Basket
header_site_matchjoueurs.jpg
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
quentin_serron_chalons_reims.jpg
Actualités [19/20] JeepELITE#14 : SIG Strasbourg-Châlons Reims Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

Il faut que ça s’arrête !

La SIG Strasbourg avait besoin d’une victoire sur son parquet pour se rassurer. Mais face à Châlons-Reims le scénario était très clairement à la hauteur des attentes de chacun puisque les SIGmen se sont une nouvelle fois inclinés chez eux sur le score de 69 à 83. Une 8ème défaite en 12 matches à domicile… Il faut que ça s’arrête !

Le début de rencontre était très difficile pour la SIG Strasbourg. Le jeu proposé était très brouillon, si bien qu’il fallait attendre 4’ pour voir un panier des locaux. Le problème résidait dans le fait que, de son côté, le CCRB n’avait pas attendu les Strasbourgeois et avait pris la poudre d’escampette : 3-4, 4’. Damien Inglis avait pour sa part dû quitter ses coéquipiers quelques minutes à la suite d’une mauvaise chute, fort heureusement il revenait à la 6ème minute, mais Châlons-Reims avait creusé le trou : 3-13, 6’. Mais hélas pour la #SIGArmy, il ne parvenait pas à endiguer l’allant des Champenois qui déroulaient, pour permettre au tableau d’affichage d’indiquer un score très violent après 8’ : 5-19 !! La gronde descendait des tribunes dès la fin du quart-temps car il est clair que la claque que venaient de subir les SIGmen en 10’ était sans équivoque. Maladroits, mal inspirés et dépassés, les joueurs de Vincent Collet étaient repoussés à 17…oui 17(!) longueurs à la fin du 1er quart-temps : 9-26 (éval : 4-35).

Boris Dallo tentait bien de mettre de l’énergie en affichant beaucoup d’envie, mais le retard ne cessait de prendre de l’ampleur. Si bien que lorsqu’on voyait 11 à 32 après 11’40, le coup de massue sur la tête des 4800 personnes présentes faisait mal… Mais alors que tout le monde croyait l’équipe au fond du sceau, la révolte pointait le bout de son nez. Sous l’impulsion de Boris Dallo en mode dragster hyperactif (9pts-6rbs-1ct à la 20’), la SIG Strasbourg inscrivait un 10-0 qui faisait énormément de bien : 21-32, 14’30. Mais le CCRB laissait passer l’orage et rééquilibrait les débats les instants suivants en jouant sur un collectif bien huilé : 27-41, 17’50. Mais les dernières minutes voyaient Nic Moore (15pts à la pause) plantait deux primés coup sur coup, et Boris Dallo et sa bande étaient tout heureux de marquer au buzzer pour n’être qu’à 13pts de retard à la Mi-temps : 34-47 (éval : 34-58).

Il allait falloir montrer un autre visage. Ce vœu de tous n’était hélas pas exhaussé, car les cinq premières minutes de la 2ème mi-temps mettaient surtout en avant le CCRB qui maîtrisait son adversaire. Mais tout n’était pas négatif dans le malheur ambiant puisqu’un léger mieux était vu lors de (trop) courtes séquences et l’on se prenait à rêver à un retour aux affaires des SIGmen : 40-55, 25’. Que nenni dans les faits, puisque Nic Moore enfilait les tirs et Châlons-Reims profitait des errements strasbourgeois pour reprendre le large, alors que Gabe York et consorts avaient la balle pour revenir sous la barre des 10pts quelques secondes avant : 42-60, 26’. Les joueurs de coach Heitz prenaient même 22pts d’avance peu après à la suite d’un run (0-9) et, à la fin du 3ème quart-temps, on avait du mal à voir comment la SIG Strasbourg allait pouvoir s’en sortir : 45-64, 30’ (éval : 42-79).

Le dernier quart-temps ne laissait hélas que peu de place au suspense. Et même si les SIGmen avaient de nombreuses balles pour repasser sous les 10pts lors des 10 dernières minutes, des tirs précipités et des choix loin d’être judicieux galvaudaient toute chance de retour. Si bien que lorsque le CCRB comptait encore 13pts d’avance à 5’ du buzzer, l’issue du match ne faisait guère d’illusion : 55-68, 35’. Boris Dallo aura bien essayé mais il était bien seul lors de cette rencontre car il ne pouvait empêcher les visiteurs de reprendre 20pts d’avance : 55-75, 36’30. Les derniers instants en devenaient anecdotiques car la messe était dite depuis bien longtemps. Pour finir, une 8ème défaite en 12 matches à domicile tombe dans les baskets des SIGmen, qui se sont montré incapables de faire face à l’adversaire du soir. Dépassés de A à Z les Alsaciens s’inclinaient sur le score final de 69 à 83 (éval : 65-97).

F.T.