Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
vincent_collet_metropolitans.jpg
Actualités [19/20] JeepELITE#4 : SIG Strasbourg-Metropolitans92 Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

​V. Collet : « ce n’est pas acceptable »

Retrouvez les réactions de Vincent Collet, Ali Traoré et Fred Fauthoux après la défaite de la SIG Strasbourg face aux Metropolitans 92.

Vincent Collet : « Il va vite falloir qu’on apprenne. On a préparé le match, ils étaient prévenus, mais manifestement on a plusieurs joueurs dans l’équipe qui n’ont pas encore compris ce qu’est le championnat de France, en termes d’agressivité et de combat. On était complétement absent dans ces domaines en 1ère mi-temps. Après, c’était un peu mieux, mais ce n’est pas encore suffisant. Et comme on n’a pas eu la même réussite que contre Villeurbanne, on n’a pas été capable de faire de retour. On n’a pas été capable de les stopper. Il y a 24 à 26 dans le 3ème quart. Marquer 24pts c’est bien, mais en prendre 26, alors que tu n’as déjà pas défendu en 1ère mi-temps, ce n’est pas acceptable.

On a donné tous les ingrédients d’un mauvais match : les balles perdues, les rebonds offensifs, on est mangé dans les deux domaines. Si on regarde la réussite globale on finit à 54% comme eux, mais eux shootent 14 fois de plus que nous, et ces 14 fois c’est le cumul des rebonds et des balles perdues. Contre Villeurbanne on avait déjà manqué notre entame. Je pensais que l’on était prévenu. Ils mettent des tirs compliqués en première mi-temps, mais quand tu mets l’adversaire en confiance, c’est souvent ce qui se passe. Tout cela résulte de notre non-agressivité en 1ère mi-temps, face en plus à une équipe talentueuse et on le savait ! On n’a pas fait les efforts qu’il fallait.

Je protège souvent mes joueurs mais là, ils me rendent la tâche difficile parce que leur énergie n’était pas au rendez-vous, pas pour ce type de rendez-vous, il faut dire la vérité. Il faut qu’on apprenne ! Je pense que c’est de la méconnaissance. Ils ne se rendent pas compte, mais il faut que tout le monde s’en rende compte vite, car ça va être comme ça toutes les semaines. Il faut fighter en championnat de France. Si tu ne combats pas, tu n’existes pas ! Apprendre à jouer et construire un collectif en ensemble ne m’inquiète pas, car je pense vraiment que nous avons de réelles qualités, du potentiel, mais pour qu’il existe il faut combattre. Et si on n’est pas capable de le faire on va avoir de grandes difficultés, parce que le reste c’est de la littérature ! Il y a certains comportements qui sont complétement à côté de la plaque. On est dans le dur, dans une situation préoccupante, il faudra gagner absolument la semaine prochaine. On n’a pas perdu un match normal. Ce qu’on a fait en première mi-temps n’est pas acceptable

».

Ali Traoré : « Ce soir on a pris une leçon de basket. On a été surpassé dans tous les domaines : intelligence de jeu, fighting spirit, intensité... On n'a pas fait notre boulot. Il y avait une grosse classe d'écart entre eux et nous. Il faut qu'on revoie nos entames de match, surtout à domicile. C'est rédhibitoire de commencer un match avec autant de retard. Il faut vite qu'on trouve une solution. On a été totalement dépassé, et ça ne me plaît pas du tout. Ce qui m'inquiète le plus dans cette défaite, c'est notre manque de dureté.  Je pense que certains dans l'équipe ne sont pas encore adaptés à la dureté de ce championnat. Tous les matches seront comme ça, donc il va falloir se mettre au diapason très vite. La réception de Cholet est primordiale pour nous. On doit éviter de prendre trop de retard. Ça va être une semaine charnière, avec notamment notre premier match de Basketball Champions League mardi. Demain, on va venir plus tôt à l'entraînement pour revoir le match et corriger certaines choses ».

Fred Fauthoux : « On a fait un très bon match, même si on a quand même laissé passer quelques paniers. Strasbourg a essayé de revenir sur les paniers de York, qu'on a réussi à maîtriser sur la fin du match. On a réussi à alterner le jeu que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur. On a été dangereux un peu partout. On avait ciblé quelques faiblesses de Strasbourg, et ça a plutôt bien marché. J'aimerais souligner l'état d'esprit qui règne dans le groupe. Les joueurs prennent plaisir à jouer ensemble, et c'est une caractéristique qui existe depuis le deuxième match. Je suis satisfait de leur prestation. Strasbourg peut être une équipe très dangereuse, ils l'ont montré il y a huit jours. Je m'attendais à un match difficile. C'est une belle victoire collective ».