Basket
header_site_matchjoueurs.jpg
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
scottie_reynolds_boulazac.jpg
Actualités [19/20] JeepELITE#17 : Boulazac-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

​Strasbourg passe la cinquième

Deuxième déplacement en 48h pour la SIG Strasbourg sur le parquet de Boulazac. En quête de rédemption après un début de saison mitigé, les SIGmen ont su se montrer à la hauteur du défi proposé pour s’imposer 86 à 80, signant ainsi leur 5ème victoire de rang en championnat.

Boulazac démarrait mieux le match en imposant son rythme, ce qui lui permettait de prendre rapidement les commandes : 7-2, 2’30. Fort heureusement deux triples coup sur coup, de Damien Inglis et Gabe York, remettaient les choses à plat. Mais tout était compliqué et les SIGmen étaient dominés dans la bataille du rebond et en prime les fautes tombaient sur leur tête. Cela offrait des munitions à des Périgourdins qui convertissaient leurs lancers, tout en s’appuyant sur un Kevin Harley très en forme. Un 12 à 2 en 3’ faisait mal aux Strasbourgeois qui se voyaient repoussés à 9pts après 6’ de jeu : 19-10. Vincent Collet prenait alors un temps-mort plus que nécessaire. Il tentait de remobiliser ses hommes sur qui les coups de sifflets tombaient à profusion (8 fautes en 8’). Les SIGmen réussissaient à redresser la tête en finissant un peu mieux le quart, mais les lancers obtenus par les locaux (11 en 10’) leur permettaient de mener de 7pts à la fin du 1er quart-temps : 25-18 (éval : 30-18).

Hélas, le scénario ne s’arrangeait pas au retour sur le parquet. Les Alsaciens n’y arrivaient pas et Remi Lesca imposait son envie et son énergie. Celle-ci était communicative puisque ses coéquipiers lui prenaient le pas, si bien que l’écart atteignait rapidement la barre des 10pts (31-21, 12’30), avant de monter à 12 unités : 36-24, 15’. La défense strasbourgeoise était sérieusement mise à mal et il allait falloir clairement serrer quelques boulons sous peine de voir Boulazac dérouler son match. Et autant dire que laisser la 2ème meilleure attaque de Jeep ÉLITE s’installer aurait des conséquences désastreuses. A 3’ de la pause Scottie Reynolds mettait un peu le nez à la fenêtre et cela faisait du bien. Secondé par Thomas Scrubb, le meneur strasbourgeois ramenait l’équipe à 3pts (40-37, 28’30). Heureusement que le binôme Serron/Scrubb apportait de l’énergie en défense car ils permettaient après 20’ il y ait encore match. Mi-temps : 42-37 (éval : 46-38).

Les SIGmen revenaient des vestiaires en affichant un visage plus conquérant. Appliqués, altruistes et bien en place, ils proposaient un jeu plus léché en attaque tout en offrant une défense de qualité : 47-45, 23’. De son côté Boulazac vendangeait en attaque et il ne tenait qu’aux SIGmen d’en profiter. Travis Trice l’avait bien compris et prenait les clés du camion SIG Strabsourg pour mettre un petit coup d’accélérateur, et permettre à l’équipe de repasser devant après un 8 à 1 infligé un 1’ : 54-58, 27’30. Mais Boulazac n’abdiquait pas et laissait l’orage passer tout en grapillant quelques points (61-62, 29’). Heureusement Travis Trice sortait un quart-temps de haut niveau (8pts-2pds entre la 27ème et la 30ème) et c’est en très grande partie grâce à lui que Strasbourg menait de 5pts à la fin du 3ème quart-temps : 61-66 (éval : 63-78).

Cette SIG Strasbourg affichait très clairement un autre visage et cette deuxième mi-temps en était une illustration parfaite. Les cinq premières minutes de l’ultime période confirmaient ce sentiment. Avec un score de 65-72 à la 35ème minute , tous les espoirs étaient permis. Hélas les SIGmen manquaient coup sur coup trois actions offensives toutes cuites ou presque. Le score aurait pu être bien meilleur pour Strasbourg et il n’allait pas falloir trainer en route car de leur côté les locaux respiraient encore, grâce à Remi Lesca tout feu tout flamme (12pts au final). Mais cette équipe strasbourgeoise affichait une sérénité depuis deux matches qu’on ne lui connaissait pas il y a encore quelques jours. Gabe York tirait alors son épingle du jeu et la ligne extérieure strasbourgeoise se régalait, si bien qu’à 2’ du buzzer, avec 10pts d’avance, on commençait à se dire que Boulazac n’arriverait pas à ébranler cette équipe de Strasbourg : 70-80, 38’. Portée par un Damien Inglis au four et au moulin (13pts-10rbs-4pds-1int-22 d’éval), un Boris Dallo investi (6pts-4rbs-2ints-2pds), un Scottie Reynolds qui apporte stabilité et sérénité dans le jeu et un Travis Trice qui s’est montré décisif en fin de 3ème quart-temps, la SIG Strasbourg s’imposait de 6pts à l’issue de ce match. SCORE FINAL : 80-86 (éval : 85-101).

La SIG Strasbourg signe donc une 5ème victoire consécutive en Jeep® ÉLITE, la 3ème de suite à l’extérieur, lui permettant ainsi de passer en positif pour la première fois de la saison (6 victoires/5 défaites). Continuant sa remontée au classement en asseyant un peu mieux sa place dans le TOP 8, l’équipe de Vincent Collet affiche très clairement un autre visage depuis l’arrivée de Scottie Reynolds. Mais attention, la route est encore longue et le travail encore important. La prochaine étape, encore et toujours à l’extérieur, devra se solder là encore par une victoire pour pouvoir confirmer toutes les bonnes choses vues depuis deux rencontres.

F.T.
En ouverture de ce match, les Espoirs de la SIG Strasbourg, portés par un Quentin Klingelschmitt de gala (42 d'évaluation) se sont imposés sur le score de 86 à 55 face à Boulazac. Le résumé : ICI