Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
travis_trice_le_portel.jpg
Actualités [19/20] JeepELITE#3 : Le Portel-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

Les SIGmen imposent leur loi

Le déplacement au Portel dans le cadre de la 3ème journée de Jeep ELITE 2019/20 avait tout du piège. Prévenu qu’il ne fallait surtout pas laisser l’euphorie du Chaudron gagner les locaux, les SIGmen ont parfaitement maîtrisé leur sujet en annihilant toute chance du Portel dès le 1er quart. Finalement la SIG Strasbourg s’impose 103 à 72, débloque son compteur et lance réellement sa saison.

Les SIGmen se montraient sérieux en début de rencontre et, même quand les Portelois repoussaient les Alsaciens au bout des 24 secondes, Travis Trice trouvait la mire à plus de 9m pour débloquer la situation. Ainsi, après 3’30 la SIG Strasbourg avait déjà posé sa patte sur ce match : 2-10, 3’30. Le meneur Américain était l’homme de ce début de match. Adroit et percutant il affichait déjà 8pts après 4’30 et comme en prime Gabe York émargeait à 2/2 à 3tps, l’équipe était entrée de la meilleure des façons dans son match, prenant 12pts d’avance : 4-16, 5’. Les joueurs de Vincent Collet déroulaient avec une facilité déconcertante leur basket. Ils marchaient littéralement sur leur adversaire. Le binôme Trice/York était insolent de réussite et comptait 22pts pour porter l’équipe qui s’envolait littéralement : 9-25, 6’45. Tout semblait facile durant ces 10 premières minutes. Archi dominateurs au rebond (10 à 5), quasi impeccables aux tirs (12/17) et parfaits à 3pts (6/6), les SIGmen faisaient monter leur avance à +20 à la stupeur générale dans le Chaudron, juste avant que D’Angelo Harrison ne score au buzzer. Fin du 1er quart-temps : 17-34 (éval : 11-44).

A peine de retour sur le parquet et les artilleurs Strasbourgeois se remettaient à l’œuvre. Quentin Serron puis Boris Dallo plantaient des triples, et le 8/8 à trois points assommait Le Portel qui se voyait repousser de nouveau à 20pts : 20-40, 12’. Tous les joueurs mettaient une grosse énergie et l’intensité pour garder les locaux sous l’éteignoir. En effet, les rotations se succédaient, mais celles-ci ne se faisaient pas au détriment de la qualité du jeu proposée. Et, même quand Benoit Mangin et sa bande tentaient de se rapprocher très légèrement à 5’ de la pause, la panique ne gagnait pas les rangs strasbourgeois (30-45). Vincent Collet prenait un temps mort afin de rappeler quelques consignes et le 9-3 essuyé par les SIGmen était sans conséquences. En effet, Travis Trice de retour aux affaires faisait le job avec brio : 35-50, 17’30. Avec déjà 16 points, il était l’artisan majeur de la bonne tenue de cette 1ère mi-temps (9/11 à 3pts pour Strasbourg) qui était bouclée sur un 8 à 2 par les SIGmen qui menaient sans partage de 19 points à la mi-temps : 37-56 (éval : 35-69).

Jerai Grant mettait le curseur à +22 au retour des vestiaires, et tranquillement, lui et son compère Damien Inglis, géraient l’avance de l’équipe. Le temps passait et l’avance des Rouges ne fléchissait pas, bien au contraire. A la faveur d’un petit 6-0 en 1’20 les joueurs de la SIG Strasbourg assommaient un peu plus Le Portel, qui se retrouvait dans une fâcheuse posture à la 25’ : 43-67. Gabe York se montrait très actif dans le jeu sans ballon et n’hésitait pas à se mêler à la bataille du rebond pour aider ses intérieurs. Mais un petit vent de folie commençait à gagner les rangs Portelois sous l’impulsion d’Angelo Harrison qui sonnait la révolte (14pts après 30’) et martyrisait la défense strasbourgeoise pour repasser sous les 20 points d’écart : 52-69, 27’30. Ali Traoré et Boris Dallo mettaient le bleu de chauffe pour tenter de calmer toutes velléités, mais ce sont bien les locaux qui remportaient ce quart (22-16) grâce à un 14-3 en 3’40 pour revenir à 13pts. Fin du 3ème quart-temps : 59-72 (éval : 62-86).

Malgré ce run, la panique ne gagnait aucunement les rangs strasbourgeois. Le début de l’ultime période montrait que les SIGmen gardaient la tête froide et le 12 à 4 des Alsaciens en 3’ faisait écho au bon passage Portelois à la fin du 3ème quart : 63-84, 33’. Le Portel jetait ses dernières forces dans la bataille mais à 5’ du buzzer il était assez impensable d’imaginer une défaite strasbourgeoise après un primé à 8m de Thomas ‘‘l’assassin silencieux’’ Scrubb : 65-89, 35’. L’ambiance normalement si chaude dans le Chaudron retombait comme un soufflet au fil de ces dernières minutes qui s’écoulaient puisque les fans du Portel devaient se rendre à l’évidence, ce match allait tomber dans l’escarcelle strasbourgeoise (67-95, 36’15). Frank Hassel et les siens laissaient filer la fin du quart et Quentin Serron en profitait pour faire passer la barre des 100 points à la SIG Strasbourg qui s’imposait finalement, sans se faire peur. SCORE FINAL : 73-103 (éval : 65-128).

Portée par un Travis Trice MVP de ce match avec 25 points à 9/11 aux tirs, 7 passes pour 30 d’évaluation en un peu moins de 27’ de temps de présence sur le parquet, la SIG Strasbourg a imposé sa loi au Portel. Et comme en prime, son compère Gabe York était aussi dans un bon soir (19pts à 4/5 à 3pts, 6rbs, 4ints, 26 d’éval) et que Damien Inglis a confirmé son indispensable présence (11pts, 6rbs, 4pds, 19 d’éval), il était bien dur pour les locaux d’exister. Les SIGmen lancent ainsi leur saison avec cette première victoire. Une belle mécanique que cette équipe 2019/20 qui, jour après jour, trouve ses marques avec en son sein un collectif qui commence à avoir fière allure.   

F.T.
Les statistiques du match - > ici
En ouverture de cette rencontre les Espoirs de la SIG Strasbourg se sont imposés face à ceux du Portel sur le score de 77 à 59.