Basket
header_sigarmy.jpg
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
gabe_york_pau.jpg
Actualités [19/20] JeepELITE#20 : Pau-Lacq-Orthez-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

Le cauchemar continue…

Lors d’une rencontre entre deux équipes mal classées la SIG Strasbourg s’est inclinée d’un tout petit point sur le parquet de Pau 74-73. Une rencontre que les SIGmen auront menée de 20pts en 1ère mi-temps, montrant de très belles choses avant de subir le retour des joueurs de l’EPBLO qui ont su revenir de l’enfer pour remporter ce match de la peur…

Nos joueurs entamaient le match très sérieusement. En effet, même si Pau était le premier à débloquer le compteur, nos joueurs y répondaient avec un 11-0 qui permettait à l’équipe de prendre un peu le large : 2-11, 4’. L’adresse fuyait littéralement les joueurs du Béarn qui ne comprenaient pas ce qui leur arrivait. De son côté la SIG Strasbourg ne laissait pas passer cette occasion. Enquillant un très joli 17-0 en 4’30 Gabe York et sa bande menaient fièrement leur barque : 2-17, 5’30. Pau finissait par retrouver le chemin des filets mais qu’importe, après 7’ Strasbourg menait de 10pts : 7-17. Le réveil des joueurs de coach Tuovi était-il en train de s’opérer ? Il était un peu tôt pour le dire mais une chose est certaine l’équipe déployait un jeu plaisant et efficace en attaque. Avec déjà 7 scoreurs différents à la fin du 1er quart, le collectif venait de faire une belle impression en dominant largement la bataille du rebond (4-12 après 10’) pour mener de 15pts à la Fin du 1er quart-temps : 11-26 (éval : 6-41).

Pau retrouvait un peu d’adresse et notamment à trois points mais les SIGmen étaient sérieux et ne se laissaient pas impressionner. Malgré le 8 à 3 encaissé les joueurs de la SIG Strasbourg ne paniquaient pas et Boris Dallo montrait l’exemple. Sur tous les fronts l’hyperactif numéro 12 du club permettait de refaire grimper l’avance à 19 unités : 19-38, 15’30. Gabe York était chaud comme un barbecue l’été et enquillait les triples comme des perles. Avec un coquet 4/6 derrière l’arc il amenait l’équipe à +20 à 3’ de la pause. Le coach de Pau n’en pouvait plus et devait prendre un temps mort devant la gabegie proposée par son équipe : 21-41, 17’. Les joueurs de l’EBPLO revenaient avec des intentions un peu plus à la hausse et cela leur permettait de boucler la mi-temps sur 8 à 2 pour se rapprocher légèrement… Mais la SIG Strasbourg venait de se montrer sous un beau visage, un peu comme la belle adresse de Gabe York (14pts) pour mener à la mi-temps : 29-43 (éval : 25-57).

Inutile de fanfaronner ! Tout le monde avait conscience que l’état de convalescence devait être un motif pour revenir avec beaucoup de sérieux !  Autant dire qu’au regard du retour tambour battant de Pau qui recollait rapidement à 12pts (36-48, 22’), il n’allait pas falloir baisser pavillon. Un petit moment de flottement qui était symbolisé par le 3+1 de Dentmon qui ramenait les siens à 8pts mais surtout qui redonnait confiance à son équipe et réveillait le public : 40-48, 24’. Nos joueurs avaient la tête à l’envers et Pau en profitait pour continuer à revenir (44-50, 25’30) mais heureusement la connexion Boris Dallo/Essome Miyem était efficace. Boris était exemplaire et quand il plantait un triple qui faisait du bien, Quentin Serron lui faisait écho immédiatement pour redonner de l’air à l’équipe : 44-58, 26’30. Laurent Vila prenait un temps mort et au retour de celui-ci les esprits s’échauffaient. On sentait à quel point ce match était important… Hélas pour la SIG Strasbourg Damien Inglis en payait les pots cassés en se voyant siffler une deuxième faute technique, devant quitter ses coéquipiers et rejoindre les vestiaires juste avant la fin du 3ème quart-temps. Un quart que Pau bouclait sur un buzzer beater de Mcgee à 10m qui faisait très mal : 55-60, 30’ (éval : 53-74).

Plus rien ne fonctionnait et le 2 à 16 à cheval sur les deux périodes était synonyme de véritable claque pour la SIG Strasbourg qui voyait Pau égaliser à la 31ème minute : 60-60. La tête dans le sac les SIGmen tentaient de trouver de l’oxygène et c’est une nouvelle fois l’homme à tout faire, Boris Dallo (11pts-13rbs-5pds), qui prenait les choses en main. Auteur de 4pts en 20 secondes il permettait de garder l’espoir et surtout de reprendre les commandes en jugulant le gros run des locaux : 60-64, 32’. Il était d’ailleurs l’instigateur d’un 3-9 qui permettait de rester en vie mais à quel prix ! Il est clair qu’en face Pau ne voulait pas laisser ce match de la peur aux visiteurs du soir et les Verts et Blancs reprenaient l’avantage à 5’ de la fin après un 10-0 qui ressemblait peu ou prou à un coup de massue : 73-69, 35’30. Manque de lucidité, fatigue, qu’importe, les instants qui suivaient voyaient des choix strasbourgeois vraiment incompréhensibles. Scottie Reynolds partait trop souvent la fleur au fusil et ses attaques n’accouchaient sur rien. Si bien qu’à l’entame du money time, Pau menait encore de trois points : 74-71, 38’. Des derniers instants qui ne permettaient pas d’inverser la tendance car trop de mauvais choix venaient gâcher un match qui était clairement à la portée de l’équipe qui aura mené de 20pts avant que tout ne s’étiole en 2ème mi-temps. Score final : 74-73 (éval : 74-87).