Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
scottie_reynolds_boulazac2.jpg
Actualités [19/20] JeepELITE#11 : Orléans-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

​La passe de trois ?

Troisième opus consécutif à l’extérieur pour les SIGmen en déplacement ce samedi 30 novembre sur le parquet d’Orléans à 20H. Afin de continuer la remontée au classement et mutualiser sur la progression collective vu ces derniers temps, une victoire est vivement espérée.

Gagner ne signifie en aucun cas se relâcher. Joueurs et staff l’ont bien compris et l’entraînement de mercredi en était la parfaite illustration. Très intense avec beaucoup d’implication celui-ci a même été caractérisé par le dernier venu Scottie Reynolds comme « mon premier gros entraînement depuis longtemps ». Ce matin le joueur était un peu courbaturé mais qu’importe, il a remis le bleu de chauffe pour distribuer le jeu et continuer à apprendre la philosophie de jeu de sa nouvelle équipe. Mais surtout, le message qui est clairement imprimé par chacun. Ce n’est pas parce qu’on vient d’enchaîner cinq victoires de rang en Jeep® ÉLITE que tout va aller mieux maintenant : « il faut se rappeler où on était il y a trois semaines et des discours. On disait de nous « est-ce que ce sera une nouvelle défaite ? ». Maintenant il faut prendre conscience, et ne pas se dire « c’est programmé, le prochain match sera une victoire ». C’est un match à l’extérieur, qui n’est pas moins dangereux que celui qu’on a gagné lundi. Il faut s’attendre à ce que ce ne soit pas facile ».

L’équipe semble être au diapason de ce crédo et depuis la victoire sur le parquet de Boulazac l’équipe a fait la bascule sur le prochain match afin de mutualiser sur les dernières sorties très encourageantes. Mais attention, place maintenant à Orléans (4V/7D) car comme le dit coach Collet : « Je sais qu’on ne met pas les pieds dans un endroit particulièrement accueillant ». Attention donc de na pas arriver la fleur au fusil face à « une équipe qui a du talent » comme le souligne Vincent Collet. Alors évidemment l’absence de Chris Evans, suspendu pour cette rencontre, joueur cadre d’Orléans (15,8pts-4,3rbs-15,8 d’éval), est un handicap important pour eux. Notre entraîneur commente cette absence : « C’est un élément important de leur équipe car c’est une usine. Comme quand il était à Monaco, il apporte beaucoup de choses. Malgré tout il reste Jefferson et Halilovic qui sont deux excellents joueurs et sont tous les deux très performants. Jefferson dans le tir à 3pts par exemple, il en marque quatre par match à 52% de réussite, c’est un très bon shooteur. D’ailleurs globalement cette équipe tire à 41% à 3pts, offensivement ils ont des qualités. Halilovic est un poison. Il roule vite au panier, a beaucoup d’activité, près du cercle il ne loupe pas beaucoup. Le jeu tourne beaucoup autour de lui ». Il semble donc assez clair qu’une victoire passera dans la capacité des SIGmen à stopper ces deux-là.

Mais la base pour y arriver repose aussi dans le fait de « ne pas s’arrêter aux deux matches précédents à l’extérieur. Il faut les confirmer. Si on a l’état d’esprit et la densité qu’on avait au Mans et à Boulazac on peut espérer faire la passe de trois ». Aux yeux de tout le monde cette équipe s’améliore. Bien évidemment on est encore loin du compte mais plus de feux sont aux verts actuellement qu’ils ne l’étaient en octobre. Le coach analyse cela : « on s’est amélioré dans ce qu’on fait, mais c’est avant tout grâce aux efforts qu’on a fait. La première chose à penser demain c’est de refaire ses efforts. Si on y va en se disant « c’est bon on y va, on se présente et c’est bon » on va retomber au niveau où on était il y a trois semaines ».  

Le sérieux des sorties précédentes est donc de mise au moment de partir affronter Orléans et cela doit l’être des deux côtés du terrain. « En attaque la vraie préoccupation c’est de faire vivre la balle. Il ne faut pas retomber dans un basket un peu sclérosé où on dribble trop, où le ballon ne bouge pas. Il faut qu’on ait du rythme. Il faut s’inspirer des trois derniers matches de Jeep Elite et de l’amélioration dans la circulation de balle et la vitesse collective. Défensivement il faut avoir une vraie volonté d’arrêter l’adversaire, ce qu’on n’avait pas en début de saison ». Bref, messieurs il faut continuer à progresser tout en gagnant ! Coup d’envoi à 20h.

Articles liés: 
Toutes les actualités