Basket
header_sigarmy.jpg
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
thomas_scrubb_limoges.jpg
Actualités [19/20] JeepELITE#24: SIG Strasbourg-Le Portel Présentation

Un nouveau départ

Quinze jours après la défaite en Leaders Cup et une trêve qui a fait du bien aux organismes, le basket reprend ses droits sur le parquet du Rhenus, ce samedi 29 février à 20h, avec la venue du club nordiste du Portel.

La trêve a été pour le moins mouvementée à la SIG Strasbourg. Exit Quentin Serron, parti à Bilbao, l’équipe a été renforcée avec les venues de Devonte Upson et Gerry Blakes. Ces deux derniers ont bien pris leurs marques et apporté un vent de fraîcheur dans le groupe. Nul ne sait de quoi l’avenir sera fait mais, une chose est d’ores et déjà certaine, la motivation est là. Preuve en est, la venue hier soir de Gerry Blakes à 19h pour enchaîner 200 paniers à trois points, malgré les deux entraînements ayant eu lieu précédemment dans la journée : « Je prends mes marques » a-t-il dit sur son compte Instagram. Un signe sur l’envie de l’ancien d’Oldenbourg.

En revanche, avant d’accueillir Le Portel, la problématique est ailleurs et coach Tuovi en parle sans détour : « Après une pause de deux semaines sans match, la question qui se pose est : « comment allons-nous revenir ? ». C’est valable pour les deux équipes. Le Portel vient avec forcément le plein d’énergie et a pu préparer ce match durant cette pause, comme nous. Les deux équipes ont de nouveaux joueurs. Ils ont signé Umeh et nous, nous avons Devonte et Gerry en plus. Les deux équipes ont aussi changé de coach il y a peu et de style de jeu. Ils ont battu Gravelines lors du derby et nous Limoges à la maison. On aurait tendance à dire que le tableau n’est pas très lisible... Mais, d’un autre côté, une chose est certaine, nous devons commencer à gagner des matches et ça commence dès demain ».

Avec Upson et Blakes... Mais sans Nzeulie et Reynolds
Devant son public la SIG Strasbourg aura à cœur de bien entamer cette dernière ligne droite. En revanche, si nos deux nouveaux feront leur grand début, l’équipe sera une nouvelle fois amputée par des blessés. Jérémy Nzeulie, victime d’un traumatisme musculaire au mollet cette semaine à l’entraînement est indisponible pour un mois environ. Et comme un malheur n’arrive jamais seul le meneur Scottie Reynolds ne participera pas à cette rencontre. En effet, celui-ci est mis à l’arrêt une semaine à la suite d’un traumatisme musculaire aux ischio-jambiers. Décidemment rien ne sera jamais simple cette saison...

Mais voyons le verre à moitié plein : le roster a gagné en qualité athlétique avec Upson et Blakes. Deux signatures sur lesquelles le coach revient : « L’équipe est plus athlétique avec eux. C’est ce qu’on voulait prioritairement apporter et spécialement au poste 5. Nous avions besoin d’un joueur qui peut jouer sous le cercle pour protéger l’accès au panier et, offensivement, qui peut mettre encore plus nos arrières en confiance, en prenant des rebonds. Blakes est en pleine progression dans sa carrière. Ici il peut passer un palier. Il était excellent quand il jouait en Suède, c’est là que je l’ai connu. Il a montré en Eurocup avec Oldenbourg qu’il avait encore progressé. Il va nous apporter aussi sa dureté. Ce n’est pas un pur meneur mais il peut porter le jeu, créer pour les autres et pour lui-même ». Voilà qui est plutôt alléchant sur le papier. Tout le monde a encore en mémoire la dernière sortie au Rhenus et la victoire face à Limoges, reste maintenant à enchaîner avec l’aide de ces nouveaux venus.

Enchaîner ? Voilà une notion sur laquelle coach Tuovi tient à apporter sa vision : « Selon moi il ne faut pas se focaliser sur ce qui s’est passé avant la pause. Nous avons une nouvelle équipe et c’est avec celle-ci que nous allons avancer. Une chose est certaine, c’est une bonne chose de commencer à domicile, devant nos fans et lors d’un match où on l’on sait qu’il y a un vrai enjeu et une vraie opposition. Soyons lucide, si nous avions repris en jouant l’ASVEL ou Monaco, on aurait dit que l’on « espérait pouvoir jouer pour la victoire ». En revanche, ce match demain est un match à gagner pour les deux équipes. A nous d’être prêts ! ». Le discours est clair et celui-ci est partagé par Gerry Blakes, qui ne mâche pas ses mots : « Je suis super excité et j’ai hâte de jouer mais surtout de gagner. Je veux gagner ce premier match ! ». Amis de la langue de bois, passez votre chemin. Le nouveau numéro 4 ne fait pas dans l’emphase…

"gagner et enchaîner pour commencer une série positive"
Et pour gagner il faudra écarter de son chemin Le Portel, aujourd’hui dernier de la classe. Le coach Christian Monschau est arrivé fin janvier afin de tenter de sauver le club. Plus mauvaise attaque (75,7pts) et pire équipe à l’évaluation collective (83), Le Portel, qui n’a pas gagné le moindre match à l’extérieur, avait besoin d’un électrochoc pour tenter de sortir du trou. Coach Tuovi a bien évidemment regardé plusieurs matches du futur adversaire, mais l’effectif largement remanié ne permet pas aujourd’hui de dire beaucoup de choses précises, ni d’avoir une réelle lisibilité. « Leur défaite au Mans n’est pas représentative par exemple » précise l’entraîneur. « Coach Monschau venait d’arriver et en quatre jours il est difficile que tout soit clair et parfaitement exécuté. D’autant que Le Mans a joué à un excellent niveau (ndlr : Victoire 109-80 du Mans). Mais, depuis ils ont travaillé. On sentait déjà la volonté de jouer tous ensemble et de faire des efforts. Le Portel a du talent, mais ils ont aussi changé beaucoup de joueurs. Donc, si nous faisons les efforts nécessaires pour les déstabiliser, on leur posera de vrais problèmes ».

Quoi qu’il en soit, que ce soit Le Portel où les matches à venir, l’équipe doit monter le curseur de l’intensité pour gagner des matches et très vite ! Le Finlandais est en total adhésion et se permet même de compléter : « Avant la trêve, mon but était de gagner un match pour stopper une longue série de défaites. Mon objectif est le même demain, gagner un match, mais maintenant celui-ci va plus loin, c’est de gagner et d’enchaîner pour commencer une série positive ». Il est clair que faire des bons matches pour les perdre à la fin n’a que trop suffi. A l’équipe de profiter de ce nouveau départ pour se (re)lancer dans une spirale positive, qui doit commencer dès demain par une victoire face au Portel !

F.T.