Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
scottie_reynolds_turk_ankara.jpg
Actualités [19/20] BCL #7 : Turk Telekom-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

​Une victoire référence !

A Ankara, leader du groupe, les SIGmen savaient qu’il faudrait un engagement, une envie et un sérieux sans faille pour espérer l’emporter. Avec un collectif retrouvé sous la houlette d’un Scottie Reynolds comme patron, la SIG Strasbourg réussit un gros coup en s’imposant sur le parquet des Turcs 75-83. Avec cette victoire Strasbourg conserve ses chances de qualification pour le tour suivant en BCL.

Sans trop de surprise Ankara pilonnait à l’intérieur en début de rencontre. En s’appuyant sur Moustapha Fall (6pts en 2’), les locaux prenaient l’avantage après 2’30 : 8-5. Mais Strasbourg s’appliquait en attaque et déployait un joli jeu sans ballon. Tout en mobilité, les hommes de Vincent Collet proposaient un passing game intéressant (8pds après 10’) et leur investissement se révélait payant. Les Alsaciens reprenaient les commandes du match après 6’ : 13-15. La défense strasbourgeoise se mettait petit à petit en place et derrière tout allait de mieux en mieux. Jérémy Nzeulie faisait son retour sur les parquets à 1’30 de la fin du quart et Strasbourg signait un joli 13 à 2, qui faisait du bien pour boucler la période. En voguant sur un pourcentage de réussite à 66,7%, les SIGmen ont su mettre à profit leur défense qui est montée crescendo. Fin du 1er quart-temps : 15-24 (éval : 12-33).

Dès le retour en jeu, les SIGmen faisaient grimper leur avance à 11 unités, sous l’impulsion d’un Boris Dallo très sérieux. Mais le jeu se durcissait et Strasbourg avait du mal à trouver la solution durant 2’30 (23-29, 14’). Ankara remettait la balle dans la raquette et pilonnait de nouveau avec Moustapha Fall, mais de l’autre côté Strasbourg profitait d’un Thomas Scrubb de gala. Auteur d’une excellente mi-temps, Thomas Scrubb (11pts-2rbs-3pds), portait l’équipe qui développait du beau jeu pour maintenir ses 11pts d’écart : 27-38, 16’30. Ankara ne baissait absolument pas pavillon, bien au contraire. En bouclant la mi-temps sur un petit run (11-4 en 3’) les locaux faisaient mal aux SIGmen. En effet, même s’ils rejoignaient les vestiaires avec 4pts d’avance, la fin de ces 20 premières minutes a clairement montré qu’il ne faudrait pas baisser le niveau d’intensité pour l’emporter. Mi-temps : 38-42 (éval : 47-53).

Heureusement, les SIGmen montraient un bel engagement au retour de la pause. Bien présents dans les lignes de passes, l’équipe de Vincent Collet s’offrait des paniers faciles pour faire monter son avance à 7pts : 41-48, 22’. En revanche, les problèmes commençaient à pointer leur nez quand Ankara trouvait la mire à 3pts. En fer de lance de ce coup de chaud, RJ Hunter crucifiait à deux reprises les Bleus derrière l’arc, pour rapprocher son équipe à un tout petit point : 47-48, 23’30. Le problème majeur était clairement les rebonds offensifs laissés aux locaux et en prime, après 4’ dans la période, Strasbourg affichait déjà 5 fautes d’équipe. Il est donc clair que le 10 à 0 qui suivait, offrant de nouveau l’avantage aux Turcs, était synonyme de début d’incendie dans la maison SIG Strasbourg : 51-48, 24’. Heureusement Scrubb, puis Nzeulie à 3pts, remettaient un peu d’ordre dans tout ça. Les SIGmen, qui avaient de nouveau la tête à l’endroit, inscrivaient un petit run (9 à 2 en 3’) pour reprendre le large (58-65, 28’45), mais Ankara finissait fort pour continuer son rapproché. Fin du 3ème quart-temps : 62-65 (éval : 77-82).

Scottie Reynolds et sa bande commençaient à sentir le souffle des locaux dans leurs nuques. Littéralement portée par les larges épaules et bras interminables de Moustoupha Fall (21pts-14rbs), Ankara parvenait à égaliser à 8’ de la fin (67-67). Mais sans paniquer et avec un grand Scottie Reynolds à la baguette, la SIG Strasbourg climatisait la salle d’un 9 à 2 qui était vraiment le bienvenu : 69-76, 35’. Cette équipe n’était clairement plus la même : le cœur et l’envie affichés faisaient plaisir à voir. Sans paniquer se dessinait alors une très belle victoire collective (27pds au final) lors de laquelle chacun aura amené sa pierre à l’édifice. Sans paniquer, les hommes de Vincent Collet finissaient le match sur un 7-2 dans le money time. Celui-ci anéantissait tout espoir des joueurs d’Ankara qui ne pouvaient que constater que la SIG Strasbourg était de retour aux affaires en l’emportant et frappant un gros coup. SCORE FINAL : 75-83 (éval : 86-104).

Un match référence pour la SIG Strasbourg qui signe une 4ème victoire de suite en déplacement mais qui, surtout, permet de continuer à croire en la qualification. Avec cinq joueurs à 14 d’évaluation ou plus lors de cette rencontre, dont le MVP Scottie Reynolds (6pts-6rbs-7pds-2ints-16 d’éval), il est clair que le collectif retrouvé a été magnifiquement mis en exergue. Un acte fondateur ? L’avenir nous le dira, mais une chose est certaine, cette équipe n’est plus la même et le jeu affiché fait très clairement beaucoup plus plaisir à voir.

F.T
 

 

classement_j7.jpg