Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
gabe_york_lietkabelis.jpg
Actualités [19/20] BCL #6 : SIG Strasbourg-Lietkabelis Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

​L’étau se resserre...

Dans le cadre de la 6ème journée de BCL la SIG Strasbourg s’est inclinée une nouvelle fois sur son parquet face aux Lituaniens du BC Lietkabelis (63-66). L’étau se resserre très sévèrement en vue d’une hypothétique qualification pour le tour suivant…

Pour cette rencontre la SIG Strasbourg devait se passer de son capitaine Ali Traoré. Souffrant d’une légère entorse de la cheville gauche, il était obligé de s’assoir au bout du banc pour suivre le match. Jerai Grant était le premier à ouvrir le score, mais rapidement Lietkabelis se mettait en ordre de marche. Leur leader Zeljko Sakic enfilait 5pts et donner l’avantage à son équipe : 4-5, 3’. Les SIGmen semblaient timorés et le score tardait à décoller (8-8, 5’). Mais Jerai Grant tentait de sonner un peu la révolte. Effectuant une interception en tête de raquette avant de claquer un coast to coast, ponctué d’un dunk de l’autre côté du terrain, il redonnait l’avantage à Strasbourg : 10-8, 6’. Le corps arbitral se la jouait un peu à la dilettante et les coups de sifflets se faisaient rares malgré un jeu très limite des Lituaniens. Bien évidemment tout ceci leur profitait car, le temps passant, aucun écart ne se faisait (12-12, 8’30) … jusqu’au dernier instant durant lesquels Lietkabelis plantait un 0-5 en 1’ pour basculer en tête. Fin du 1er quart-temps : 12-17 (éval : 12-19).

Pire encore, au retour sur le parquet, les SIGmen subissaient la furia des Blancs qui faisaient grimper leur avance à 13 unités grâce à un 3-10 en 3’ : 15-28, 13’ : dur ! Les joueurs de Lietkabelis trouvaient des tirs dans des fauteuils à 3pts. Et comme il est clair et net que laisser un Lituanien ouvert derrière l’arc est pour le moins dangereux, la sentence tombait. A 7/11 aux primés durant cette mi-temps, les visiteurs menaient leur affaire et géraient leur avance : 24-37, 17’. Jerai Grant sortait du lot côté strasbourgeois (14pts et 7rbs à la pause), mais des SIGmen, qui mettaient du cœur malgré la difficulté d’une rotation réduite à 7 et un arbitrage pas forcément au goût de tous, accusaient un retard de 14pts à la pause. Mi-temps : 28-42 (éval : 28-50).

L’avance des visiteurs montait à 16 unités dès le retour de la pause. Rien n’était simple et il allait falloir aller le chercher ce match. Les SIGmen étaient dans le dur mais ils se battaient avec leurs armes. Jerai Grant au contre, Gabe York dans l’énergie et patiemment les Bleus grapillaient leur retard. Après un triple de Gabe, les Alsaciens revenaient à 11pts : 37-48, 25’30. Mieux même, une entrée remarquée de Quentin Serron faisait du bien en donnant un bel allant à la SIG Strasbourg qui, au profit d’un 9-3, recollait à 10pts à 2’30 de la fin du quart : 41-51, 27’30. Et ce joli run prenait même des allures de petite claque avec un 15 à 3 qui faisait un bien fou : 45-51, 28’10. Un quart-temps nettement mieux que les deux précédents qui permettait à Strasbourg de revenir à 7 longueurs à la fin du 3ème quart-temps : 46-53 (éval : 48-59).

Nos joueurs se donnaient et les SIGmen recollaient à 3pts (50-53). Il était clair que les joueurs Lituaniens n’allaient pas baisser pavillon si vite. S’opposant de leur mieux et avec leurs armes ils réussissaient à reprendre 7pts d’avance : 51-58, 33’. Mais Ludo Beyhurst inscrivait son 3ème triple de la soirée et derrière Boris Dallo sortait de sa boîte, pour lui emboîter le pas ! A 57-58 à la 36’, la donne était redistribuée et, en plus de guerriers sur le terrain, les visiteurs devaient faire face à une #SIGArmy debout et poussant de tout son cœur ! Ce quart-temps voyait une vague Bleue déferler sur le parquet. Et quand Boris Dallo refaisait passer son équipe devant à 2’52 de la fin, tous les espoirs étaient à nouveau permis : 59-58, 37’08. Mais un 0-6 en moins de 2’ semblait tout anéantir. Gabe York entretenait néanmoins la flamme pour recoller à un tout petit point à 37 secondes (63-64, 39’23) mais Valinskas tuait la SIG Strasbourg sur la ligne des lancers-francs à 8 secondes du buzzer. En effet, la dernière action strasbourgeoise ne donnait rien puisque Gabe York, puis Quentin Serron, échouaient à 3pts pour voir au final Strasbourg échouer de peu. Score final : 63-66 (éval : 64-68).

Si la première mi-temps avait été du même acabit que la deuxième, l’histoire aurait été bien différente. L’engagement défensif en 2ème mi-temps était de bonne facture mais le retard était trop grand. Une nouvelle fois les 20 premières minutes ont été fatales aux SIGmen. Une première mi-temps durant laquelle les SIGmen se sont laisser impactés et ont affiché un manque d’énergie criant qui a coûté très, trop, beaucoup trop cher. L’histoire se complique sérieusement…

F.T.
classement_j6.jpg