Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
vincent_collet_ostende2.jpg
Actualités [19/20] BCL #7 : Turk Telekom-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

​Les SIGmen au révélateur face à Ankara

Après un mois de novembre bouclé sur trois victoires consécutives à l’extérieur, les SIGmen retrouvent la BCL avec un déplacement chez l’un des deux favoris de la poule : Ankara. Un vrai test pour la SIG Strasbourg qui affiche un bien meilleur visage depuis quelques semaines. Coup d’envoi ce mercredi 4 décembre à 18h.

La SIG Strasbourg va mieux. Tout n’est pas parfait mais les six victoires en six matches de championnat sont un indicateur positif. Coach Collet revient sur cela en mettant en avant surtout les trois dernières sorties hors d’Alsace : « Trois victoires à l’extérieur en une semaine ça n’arrive pas souvent. Mais au-delà de ça, ce que je retiens, c’est l’amélioration dans le jeu. Bien sûr que le fait de gagner est une conséquence. Si à Roanne on a gagné de façon un peu miraculeuse, les trois dernières fois c’était différent, même nos adversaires reconnaissaient qu’on méritait de gagner ». Plusieurs facteurs peuvent être avancés mais le plus indéniable est que l’apport de Scottie Reynolds sur et en dehors du terrain a changé bien des choses. Véritable relai du coach, il est écouté des joueurs et Vincent Collet apprécie vraiment sa venue. Le coach se confie à son sujet avant le premier match européen du numéro 1 de la SIG Strasbourg: « Scottie a eu un apport très important dans l’équipe. Il a vraiment amélioré notre jeu collectif. Ça va bien, au-delà des 7 passes décisives en moyenne qu’il fait depuis trois matches. Par exemple, samedi il a été un vrai lanceur de jeu. Par rapport à la défense qu’il faisait sur les picks, offensivement, il libérait le ballon sur une première passe qui n’était pas décisive mais permettait à ses coéquipiers d’en enchaîner d’autres, pour trouver la meilleure solution. Ça c’est ce qu’est un vrai meneur de jeu ».

Si la remontada en Championnat est bien emmanchée, il est clair, à contrario, que l’on ne peut pas en dire autant en BCL. Avec deux victoires après six matches, les SIGmen ne sont clairement pas dans la meilleure des positions. Arrive en plus maintenant un déplacement à Ankara, leader du groupe. Les SIGmen ont-ils mûri grâce à ces victoires ? On l’espère, car maintenant « il faut qu’on confirme. On a eu une période très difficile. Depuis un mois ça va mieux mais maintenant c’est le début de la période de confirmation. Il faut qu’on continue à monter et surtout ne pas revenir en arrière ».  La dernière sortie sur le parquet d’un des deux favoris du groupe, Sassari, s’est finie en eau de boudin (défaite : 90-67). Cette fois-ci les SIGmen arrivent avec le plein de confiance et l’intérêt de ce match est tout trouvé pour le coach : « on va passer au révélateur face à une équipe plus forte. Ce match peut nous permettre de franchir encore un cap. Je pense que l’on va être beaucoup plus solide que ce qu’on était à Sassari, sinon on va exploser en vol. Il ne faudra pas se laisser surprendre d’entrée de jeu. Il faudra être solide et engagé. Dans ce cas je pense que l’on peut avoir une opportunité ».

La SIG Strasbourg va mieux mais tout de même pas au point de fanfaronner. L’humilité est de mise avant ce déplacement qu’il ne faut en aucun cas aborder la fleur au fusil. Il est clair qu’aujourd’hui, gagner en BCL, devient une quasi-obligation afin de continuer à espérer une qualification. « On s’est rendu les choses difficiles. Après Holon et Lietkabelis, deux défaites à domicile, on n’a pratiquement plus le droit à l’erreur. Peut-être que cette année la qualification va se jouer à huit victoires. En allant gagner des matches à l’extérieur on peut encore se qualifier. En revanche il faut vite commencer. Il faut tout gagner à la maison et au moins trois à l’extérieur, dont impérativement contre Holon. Mais je crois toujours en la qualification. Cependant le fait de gagner à Ankara nous enlèverait un peu de pression avant les autres matches. Ce serait vraiment un gros coup qui rattraperait une des deux bêtises à la maison » tient à dire coach Collet avant ce gros match. Un gros coup ça c’est certain tant la densité du cinq majeur d’Ankara est impressionnante. Vincent Collet détaille à ce sujet : « Le meilleur joueur c’est Moustapha Fall et ses 18 d’évaluation. Parmi ceux qu’on connait bien, il y a TJ Campbell et Nick Johnson. Comme fort joueur ils ont aussi Kyle Wiltjer qui était à Malaga, l’international canadien. Un poste 4 sniper, qui s’accorde bien avec RJ Hunter qui est un autre sniper. Ils ont Beygül aussi qui a flirté avec l’équipe nationale, un poste 3 assez complet. En revanche sur les rotations c’est beaucoup moins efficace. Les six premiers sont vraiment le cœur de l’équipe ».

En tout cas une chose est certaine ce match promet d’être très intéressant. « Il arrive au bon moment » comme le conçoit coach Collet. « On a retrouvé la confiance, il faut qu’on soit focus sur notre engagement. C’est ça qui peut nous permettre de faire un coup ». Faire un coup, tout le monde le souhaite. Et pour y parvenir la SIG Strasbourg va pouvoir compter sur un homme en plus, Jérémy Nzeulie, de retour à la compétition. En effet, le musculeux ailier est de retour aux affaires … en Coupe d’Europe uniquement dans un premier temps – voir explication ci-après –

Messieurs, si vous tenez à montrer que vous remontez la pente, voilà un sacré beau test ce mercredi à partir de 18h à Ankara. On le répète, tous les feux sont au vert avant cette rencontre. A vous de vous employer afin d’entamer le mois de décembre de la même manière que vous avez bouclé novembre : en gagnant !

F.T.

Jérémy Nzeulie et Boris Dallo : explication de texte(s)

Boris Dallo a été engagé par la SIG Strasbourg jusqu’au 27 décembre 2019 en tant que pigiste médical de Jérémy Nzeulie. A noter, qu’en début de saison, le club a qualifié les deux joueurs pour les deux compétitions : Jeep® ÉLITE et Basketball Champions League. En revanche, la subtilité vient du fait que le règlement LNB prévoit dans ses textes la notion de pigiste médical, ce qui n’est pas le cas en BCL.
Ainsi, en LNB, Boris Dallo est le pigiste médical de Jérémy Nzeulie, rendant impossible le fait d’aligner les deux joueurs sur la même feuille de match. En revanche, le règlement de la Basketball Champions League n’empêche pas les deux joueurs d’être alignés lors d’une même rencontre. Ceci permet donc un retour à la compétition immédiat de Jérémy Nzeulie en BCL face à Ankara ce mercredi 4 décembre.
Articles liés: 
Toutes les actualités