Basket
header_sigarmy.jpg
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
flag_upson2.jpg
Actualités A la rencontre de Devonte Upson

A la rencontre de Devonte Upson

Arrivé vendredi après-midi à Strasbourg, Devonte Upson s’est plié aux tests médicaux d’usage ce week-end et, à l’issue de ceux-ci, a rejoint ses nouveaux coéquipiers à l’entraînement ce matin. Avec déjà quelques petits mots de Français dans le texte, il a accepté, avec le sourire, de répondre à quelques questions afin de mieux le connaître.

F.T : Comment vas-tu ?

Devonte Upson : Je vais bien, mais surtout je suis super excité à l’idée d’être ici, dans ce club et dans ce pays. C’est ma première fois en France. J’ai entendu beaucoup de bien à propos de ce championnat. J’espère avoir un bon impact dans cette équipe afin que tout le club aille dans la bonne direction dans les semaines à venir.

F.T : Pourquoi avoir accepté de venir ici ?
D.U : Sérieusement ? C’est Strasbourg ! Je regardais vos matches en Coupe d’Europe quand j’étais un rookie à Bâle en 2016. Je me souviens de votre finale et je suis la ProA.

F.T : Vraiment ?
D.U : Oui ! Et même avant, quand j’étais à l’Université, on m’avait parlé du Championnat de France, que c’était une ligue de bon niveau avec des joueurs très athlétiques. J’ai donc commencé à regarder quelques matches et effectivement, dans votre championnat, il y a un paquet de gars athlétiques. Ça court beaucoup et c’est proche de ce que j’aime. J’ai toujours pensé que ce serait parfait pour moi. Donc quand Strasbourg m’a proposé de venir, évidemment j’ai accepté cette opportunité, d’autant que la SIG est un nom qui me parle et où certains joueurs m’ont marqué.

F.T : Comme qui ?
D.U : je ne sais pas prononcer son nom mais le premier est bien sûr votre jeune qui a été drafté par les Knicks, Frank N. Mais il y a également Youssoupha Fall ou encore Dee Bost. Ce sont des noms qui sont connus aux Etats-Unis, et eux comme d’autres avant démontrent que cette organisation est saine, a la culture de la réussite et est un lieu sûr pour les joueurs.

F.T : Tu suis notre Championnat et un peu la SIG Strasbourg depuis un certain temps. Que connais-tu de l’histoire de ce club ?
D.U : La SIG est une institution très ancienne. Je ne me souviens plus exactement de la date de création du club, mais il a quasiment 100 ans. Ce n’est pas un club qui débute ou qui se cherche. Il y a une grosse ‘‘fan base’’ ici, la ville me semble bien pour y vivre. Vous avez gagné beaucoup de titres et joué beaucoup de finales.

F.T : Tu arrives ici alors que le club n’est pas au mieux. Il y a une grosse pression aujourd’hui afin de remonter la pente. Est-ce que cette pression est un problème pour toi ?
D.U : Absolument pas. J’ai besoin de ça. Je m’en sers et je l’utilise pour donner le meilleur de moi-même. Ce club est fait pour jouer au plus haut niveau et comme toute équipe de ce style, il y a une grosse pression. Je savais en venant ici qu’il y aurait une obligation de résultats. Je sais ce qui m’attend. Maintenant, à moi de faire de mon mieux pour aider l’équipe.

F.T : Et justement, avant d’aider l’équipe, peux-tu nous en apprendre un peu plus sur toi en tant que joueur ?
D.U : Je suis un joueur athlétique, qui joue près du cercle et offensivement je claque beaucoup de dunks (rires). Je me donne afin d’apporter mon énergie en défense et aux rebonds. Je me bats et j’essaie d’apporter en fonction de ce que le coach attend de moi. Mais plus largement je suis quelqu’un qui essaie de se fondre dans le collectif. Je n’ai pas pour ambition d’être le meilleur marqueur de l’équipe. Je suis là pour aider et faire ce que je peux pour apporter au groupe.

F.T : As-tu parler avec le coach avant de signer ?
D.U : Il m’avait vu jouer quand j’étais à Helsinki. Mon coach de l’époque est un de ses amis très proche. Nous avons échangé des textos jusqu’à ma signature mais nous n’avons pas encore eu de grande conversation. Je sais ce qu’il attend de moi et je comprends ses attentes.

F.T : Et à propos de tes nouveaux coéquipiers ?
D.U : Je connais Gerry qui vient de signer. J’ai joué contre lui cette saison. Les autres joueurs, je ne les connais pas personnellement mais j’en connais quelques-uns de noms. Inutile de se projeter sur comment est tel ou tel joueur. Je ne juge pas. Je suis ici pour apprendre à connaître mes nouveaux coéquipiers.

F.T : Quelles sont tes ambitions personnelles ?
D.U : Je suis ici pour, dans un premier temps, aider l’équipe à gagner des matches évidemment. Après, si on doit regarder à plus long terme, je suis comme tout le monde. Je joue contre gagner des titres. Mais je sais que cela n’arrive que si tu fais passer les intérêts de l’équipe avant les tiens.

F.T : Qui est Devonte Upson en dehors du terrain ? Quelles sont tes passions ?
D.U : Rien de spécial honnêtement. Je lis de plus en plus mais comme tout le monde j’aime jouer aux jeux vidéo. Je regarde beaucoup de basket et je passe beaucoup de temps à la salle. Je ne sors pas beaucoup pour être honnête.