Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
scottie_reynolds_orleans.jpg
Actualités [19/20] JeepELITE#11 : Orléans-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

​La série continue !

En déplacement à Orléans, la SIG Strasbourg avait l’opportunité de boucler son mois de novembre invaincue en Jeep® ÉLITE. Portés par un duo Inglis/Scrubb de gala, les SIGmen ont réussi leur pari, engrangeant du même coup une 4ème victoire de suite à l’extérieur, en s’imposant 86 à 77.

Les SIGmen entraient parfaitement dans cette rencontre. Une belle circulation de balle permettait aux hommes de Vincent Collet de se jouer d’une défense orléanaise un peu passive, si bien qu’après 3’ les Alsaciens menaient de 6pts : 4-10, 3’. Mieux encore, sous l’impulsion de Damien Inglis au four et au moulin et de Thomas Scrubb en mode assassin silencieux, la SIG Strasbourg infligeait un 11 à 3 aux locaux qui se trouvaient repoussés à 9 longueurs : 7-16, 4’20. Les Rouges maîtrisaient leur sujet, voguaient sur une magnifique adresse et le temps avançant la défense d’Orléans ne pouvait que constater la pluie, voire même l’averse, de paniers qui lui tombait dessus (15-27, 8’). Les 9pts de Scrubb, Inglis en mode caisse à outil (7pts-4-pds-3rbs en 10’) et plus globalement, l’impeccable passing game strasbourgeois (12pds après 10’ !!), permettaient de mener logiquement à la fin du 1er quart-temps : 22-31 (éval : 20-45).

Les 70% de réussite aux tirs lors du 1er acte venaient très clairement de faire du bien mais le début de 2ème quart-temps en revanche ne laissait pas entrevoir le meilleur côté de la SIG Strasbourg. Travis Trice passait au travers et la défense strasbourgeoise était mise à rude épreuve en essuyant un terrible 10 à 2 en 3’ : 32-33. Coach Collet décidait alors de tout stopper et de prendre un temps mort pour sonner quelques cloches. Il remettait alors Reynolds sur le terrain pour ramener un peu de sérénité mais en face Giovan Oniangue était ‘in the zone’ et enfilait les triples en toute décontraction pour faire passer son équipe devant (37-36, 14’20). Avec 14pts dans le quart à son actif, il faisait très mal à Strasbourg qui était en panne sèche ou presque offensivement. Et, même si Damien Inglis (11pts-5pds-3rbs à la pause) permettait de garder son équipe à hauteur des Orléanais, ce 2ème quart-temps était bien difficile et à l’opposé du précédent. Les SIGmen encaissaient 29pts en 10’ et heureusement que les derniers instants permettaient de marquer sept précieux points pour rejoindre les vestiaires avec seulement 2pts de débours. Mi-temps : 51-49 (éval : 58-64).

Strasbourg revenait avec de meilleures intentions et le 7 à 3 en faveur des hommes de coach Collet semblait l’indiquer (54-56, 22’10). Mais Orléans jouait crânement sa chance en proposant un basket débridé et tentait de mettre à mal des rouges qui ne se laissaient pas compter. Omniprésent dans cette rencontre, Damien Inglis montrait l’exemple des deux côtés du terrain. Lui et son comparse dans la raquette, Ali Traoré, permettaient même à l’équipe de repasser devant : 59-60, 24’30. Big Ali se montrait d’ailleurs très à son aise dans ce quart et ses 8pts de rang faisaient très très mal à Orléans et surtout ponctuaient un 10 à 2 de Strasbourg. Jefferson et sa bande ne pouvaient alors que constater les dégâts : 61-66, 28’. Les SIGmen venaient véritablement de serrer les boulons en défense en n’encaissant que 10pts en 10’ et surtout le 14 à 2 des Alsaciens pour finir ce quart permettait de mettre KO debout Orléans. Fin du 3ème quart-temps : 61-70 (éval : 63-93)

Néanmoins, les joueurs du Loiret n’abdiquaient pas et le 5-0 au retour sur le parquet rappelait qu’il ne fallait pas lâcher la bride. Sans paniquer et avec beaucoup d’application, les SIGmen y répondaient avec un 8 à 0 afin de reprendre 10pts d’avance à 5’ du buzzer : 66-78, 35’. Le coup de trop car les locaux ne s’en remettraient pas et sous l’égide d’un Damien Inglis aux portes du triple-double (13pts-9pds-8rbs), d’un Thomas Scrubb précieux en attaque mais également dans tous les compartiments du jeu (19pts-6pds-4ints-3rbs) et plus globalement d’un engouement collectif retrouvé, la SIG Strasbourg n’encaissait que 26pts en 2ème période pour s’imposer de 9pts sur le SCORE FINAL de 77-86 (éval : 79-114).

L’histoire retiendra que lors de ce match les hommes de Vincent Collet ont réussi la « performance », si tant est d’appeler ça comme tel, de ne tenter aucun lancer-franc. De mémoire de SIGman, on n’avait jamais vu ça…Mais qu’importe, la SIG Strasbourg boucle donc son mois de novembre sur un impeccable 6/6 en Jeep® ÉLITE. Cela permet au club de consolider sa place dans le Top 8, et de se préparer à la dernière ligne droite avant les fêtes de la plus parfaite des manières.

F.T.
En ouverture de ce match les Espoirs de la SIG Strasbourg se sont imposés face aux Espoirs d’Orléans (72-92), signant ainsi leur 6ème victoire lors des sept derniers matches. Une belle opération pour l’équipe de Lauriane Dolt qui reste dans le top 8 de leur championnat (5ème actuellement). Retrouvez le résumé et les stats de la rencontre : ici