Basket
header_site_matchjoueurs.jpg
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
joris_wagner.jpg
Actualités ​[Espoirs] : Net et sans bavure

​[Espoirs] : Net et sans bavure

En ouverture des pros les Espoirs de la SIG Strasbourg se sont imposés sans difficulté face aux Espoirs du CCRB (83-62), bien aidé une nouvelle fois par un Quentin Klingelschmitt colossale (23pts-9rbs).

Portés comme à leur habitude par un bon Quentin Klingelschmitt, nos espoirs entraient bien dans la rencontre. Auteur de 10 des 12 premiers points de son équipe, il permettait aux siens de prendre le lead de ce match : 12-9, 5’. Les jeunes du CCRB enchaînaient les erreurs et ce sont bien les SIGmen qui en profitaient. Mickael Belle faisait une entrée très remarquée. Incisif et juste il permettait à Strasbourg de prendre 8pts d’avance (17-9, 7’). Archis dominateurs dans la peinture (11rbs à 2 après 10’), les blancs prenaient même 10pts d’avance, avant de boucler le 1er quart en tête :  25-15, 10’ (éval : 32-9).

Après 2’ de flottements, l’équipe de Lauriane Dolt reprenait sa marche en avant avec l’inévitable Klingelschmitt. Avec 15pts et 8rbs au compteur en 10’ de temps de jeu, il dominait les débats et portait l’attaque strasbourgeoise qui s’envolait : 34-20, 14’. Nos jeunes dominaient de la tête et des épaules un CCRB dépassait par la fougue, l’intensité et la qualité du jeu proposé par les Strasbourgeois. Ainsi, à la pause, les Espoirs de la SIG Strasbourg menaient sans contestation possible de 24pts. Il faut dire que Quentin Klingelschmitt était véritablement en promenade jusque-là (19pts-8rbs-21 d’éval en 13’). Mi-temps : 50-29 (éval : 71-19).

Nos jeunes opéraient un retour sur le parquet très sérieux. Infligeant un 8-0 en 3’30, ils s’envolaient littéralement au score : 58-29, 23’30. Les joueurs de Châlons-Reims trouvaient un peu de répondant mais Joris Wagner trouvait la mire à 3pts à deux reprises pour redonner de l’air à son équipe qui faisait la course en tête : 67-38, 27’. Et comme en prime Quentin Klingelschmitt continuait son chantier, la SIG Strasbourg verrouillait déjà la victoire après 30’. Fin du 3ème quart-temps : 75-48, 30’ (éval : 104-36).

Néanmoins l’ultime période débutait avec un net relâchement dans l’agressivité des SIGmen et le CCRB passait un 7 à 1 en 3’ (76-55, 33’). Mais, piqués dans leur orgueil, les joueurs de Lauriane Dolt revenaient au combat pour imposer le respect sur leur parquet (83-57, 37’). Finalement, portés par un Quentin Klingelschmitt de gala (23pts-9rbs), la très belle adresse de Joris Wagner (14pts) et leadership du duo Beaufort/Tchicamboud (10pds à eux deux), les jeunes SIGmen s’imposaient sans frémir sur le score final de 90 à 60 (éval : 110-55).