Basket
header_sigarmy.jpg
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
jerai_grant_ostende.jpg
Actualités [19/20] BCL #1 : SIG Strasbourg-Ostende Présentation Résumé Statistiques Photos Vidéos

Une entrée réussie

Vincent Collet l’avait annoncé en amont de cette rencontre : il voulait entrer du mieux possible dans cette Basketball Champions League en remportant son 1er match face à Ostende. Et le coach pouvait être satisfait car, même si Ostende a su résister durant 15’, les SIGmen ont fait exploser leur adversaire en lui infligeant un 23 à 4 à cheval sur la fin du 2ème quart-temps et le début du 3ème, pour verrouiller la victoire sur le score final de 77 à 64.

La SIG Strasbourg entrait parfaitement dans ce match. Agressifs et altruistes, les SIGmen prenaient rapidement les commandes : 6-0, 1’30. Mais Shevon Thompson sortait les muscles et, sous son impulsion, les Belges grapillaient leur retard. S’oubliant sur quelques box-out, les joueurs de Vincent Collet offraient des munitions à Ostende qui égalisait à la 5’ : 10-10. Et comme, en prime, Braian Angola lui prenait le pas en scorant 7pts en un claquement de doigts, les visiteurs passaient devant au score pour la 1ère fois du match : 13-15, 6’. Mais les SIGmen ne se désunissaient pas. Sous l’impulsion de Quentin Serron et Jerai Grant, Strasbourg infligeait un petit 6-0 qui faisait du bien : 19-15, 8’. Hélas les Jaunes ne lâchaient pas et égalisaient de nouveau, ce à quoi Travis Trice répondait aux lancers et Strasbourg gardait un petit avantage à la Fin 1er quart-temps : 22-21 (éval : 28-22).

Le retour sur le parquet n’était pas reluisant. Shevon Thompson se jouait des SIGmen. Auteur de 6pts et une passe décisive en 2’30, il était l’artisan majeur du coup d’accélérateur des Belges, qui prenaient 5pts d’avance : 24-29, 12’30. Conséquence directe, Vincent Collet rappelait tout le monde sur le banc pour remettre l’église au milieu du village. Les SIGmen retrouvaient alors leur fondamentaux. Plus agressifs en défense et mieux inspirés en attaque ils donnaient alors plus du fil à retordre à Ostende. Jerai Grant imposait sa loi dans la peinture d’un contre autoritaire et, sur la contre-attaque qui suivait, Thomas Scrubb scorait en force. A 32-33 à la 15ème minute : tout allait mieux. Le vrai Jerai Grant était sur le parquet (10pts, 3rbs, 5 fautes provoquées à la pause) et son impact permettait de passer un coquet 11-0 à Ostende qui prenait une petite gifle à 2’50 de la pause : 39-33, 18’10. Cette SIG Strasbourg ne lâchait pas la bride et le 13-2 lors des cinq dernières minutes faisait plaisir pour rejoindre les vestiaires en tête. Mi-temps : 42-35 (éval : 50-35).

Les SIGmen ne levaient pas le pied et faisaient un retour très appliqué et sérieux. Le 9-2 qui suivait en était la parfaite illustration car, grâce à celui-ci, Strasbourg obtenait sa plus grosse avance de la partie : 51-37, 25’. Thomas Scrubb déployait une nouvelle fois une énergie folle. Aussi bien au rebond, qu’au scoring, le nouveau couteau Suisse - Canadien - de Vincent Collet épatait la galerie. Ostende tentait bien de garder la tête hors de l’eau, mais la SIG Strasbourg était en ordre de marche ! Les Belges s’en remettaient aux tirs à 3pts pour rester dans le match. Mais, alors qu’ils pensaient reprendre du poil de la bête, Jerai Grant, décidemment de retour aux affaires et investi comme jamais pour ce 1er match de Coupe d’Europe, sortait un contre d’une violence interplanétaire sur Amar Sylla qui n’avait plus que ses yeux pour pleurer. Mieux encore, sur l’attaque suivante Gabe York montait au poster et la SIG Strasbourg s’envolait à la fin du 3ème quart-temps : 57-48 (éval : 66-43).

Et Jerai ne s’arrêtait pas là puisqu’il marchait littéralement sur les joueurs d’Ostende. Lui qui signait, sans contestation possible, son meilleur match sous le maillot de la SIG Strasbourg, permettait de donner 16pts d’avance à son équipe à la suite d’un dunk tout en puissance, sur lequel il s’offrait un 2+1 qui le voyait hurler toute sa rage de vaincre : 68-52, 34’. Shevon Thompson faisait illusion, mais le temps passant il était clair et net que ce match n’allait pas échapper aux SIGmen. Même quand Ostende revenait à 13pts à 2’30 de la fin (73-60), les Alsaciens continuaient leur travail de sape. Finalement la SIG Strasbourg entrait de la meilleure des manières dans cette nouvelle campagne Européenne en remportant cette rencontre sur le Score final de 77 à 64 (éval : 85-58).

Ce match aura permis de se remettre un peu la tête à l’endroit après la contre-performance face à Boulogne-Levallois. L’intensité était au rendez-vous et Vincent Collet a pu compter sur un Jerai Grant retrouvé (15pts – 19 d’éval), un Damien Inglis très complet encore (14pts – 7rbs – 2pds) ou encore un duo Serron/York au four et au moulin avec 18 d’évaluation chacun. Dominatrice au rebond (36 à 25) la SIG Strasbourg a su répondre présente pour ce premier rendez-vous européen.

F.T.