Basket
header_sigarmy.jpg
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
team.jpg
Actualités [19/20] BCL #10 : Manresa- SIG Strasbourg Présentation Résumé Interviews Photos Vidéos

A Manresa en rangs serrés

La SIG Strasbourg débute 2020 avec un déplacement loin d’être facile sur le parquet des Espagnols de Manresa ce mercredi 8 janvier à 20h30.

Avant la valeur intrinsèque de l’adversaire à venir il y a un souci plus important dans les rangs strasbourgeois à prendre en compte au moment de s’envoler pour la Catalogne. En effet, le 26 décembre 2019 la SIG Strasbourg a trouvé un accord avec Jerai Grant afin de se séparer. Depuis la coupure de Noël est passée mais son remplaçant n’est toujours pas là. Alors bien évidemment ce break a fait du bien à tout le monde comme le confirme Vincent Collet mais le problème reste intact : « La trêve a permis de se régénérer un peu, de récupérer et de repartir sur quelque chose de nouveau. Globalement on s’est bien entraîné depuis quatre jours mais dans des conditions difficiles car on n’a toujours pas ce pivot, même si on sent qu’on s’en approche, mais malgré tout il n’est pas là. On va devoir faire sans mercredi et surement samedi aussi ».

Il est clair que le temps de venir en France, passer les examens médicaux d’usage et valider le contrat, il semble compliqué d’avoir ce remplaçant dans les clous pour le choc face à Monaco. Et pour ce joueur tant recherché le coach de la SIG Strasbourg précise les choses : « Il y a très peu de joueurs sur le marché. Les pistes que l’on a, la plupart du temps, ce sont des joueurs qu’il faut libérer. J’ai espoir car notre objectif c’est qu’on signe quelqu’un avant la fin de cette semaine. On est déjà en retard parce qu’on espérait l’avoir effectivement à la reprise ». Quant au profil recherché, le coach confie : « Le profil est un joueur athlétique mais on ne peut pas être trop gourmand car il n’y a pas beaucoup de joueurs. J’espère que notre priorité va se concrétiser, nous avons d’autres options qui sont moins athlétiques, mais qui ont d’autres qualités. Il faut qu’on trouve un joueur, c’est une urgence. Même si le profil n’est pas tout à fait idoine, le fait de trouver un joueur prime sur tout le reste. On ne peut pas rester sans ce pivot indéfiniment. On en est tous conscient et on travaille tous pour ça mais on est aussi tributaire du marché ». Voilà qui est dit ; suite au prochaine épisode…

L’équipe se rend donc en Espagne en rangs serrés et le jeune Essome Miyem va sûrement être appelé à mettre plus la main à la pâte. Et du cœur à l’ouvrage il va falloir en mettre car « Cette équipe de Manresa n’a plus grand chose à voir avec celle du match aller mais surtout elle est dans une bonne phase. Ils avaient gagné trois matches et perdu neuf fois, mais là ils viennent d’en gagner quatre de suite dont une victoire avant-hier à Vitoria qui est quand même très significative. Pour avoir vu le match : ça ne rassure pas ! ». Les entraînements et séances vidéos se sont d’ailleurs intensifiés depuis le retour de la trêve et joueurs comme staff ont bien pris conscience qu’il faudra savoir faire front ! « Aujourd’hui on voit toute la rigueur de leur jeu. Ce qui nous manquait à nous et qu’on essaye d’améliorer depuis la reprise. Mais ils sont impressionnants en termes de bloc défensif. Ils sont vraiment très solides. C’est pour ça qu’ils ont gagné à Vitoria. Ils ont une rigueur et une solidité qui leur permettent de gagner quatre matches consécutifs en ACB. Et ça pour moi c’est très significatif ».

Plusieurs facteurs sont en cause à cette hausse de niveau et le coach analyse « L’arrivée de Mitrovic, de Cvetkovic en l’absence de Ferrari apportent. Ce sont deux joueurs adaptés à ce basket plein, dans lequel il faut être à fond tout le temps. Ils ont signé aussi un meneur Anglais, Luke Nelson. Thomas Pere qui avait commencé face à nous est à 12 d’éval par exemple et David Kravish est très bon (10,8pts-7,2rbs-18,8 d’éval). Ici face à nous il avait été très moyen…à l’image de son équipe ». Face à la 2ème équipe en terme de passes décisives de BCL (23,2) il est certain qu’il faudra faire son possible pour bousculer un collectif bien huilé et surtout trouver la faille dans une défense bien organisée comme le confirme Vincent Collet : « il faut qu’on arrive à les gêner et pour cela il faut avoir pour objectif de faire le meilleur match possible. Ça signifie de ne pas baisser le pied quand on est en difficulté, ce qu’on a montré lors des matches avant la trêve. On manquait de consistance. On va sûrement être dominé par moment avec notre effectif affaibli, mais cela va nous renseigner sur l’évolution de notre caractère. Est-ce-que l’on en a un peu plus qu’avant la trêve ou non ? Pour moi c’est ça le véritable enjeu : est ce que l’on est capable de montrer un peu de solidité et de caractère ?! Si on est capable de faire ça, il n’y a pas de match où tu as 0 chance : ça n’existe pas ».

Le coach a raison, tout le monde veut voir un autre visage que celui vu l’année passée. Manresa n’est peut-être pas le meilleur endroit pour se refaire la cerise mais aux SIGmen de se montrer dignes de ce que les supporters, la SIGArmy, représentent : une armée unie. Aujourd’hui notre public a du caractère, a faim de victoires et pèse dans les issues de matches. A cette équipe qui arrive en rangs serrés d’en faire de même, de mouiller le maillot et démarrer 2020 du bon pied !

F.T.