait attendre 7’25, à cheval sur les deux périodes, pour revoir un panier des visiteurs. Ceux-ci déjouaient littéralement et l’avance était bien entretenu les minutes suivantes (34-21, 18’). Le quart se déroulait et finissait sans trop d’accroc pour voir les SIGmen rejoindre les vestiaires assez logiquement en tête. Mi-temps : 38-25 (éval : 53-27). Face à la maladresse chronique des Ibères (10/34 dont 1/11 à 3pts), les hommes de Vincent Collet ont su se montrer sérieux et il allait falloir continuer ainsi en 2ème période.

Manresa marquait en premier au retour de la pause, mais les SIGmen ne se laissaient pas endormir. Sous l’impulsion d’un Thomas Scrubb en mode couteau Suisse, la SIG Strasbourg passait un coquet 9-2 en 3’ pour s’envoler au score : 47-30, 24’. Les visiteurs ne trouvaient clairement pas la faille et ne semblaient pas avoir les armes pour inquiéter la SIG Strasbourg, si bien qu’à la 28’, il semblait déjà inconcevable de voir l’équipe de Vincent Collet perdre cette rencontre : 49-34, 28’. La fin du 3ème quart-temps renforçait ce sentiment en voyant Strasbourg encore et toujours aux commandes malgré un petit score durant ces 10 minutes : 53-39, 30’ (éval : 69-40).

Mais les illusions sont parfois trompeuses. Les SIGmen levaient le pied en défense et se montraient moins intenses au début de l’ultime acte et la sanction était sans appel. Manresa se faufilait dans la brève et Frankie Ferrari et sa bande passaient un 0-10 à la SIG Strasbourg qui ne faisait vraiment pas plaisir à voir : 55-49, 32’30. Revenus à six petits points, les Espagnols faisaient parcourir un frisson le long des colonnes vertébrales de la #SIGArmy. Heureusement ce moment d’absence était sans conséquence puisque Gabe York sonnait la révolte d’un triple et derrière la furia strasbourgeoise faisait son œuvre pour faire exploser la foule. Damien Inglis était le fer de lance de cette énergie retrouvée. Se lançant même dans un trash talking en mode Briante Weber après un contre rageur, l’ailier fort de la SIG Strasbourg réussissait une belle partie et, dans son sillage, les Blancs finissaient le match en roue libre, pour signer une victoire qui faisait du bien ! Score final : 81-63 (éval : 107-69).

Manresa n’était pas l’adversaire le plus redoutable de la saison au regard par exemple de leur adresse en berne (23/69).  L’essentiel était de retrouver la victoire et ça, c’est fait. Boris Dallo très propre (10pts-7rbs-5pds), les efforts de Jerai Grant (17pts-9rbs), l’énergie et les efforts de Damien Inglis (13pts-6rbs-2pds) ou encore l’efficacité tout en sobriété de Thomas Scrubb (10pts-3ints-2rbs) et le scoring de Gabe York (17pts-7rbs) ont particulièrement été apprécié. Retour dès demain à l’entraînement pour mutualiser sur cette victoire ,car arrive très vite une rencontre face à Pau qui sera vitale en Jeep® ÉLITE où un rebond est obligatoire !

F.T.