Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
quentin_serron_pau.jpg
Actualités [19/20] JeepELITE#8 : Roanne-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

​Ambition et détermination

Ce samedi 9 novembre la SIG Strasbourg se déplace sur le parquet de l’avant dernier de la classe : Roanne. Inutile de fanfaronner au regard de l’urgence de la situation strasbourgeoise au classement (2V/5D). Le sérieux, la détermination et la constance seront les ingrédients nécessaires afin de ramener le seul résultat attendu pour enchaîner après la victoire face à Pau : une victoire !

Le troisième quart-temps face à Holon cette semaine laisse un goût amer. Coach Collet ne le cache pas : « on a abimé en 5’ les 25 premières ». Conséquence, le club est à l’équilibre avec deux victoires et deux défaites. Mais le calendrier se complexifiant lors des matches à venir il est clair qu’une victoire aurait été de bon augure. Mais ça, nous y reviendrons dans un futur proche. En attendant, un futur encore plus proche est brûlant se dessine avec une rencontre ô combien importantissime dès demain sur le parquet de Roanne. « On joue contre un candidat au maintien et si on perd demain on sera derrière eux. Il y a un état d’urgence en championnat », ajoute Vincent Collet.

Les SIGmen arrivent donc à la Halle André Vacheresse avec l’obligation de gagner. Face à une équipe qui a confirmé ce jour Maxime Boire au poste de coach en lieu et place de Laurent Pluvy, Gabe York et sa bande ne pourront pas se permettre de jouer à l’économie. Le Staff a bien regardé les derniers matches de la Chorale et avant même de parler du collectif Choralien il tient à souligner que Maxime Boire « a fait de bonnes choses sur les derniers matches ». Il est clair par exemple que LDLC ASVEL a eu chaud, il y a 10 jours (69-73) et encore plus les Metropolitans 92 le week-end dernier (86-83). Et au-delà de ces défaites Vincent Collet a prévenu ses joueurs : « Ils seront à domicile avec le coach qui vient d’être confirmé pour la saison, c’est toujours quelque chose qui donne un supplément d’énergie. Il faut s’attendre à une réception musclée ».

En fait la donne est assez simple pour la SIG Strasbourg aujourd’hui. Peu importe qui se présente sur le chemin des SIGmen, le club a besoin de victoires. Treizième avec simplement deux victoires au compteur la SIG Strasbourg a besoin de progresser et vite. La 1ère période face à Holon a permis de voir quelques embellies mais comme le dit l’entraîneur : « Ce n’est pas suffisant. La 1ère mi-temps a montré de vrais progrès, malheureusement pas concrétisés par un manque d’adresse. Mais on est retombé dans nos travers dans le 3ème quart-temps. Là, on va à l’extérieur et le fait d’avoir de la consistance va être très important, ainsi que la capacité à ne pas avoir de baisses de régime aussi prononcées. Tu ne peux pas être tout le temps très bien, mais le plus important c’est d’arriver à ne pas sombrer dans les périodes faibles ». Très clairement la défense des Alsaciens était de meilleure facture mais Vincent Collet ajoute « Dans la mobilité du ballon on était mieux aussi, malheureusement on a raté des tirs ouverts mais surtout on était meilleur dans le contrôle du rebond. En revanche ce n’était plus le cas au 3ème quart-temps. Donc cette 1ère mi-temps est à confirmer dès demain face à une équipe qui à priori en ce moment est plus forte que nous au rebond ».

Et cette équipe de Roanne où joue l’ancien SIGman Olivier Cortale et son pote l’ancien Griesois Xavier Forcada, le coach a bien noté que l’apport des joueurs US est important : 57 des 72 points en moyenne de l’équipe par match. Avec Justin Carter (14,1pts-5rbs) passé par Galatasaray, Karsiyaka ou Moscou, Ian Miller (12,6pts-3,4pds) qui avait fait une bonne fin de saison à Gravelines il y a deux ans, Marcquise Reed (11,9pts-3,4rbs) ou encore Joe Burton (7,3pts-5rbs) «qui a été un des meilleurs joueurs de ProB l’an passé » comme le dit le coach, la Chorale a un quintette qui mène  la barque. Vincent Collet ajoute surtout que « ce qui est marquant quand tu regardes leurs derniers matches c’est l’enthousiasme. Tu ne les sens pas du tout marqués par les défaites. Ce qui est caractéristique dans cette équipe c’est leur capacité individuelle. C’est une équipe qui fait 12 passes par match aussi donc il est clair qu’il va falloir qu’on tienne les un-contre-un. On sait que, pour nous, les aspects défensifs sont une carence actuellement donc il faut qu’on monte notre niveau pour tenir de bons joueurs de un-contre-un ».

Même si la SIG Strasbourg est aujourd’hui dans le dur il faut aussi reconnaître que comptablement le Top 8 n’est pas encore trop éloigné. Bien évidemment, ne nous mentons pas, il ne va plus falloir perdre trop de temps en route. Mais le staff et le coach en tête de liste voient que « la 8ème place est à deux victoires. Dans les équipes devant nous certaines vont perdre. Ça marche dans les deux sens de toute façon ». Et avant de monter dans le bus direction Roanne il conclue de façon ferme « la problématique est simple : gagner des matches. Tout ça ce sont des paroles, maintenant il faut transformer les paroles en actes donc il faut des victoires ! On ne peut pas faire l’économie de ça sinon on plonge dans le dur. Le fait d’avoir gagné contre Pau n’est pas suffisant il faut qu’on gagne demain. Il faut aller à Roanne avec beaucoup d’ambition et de détermination ». Voilà qui est dit. Maintenant Messieurs on compte sur vous !

F.T.
travis_trice_pau.jpg
Articles liés: 
Toutes les actualités