Basket
header_site_matchjoueurs.jpg
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
scottie_reynolds_ostende.jpg
Actualités [19/20] BCL #8 : Ostende-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

Une bonne chose de faite

Privée de Travis Trice blessé à la hanche, la SIG Strasbourg était dans la quasi-obligation de gagner sur le parquet d’Ostende. Heureusement l’équipe a su trouver les solutions afin d’engranger une 5ème victoire consécutive à l’extérieur, toutes compétitions confondues, pour entamer au mieux les matches retours en s’imposant en Belgique 64-71.

Un peu tendus en début de rencontre, les SIGmen subissaient le jeu des locaux qui infligeaient un 7-0 aux Alsaciens. Pire encore, même si Thomas Scrubb déverrouillait le score de la SIG Strasbourg, rien ne se passait comme prévu quand le tableau d’affichage affichait 11-2 après 4’. On aurait connu meilleur départ, ça c’est clair ! Mais nos joueurs ne paniquaient pas. Patiemment ils profitaient des erreurs des locaux et proposaient de l’alternance en attaque. Sous l’impulsion du binôme York/Scrubb, la SIG Strasbourg passait un très joli 15 à 2 en 6’ pour prendre l’avantage pour la première fois du match à la fin du 1er quart-temps : 13-17 (éval : 11-20).

Une très belle réaction venait de se faire voir après un début de match légèrement cata. Le début du 2ème acte était plus brouillon pour les SIGmen et Ostende en profitait. Heureusement pour l’équipe de Vincent Collet, les Belges n’affichaient pas le jeu le plus léché du monde. Si bien que, même si Ostende passait un 10 à 4 à Damien Inglis et sa bande, l’état d’urgence n’était pas encore sonné (23-21, 16’). Les SIGmen se montraient patients et cela se révélait une nouvelle fois payant. En serrant les rangs en défense, Strasbourg était supérieur à son hôte qui, après avoir rapidement marqué 11 en 4' en début de rencontre, n’en inscrivaient que 15 par la suite jusqu’à la pause, pour afficher un retard de 9pts après 20’. Ainsi emmené par un trio York/Scrubb/Inglis, Strasbourg était en tête à la mi-temps : 26-35 (éval : 26-42).

Le retour sur le parquet voyait Strasbourg afficher une défense pour le moins permissive. Shevon Thomas se régalait et l’allant des Jaunes commençait à faire peur, car le souffle des joueurs d’Ostende se ressentait dans la nuque des SIGmen. Le 11 à 4 en 5’ en était l’illustration « parfaite » car, à la 25ème minute, les Belges revenaient à deux petits points : 37-39, 25’. L’agressivité des joueurs de Vincent Collet était clairement restée aux vestiaires et autant dire qu’il n’en fallait pas plus à un dragster comme Amar Sylla pour enfoncer le clou (10pts après 30’) et permettre à son équipe de reprendre les rênes du match : 47-45, 29’. Coach Collet prenait alors un temps mort pour tenter de remettre l’église au milieu du village mais ce quart-temps était clairement à oublier pour les Strasbourgeois qui étaient passés au travers et étaient heureux, après un 3pts de York, de n’être qu’à deux longueurs à la fin du 3ème quart-temps : 50-48 (éval : 62-49).

Heureusement le début du dernier quart semblait montrer de meilleures choses. Un petit 0-5 en faveur des SIGmen, grâce à Jerai Grant, redonnait l’avantage aux Alsaciens. Mais en face, Brian Angola sortait de sa boîte et faisait très mal à Strasbourg. En étant l’instigateur d’un 9 à 3, il posait problème à coach Collet et ses joueurs qui se retrouvaient une nouvelle fois derrière : 59-56, 33’. La tension gagnait les rangs des deux équipes et Strasbourg redurcissait le jeu en défense. Les deux équipes se rendaient coup pour coup et le score avait bien du mal à trouver preneur : 60-60, 35’30. Les cinq dernières minutes qui débutaient coïncidaient avec le réveil d’un Scottie Reynolds multifonction. Au scoring, à la passe, au rebond, le meneur strasbourgeois montrait l’exemple à l’entrée du money time. Cela allait de pair avec Gabe York qui prenait ses responsabilités aux tirs. Même si cela se montrait payant car le shooteur de la SIG Strasbourg permettait de prendre 5pts d’avance à 2’ de la fin (61-66, 38’), Gabe avait aussi un peu de mal à lâcher la balle, ce qui aurait peut-être permis de faire gonfler cette avance, mais qu’importe ! En bouclant la rencontre sur run (4-13), la SIG Strasbourg remportait ce match important dans l’optique de la qualification pour les 1/8èmes de finale. Score final : 64-71 (éval : 71-77).

Une victoire qui, conjointe aux défaites de Holon et Lietkabelis, permet à la SIG Strasbourg d’être seule à la 4ème place du groupe A après ce 1er match retour. Avec un Scottie Reynolds à la baguette dans le 4ème quart-temps (13pts-5rbs-3ints), qui a su ramener de la sérénité dans le jeu des SIGmen après un 3ème quart-temps manqué, les SIGmen signent de la meilleure des manières l’entame de la dernière ligne droite de la saison régulière. Gabe York s’est une nouvelle fois montré comme l’assassin qu’il peut être dans les moments chauds (19pts-3pds-2ints) et surtout, globalement, l’équipe n’a jamais paniqué durant cette rencontre. Ceci permet de ramener une importante victoire dans l’optique de la qualification. Il faudra maintenant confirmer en gagnant à la maison face à Torun mardi prochain.

F.T.

 

classement_a.jpg