Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
espoirs_pau.jpg
Actualités ​[Espoirs] Klingelshmitt libère son équipe

​[Espoirs] Klingelshmitt libère son équipe

Privés de deux cadres, Jayson Tchicamboud et Clément Frisch, les Espoirs de la SIG Strasbourg avaient un déplacement délicat sur le parquet de Gravelines. Dans un match serré, les jeunes SIGmen ont du attendre la dernière seconde et un tir de Quentin Klingelschmitt pour remporter un 5ème match de suite (53-55), et conforter leur place dans le Top4.

Les deux équipes affichaient le même rythme en début de rencontre et cela avait pour conséquence d’observer un match serré : 7-7, 5’. Ces premiers instants voyaient le jeu être émaillé de déchets : aux tirs pour les SIGmen (37% à la 5’) et en termes de pertes de balles pour les jeunes du BCM (4bps à la 5’). Mais les locaux donnaient du fil à retordre aux protégés de Lauriane Dolt, qui étaient dominés dans la bataille du rebonds (12-6 après 10’). Les Maritimes finissaient mieux le quart pour virer en tête. Fin du 1er quart-temps : 14-9.

Fort heureusement le début du 2ème quart laissait entrevoir de meilleures choses. Grapillant petit à petit, les SIGmen revenaient à un souffle du BCM : 18-16, 13’30. L’adresse extérieure était aux abonnés absents pour la SIG Strasbourg dans cette mi-temps (0/10 à 3pts), mais nos Espoirs se battaient pour reconquérir la bataille du rebond à l’image du duo Miyem/Hame, qui cumulaient 9 prises à la pause. Le score était toujours équilibré (21-20, 18’), mais Joris Wagner donnait l’avantage à son équipe pour la 1ère fois à 50 secondes de la pause et permettait Strasbourg de mener à la mi-temps : 24-25.

L’adresse était décidemment absente et le 3ème quart en était illustration parfaite. Les protagonistes peinaient à trouver le chemin du cercle et les tristes 34% du BCM et 29% de la SIG Strasbourg accouchaient sur un score de 11 à 9 durant les 10 minutes de la période. Finalement Quentin Klingelschmitt et sa bande étaient menés d’un point, après un buzzer beater de Gravelines. Fin du 3ème quart-temps : 35-34.

Ce match allait être serré jusqu’au bout et la physionomie du dernier quart le confirmait. Les deux équipes défendaient dur et se rendaient coup pour coup. Et que dire de la fin de match. Strasbourg et Gravelines étaient à égalité à 24 secondes de la fin. Un rebond était échappé par Thomas Hanquiez mais le joueur Gravelinois qui remontait la balle était intercepté et, à 12 secondes de la fin, Lucas Beaufort avait la balle de la gagne en main. Un système parfaitement exécuté libérait Quentin Klingelschmitt à zéro degré qui crucifiait le BCM à 1sec de la sirène : Magique ! Score final : 53-55.
 

stats_espoirs_gravelines.jpg