Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
thomas_scrubb.jpg
Actualités [19/20] JeepELITE#6 : Monaco-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews

Monaco impose sa loi

Le rocher avait des airs de montagnes au coup d’envoi de la 6ème journée. En déplacement à Monaco, les SIGmen savaient que le challenge allait être sacrément relevé. Finalement une 5ème défaite en six journées est tombée dans l’escarcelle strasbourgeoise car, après une 1ère mi-temps plus ou moins intéressante des SIGmen, Monaco a imposé sa loi sur son parquet pour l’emporter 86 à 70.

La balle circulait bien du côté de Monaco en début de rencontre. Mais, la bonne activité de Gabe York et grâce à Damien Inglis, la SIG Strasbourg restait à hauteur de la Roca Team (7-7, 3’30). Et c’est même grâce au numéro 7 que les Alsaciens passaient un petit 6-0 comme si de rien n’était, pour prendre les commandes : 7-11, 5’. Mais l’armada monégasque se mettait petit à petit en route. L’agressivité des locaux faisait mal et le jeu rapide déployé par Dee Bost et sa bande était bien difficile à contenir pour les SIGmen, qui encaissaient un 16-0 en 3’30 qui faisait très mal : 24-13, 9’. Bien en place défensivement pendant 5’ la SIG Strasbourg venait d’exploser face à la furia et l’agressivité Monégasque (12 rebonds à 6 après 10’). Heureusement Gabe York (8pts dans le quart) stoppait l’hémorragie à 38 secondes de la fin de la période, mais le mal était fait. Fin du 1er quart-temps : 25-16 (éval : 32-14).

Le retour sur le parquet était de bien meilleure facture pour Strasbourg. Portés par Ali Traoré qui se montrait une nouvelle fois très efficace (8pts à 100% à la mi-temps), les SIGmen s’offraient même le luxe de passer un petit 7-0 en 1’30 pour se rapprocher : 27-23, 12’. Monaco sortait alors une défense press tout terrain et celle-ci causait les difficultés souhaitées par coach Obradovic. Les rouges tentaient de rester à hauteur durant une minute (31-27, 13’) mais derrière la Roca Team imposait son jeu pour reprendre le large : 38-27, 15’. Mais heureusement Gabe York (15pts à la pause) était précieux en attaque pour ne pas laisser Monaco faire trop gonfler son avance : 40-35, 17’30. La défense strasbourgeoise était vraiment beaucoup mieux en place, avec en fer de lance un si précieux Quentin Serron. Et c’est grâce à tous ces efforts en défense que les SIGmen infligeaient un 8-0 avant la pause pour recoller à 3pts : 40-37, 19’. Dee Bost se jouait de la défense des Rouges d’un sprint incroyable pour marquer un lay-up au buzzer mais c’est bien Strasbourg qui remportait ce quart-temps (19-23) pour se rapprocher à la Mi-temps : 44-39 (éval : 52-42).

Les artilleurs monégasques étaient de sortie au retour des vestiaires. En plantant la bagatelle de 12pts en 2’20 et uniquement à 3pts, la Roca Team giflait Strasbourg d’un 12-3 pour reprendre très vite le large : 56-42, 23’30. Une pluie de paniers primés se mettait à tomber sur la tête des Strasbourgeois. Avec six primés les locaux enfonçaient les joueurs de Vincent Collet. L’écart commençait même à devenir sacrément dangereux après un dunk ravageur d’Erik Buckner : 65-48, 27’. Le coach Strasbourgeois qui était obligé d’aligner une paire d’intérieur insolite Grant/Traoré sur les deux postes dans la peinture après la sortie de Damien Inglis sur une petite blessure à la main. Fait exceptionnel mais payant car Monaco n’allait plus marquer ni dominer la raquette pendant 2’30 et finalement les SIGmen marquaient un 4-0 pour combler légèrement le retard. Fin du 3ème quart-temps : 65-52 (éval : 81-56).

Le dernier quart ne réservait aucune surprise car Monaco avait monté le curseur de l’agressivité dans cette deuxième mi-temps. Le symbole de cela était la disette offensive de Gabe York au retour des vestiaires avec 0pt inscrit entre la 20ème et la 38ème minute, après avoir émargé à 15pts à la pause. Le temps passait et le retard de la SIG Strasbourg devenait de plus en plus conséquent pour atteindre 21pts à 5’30 de la fin : 77-56, 34’30. La messe était dite car les derniers instants voyaient Monaco dérouler pour verrouiller sa victoire. L’évolution du score devenait anecdotique (79-63, 37’) car finalement la Roca Team réalisait une 2ème période de haute volée en muselant l’attaque strasbourgeoise qui ne signait que 31pts en 20’... Trop peu face à une équipe de Monaco adroite (58%), efficace et impactante. Score final : 86-70 (éval : 106-74).

La SIG Strasbourg n’a pas pu répondre à l’armada monégasque au retour des vestiaires, emmenée par un Dee Bost de gala (17pts-4pds-2rbs) et un JJ O’brien impressionnant (19pts et 3pds en 22’). Les 22pts de Gabe York n’auront pas suffi et il faut maintenant se projeter sur les deux prochaines échéances au Rhenus. Tirer les bonnes choses de ce soir pour les faire fructifier rapidement, afin de se donner les moyens de remporter le match face à Manresa mardi et Pau samedi. Deux victoires impératives sont attendues.

F.T.