Basket
header_sigarmy.jpg
banniere_web_stradim_sig.jpg
banniere_web_stradim_sig.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
quentin_serron_cholet.jpg
Actualités [19/20] JeepELITE#5 : SIG Strasbourg-Cholet Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

La SIG Strasbourg prend l’eau

La SIG Strasbourg avait besoin de gagner pour se rassurer en Jeep® ÉLITE. En accueillant Cholet, les SIGmen voulaient confirmer la victoire obtenue en BCL quelques jours avant. Hélas ce fut tout l’inverse ! Débordée par la fougue et l’envie des Choletais, la SIG Strasbourg s’est inclinée 75 à 80 au terme d’un match dont la qualité de jeu ne restera pas dans les mémoires. Il va vite falloir rebondir !

L’entame de match était de très petite facture pour les deux équipes. Fébriles et vraiment pas inspirées les deux équipes proposaient un basket très loin d’être sexy. Si bien qu’après 4’ le score n’était que de 4 à 4. Mais à l’énergie Quentin Serron sonnait la révolte et le réveil des siens (4pts-1rbs-1pd en 2’) et, après 5’30, la SIG Strasbourg s’était un peu remis la tête à l’endroit : 10-6, 5’30. Mais en face Horton et Stockton ne se laissaient pas faire. Grâce à leur paire d’Américains, Cholet reprenait les commandes du match à 3’ de la fin du quart : 10-11, 7’. Ali Traoré entrait alors en scène et remettait un peu d’ordre dans l’attaque strasbourgeoise, mais trop d’errements défensifs des SIGmen permettaient aux joueurs de coach Kunter de finir la période sur un 6-0 lors de la dernière minute. Fin 1er quart-temps : 14-17 (éval : 16-21).

Ali Traoré se montrait très précieux pour porter l’attaque de la SIG Strasbourg. Auteur de 10pts en 5’ de présence sur le parquet, à cheval sur les deux quart-temps, le pivot faisait du bien. Et, sous son impulsion et son énergie communicative, la SIG Strasbourg plantait un 10 à 2 en 2’ pour se donner un peu d’air : 26-22, 13’. Mais Abdou N’Doye était en grande forme. Bondissant comme un cabri et remonté comme un coucou Suisse, il faisait du mal à la défense strasbourgeoise. Ses 13pts et 4rbs à la pause était l’illustration de son impact. Si bien qu’à moins de 4’ de la mi-temps Cholet reprenait les rênes de la rencontre : 31-32, 16’. Heureusement Thomas Scrubb et Gabe York maintenaient l’équipe hors de l’eau et surtout sur les talons des visiteurs (36-38, 17’30). La défense strasbourgeoise était vilainement prise à défaut et le 0-5 pour boucler la période faisait mal. Mi-temps : 37-43 (éval : 44-49). Il allait falloir très vite montrer un autre style de jeu et surtout une défense plus au diapason, sinon la douche pourrait être bien froide à l’issue du match…

Les SIGmen revenaient avec de meilleures intentions mais survenait alors un aléa pour le moins insolite et bien embêtant. Deux fuites sur le toit du Rhenus obligeaient les arbitres et le commissaire du match à stopper le match. L’intervention allait durer presque 30 minutes et finalement une nacelle était installée au-dessus du parquet, sous le toit, pour juguler le problème, avant que le jeu ne reprenne enfin. Un match de basket indoor arrêté par la pluie… Sans doute du jamais vu ! Heureusement le jeu reprenait. Sur un primé de Damien Inglis et peu de temps après grâce à un dunk de Jerai Grant les SIGmen tentaient de sonner la révolte : 46-46, 24’30. Mais ils se prenaient les pieds dans le tapis et Cholet tirait son épingle du jeu en se donnant une petite avance à la 28ème minute : 50-55. En passant un 3-9, Cholet faisait alors un petit break (53-59), et la #SIGArmy était toute heureuse de voir un panier de Scrubb pour stopper l’hémorragie à 15 secondes du terme. Fin du 3ème quart-temps : 57-48 (éval : 64-65).

Une nouvelle fois Quentin Serron se donnait sans compter mais le score avait bien du mal à trouver preneur. La SIG Strasbourg égalisait par deux fois 63-63 puis 65-65, mais Cholet ne lâchait rien. Pire même, Michael Stockton, sous les yeux de son légendaire père présent (presque) incognito en tribune, crucifiait les SIGmen d’un triple assassin : 65-70, 36’. De mal en pis, après deux lancers, Junior Etu ponctuait un 3-11, et les hommes de Vincent Collet affichaient 8pts de débours : 68-76, 38’. Les SIGmen, à l’image de la salle, prenaient l’eau de toute part en défense et les choix de Trice en attaque était pour le moins pénalisant. Finalement Cholet repartait d’Alsace avec une victoire, laissant à quai une SIG Strasbourg qui enregistre sa 4ème défaite en cinq matches de Jeep® ÉLITE. Score final : 75-80 (éval : 83-88).

Seul Quentin Serron aura montré de l’envie et de la constance dans ce match. Auteur d’une belle sortie (18pts – 6rbs – 23 d’éval) il était bien trop seul pour espérer juguler l’intensité et la fougue de Cholet. Emmené par un trio Horton (16pts-6rbs), N’Doye (22pts-5rbs), Stockton (20pts-4rbs-3pds), l’équipe d’Erman Kunter plonge dans le marasme la SIG Strasbourg qui va devoir très très vite tourner la page car dès mardi aura lieu un match piège en BCL sur le parquet de Torun. Messieurs une réaction est attendue !
 

F.T.