Basket
header_site_matchjoueurs.jpg
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
ali_traore.jpg
Actualités [19/20] JeepELITE#15 : Limoges-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

Sans solution

En déplacement à Limoges, les SIGmen étaient à la recherche de confiance et d’une victoire pour se relancer. Hélas la SIG Strasbourg s’est retrouvée sans solution pour juguler le jeu du CSP qui s’impose chez lui sur le score de 77 à 61.

Début de match un peu étrange sur le parquet de Beaublanc. Si Limoges trouvait vite ses marques, le jeu strasbourgeois était un peu plus décousu. Plusieurs tirs ouverts étaient refusés par les SIGmen et le CSP en profitait pour prendre l’avantage : 9-4, 3’. Scottie Reynolds sonnait un peu la révolte mais devait quitter ses partenaires après commis deux fautes. Mais l’entrée de Travis Trice amenait un peu de folie à 3pts et peu de temps après Boris Dallo à son tour ponctuait un 2-10 en 4’20 qui permettait de prendre les rennes : 11-14, 7’. Le coach Limougeaud prenait immédiatement un temps mort pour recadrer tout ça et l’effet était immédiat car le CSP finissait fort en profitant des sept balles perdues des hommes de Vincent Collet après 10’. Fin du 1er quart-temps : 17-14 (éval : 16-14).

Et les locaux ne s’arrêtaient pas là. Ainsi un 12-0 à cheval sur les deux quart-temps donnait un avantage assez conséquent aux verts après 13’ : 23-14. Le temps passait et le scoring était vraiment difficile. Ainsi, une éternité passait pendant 7’ les SIGmen ne trouvaient pas le chemin des filets. Mais comme face à Châlons-Reims où, malgré la déconfiture générale Boris Dallo essayait de sauver les meubles, le numéro 12 de la SIG Strasbourg sonnait la révolte. Il insufflait l’énergie nécessaire et se montrait digne de ses couleurs pour se muer en couteau Suisse et porter l’équipe (8pts-4rbs-2pds à la 20’). La conséquence était directe : un 0-11 en 2’ permettait à la SIG Strasbourg de reprendre les commandes de la rencontre à 2’ de la pause : 30-31, 18’. Un match de série qui débouchait sur un score serré à la mi-temps : 35-33 (éval : 35-41). Du mieux a été vu malgré une équipe toujours convalescente, à l’image par exemple d’un Gabe York fantomatique durant ses rares passages sur le terrain. Après 20’ il y avait Game au niveau du score, à défaut d’avoir Gabe…

Le retour de la pause faisait mal. Le CSP Limoges profitait des largesses des SIGmen pour placer un petit 9 à 5 en 3’30 et reprendre le large : 44-38, 23’30. Il semblait pourtant qu’il y avait la place de faire de mieux, mais Gabe York et consort ne prenaient pas le train en marche. Pire même, à 3’30 de la fin du quart Vincent Collet était contraint de prendre un temps-mort afin rappeler une nouvelle fois ses joueurs, juste avant un lancer-franc d’Hugo Invernizzi : 50-41, 26’. Mais tout était difficile et l’attaque de la SIG Strasbourg était réduite à peau de chagrin et il était presque miraculeux de n’être qu’à 12pts de retard à la 30ème minute quand le compteur strasbourgeois n’affichait que 45pts. Fin du 3ème quart-temps : 57-45 (éval : 63-49).

Et rien ne s’arrangeait à l’entame du dernier acte. Pire même, les Limougeauds se permettaient de rapidement prendre 19pts d’avance au nez et à la barbe de SIGmen qui ne trouvaient pas de solution : 64-45, 32’. Les joueurs de Vincent Collet étaient au point mort et tout allait de mal en pis, si bien qu’à 6’ du buzzer le résultat ne réservait plus guère de surprise : 70-47, 34’. Thomas Scrubb (13pts-5rbs), Boris Dallo (13pts-4rbs-2pds-2ints) et Scottie Reynolds (7pts-9pds) auront bien essayé de tenir la baraque, mais ils étaient bien trop seuls pour espérer une issue positive. Le temps passait (trop lentement) et l’écart prenait même des proportions plus qu’inquiétante une nouvelle fois (74-49, 35’30). Et heureusement que la défense du CSP s’oubliait un peu en fin de rencontre pour ne pas voir la SIG Strasbourg sombrer trop profondément dans ce match. Pour finir, la défaite était une nouvelle fois au rendez-vous pour des SIGmen sans solution face au CSP Limoges, et qui tombent un peu plus profond dans le doute. Score final : 77-61 (éval : 92-59).

La venue de Dijon le 26 décembre (encore très impressionnant ce soir, victoire 96-57 face à Pau) devra coïncider réellement avec un redémarrage pour les SIGmen qui viennent une 3ème défaite en trois matches. Le Mans étant la première équipe à réussir à faire tomber l’ogre LDLC ASVEL cette saison, la place dans le Top 8 à l’issue de la phase aller n’est pas acquise. Mais au-delà d’une éventuelle qualification à la Leaders Cup, une victoire sera attendue et voulue !
 

Le classement à une journée de la fin des matches allers

classement.jpg