Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
jerai_grant_chalon.jpg
Actualités [19/20] JeepELITE#12 : SIG Strasbourg-Nanterre Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

​Pas de cadeau !

Après quatre matches consécutifs hors d’Alsace qui se sont soldés par quatre victoires, la SIG Strasbourg est de retour au Rhenus pour affronter Nanterre 92 ce samedi à 20h30, pour un premier match de décembre en Alsace sous la thématique de Noël. L’occasion de voir les joueurs arborer leur maillot édition limitée de Noël mais aussi et surtout de capitaliser sur ce que ce groupe a construit depuis un mois.

En signant quatre victoires consécutives à l’extérieur les SIGmen ont signé une belle performance. Il faut remonter à la saison 2016/17 pour trouver trace de cela... Et encore à l’époque ces victoires étaient entrecoupées de matches à domicile. Et, au regard de la situation de la SIG Strasbourg il y a encore peu de temps, la performance de signer ces quatre succès est encore plus forte. Vincent Collet commente : « On ne va pas faire la fine bouche, on a gagné quatre fois sur quatre en déplacement, ça fait plaisir, mais en termes de fatigue c’était un passage difficile à gérer ».  Il est clair que les organismes ont été mis à rude épreuve et cela met encore un peu plus en exergue la performance réalisée.

Maintenant la SIG Strasbourg est de retour chez elle, dans son Rhenus et devant sa #SIGArmy. Le pôle communication du club a tout mis en œuvre afin de rendre le mois de décembre féerique ici même au Rhenus. Aux SIGmen de se déployer afin d’enfin montrer qu’ils sont maîtres chez eux ! « On a rétabli l’équilibre d’un point de vue comptable en championnat, mais surtout aujourd’hui on a joué 12 matches à l’extérieur et sept à domicile. Ça c’est intéressant, mais à la condition de gagner chez soi. C’est ça l’enjeu face à Nanterre, contre une équipe qui est en hausse », annonce coach Collet.

En effet, ne vous fiez pas au classement actuel de Nanterre 92. Son ratio de quatre victoires et huit défaites ne laisse pas entrevoir le vrai potentiel de cette équipe en pleine montée en puissance. « Ils ont gagné à Kazan ce qui correspond à peu près à notre victoire à Ankara. Ils ont battu Pau et Limoges en faisant de bons matches et en retrouvant les valeurs de Nanterre : jeu de passes, beaucoup de vitesse collective et d’adresse. Ils ont eu un festival d’adresse contre Pau et Limoges avec les artificiers en chef et la résurgence de Kenny Chery qui, depuis quelques matches, retrouve ses marques. Butterfield qui est de nouveau un assassin silencieux. Tu ne le vois pas et puis tout à coup il surgit et il te met trois paniers et tu n’as pas eu le temps de te retourner ».

Il est clair donc qu’il faudra prendre au sérieux cette équipe et se tenir prêt. Ne pas croire que ce retour au Rhenus garantira pont d’or et de réussite. Bien évidemment l’équipe est ambitieuse mais il faudra être prêt, mais surtout « qu’on affiche le visage qu’on a montré ces derniers matches depuis qu’on a Scottie, avec beaucoup plus de confiance et de sérénité qu’auparavant. Le danger c’est de penser que les victoires qu’on vient de glaner et le fait de revenir à domicile soient des gages de succès. Ce n’est pas ça. La seule chose qui peut nous permettre de continuer à gagner, c’est de garder le même comportement ». La belle victoire en BCL face à Ankara était clairement encourageante mais « il ne faut pas quitter notre ligne de conduite. Il faut d’abord être concentré sur notre comportement. Il était insuffisant en début de saison et c’est ce changement qui explique la succession de victoires. On avait des qualités mais on ne les exprimait pas bien. On était souvent désordonné. On est un peu plus ensemble et plus consistant ».

Globalement défensivement cette équipe va mieux. Même si elle connait encore quelques trous d’air, de l’opinion générale, match après match, l’équipe progresse ce que confirme le coach. Mais il a bien conscience qu’il faut encore voir plus haut : « On est meilleur mais on a encore de la marge pour être encore meilleur…Et il faut qu’on le soit ! Si on veut continuer à gagner il faut continuer à progresser. C’est l’objectif ! ». Un discours qui en dit long sur la soif de victoire du groupe. Nanterre 92 ne sera pas un adversaire facile à manœuvrer, tout le monde en a conscience mais ce retour au Rhenus doit aussi coïncider avec l’allant vu lors des quatre dernières sorties hors d’Alsace. « Demain il faut qu’on joue ! » comme le dit Vincent Collet. On a hâte de voir ça et on espère que le résultat du match sera en adéquation avec l’esprit festif que le club met en œuvre durant ce mois de décembre. SIGmen ce n’est pas parce que Noël approche qu’il faut commencer à faire des cadeaux ! On compte sur vous !

F.T.
 
Articles liés: 
Toutes les actualités