Basket
header_sigarmy.jpg
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
flag_chalon.jpg
Actualités Chalon-SIG Strasbourg : Les points clés du match

Chalon-SIG Strasbourg : Les points clés du match

A 48h du déplacement à Chalon pour la 25ème journée de Jeep® ÉLITE, découvrez les points clés de ce match.

L’enjeu
Cette saison est pour le moins riche en rebondissements. Dernier épisode en date, le match du 29 février face au Portel qui a été déplacé au 18 mars prochain, à la suite de l’épidémie du COVID-19. Ainsi la trêve s’est allongée de quelques jours pour les SIGmen, qui font leur rentrée ce samedi sur le parquet de Chalon. Oubliée la parenthèse de la Leaders Cup, la SIG Strasbourg doit maintenant reprendre la marche en avant vue en février. Si la dernière sortie au Rhenus était synonyme de victoire (105-100 face à Limoges), il devient urgent de montrer aussi que cette équipe est capable de gagner hors de ses bases. Voilà 85 jours, et une victoire sur le parquet de Gravelines, que cela n’est pas arrivé. Aujourd’hui la SIG Strasbourg est dans un état que l’on peut caractériser de métastable. Avec 9 victoires et 14 défaites, l’équipe de coach Tuovi est onzième. Avec seulement deux victoires de retard sur le 8ème mais aussi seulement deux victoires d’avance sur le premier relégable, les prochaines échéances s’annoncent toutes décisives pour tenter de se projeter vers l’avant. Un état métastable est aussi synonyme de minimum d’énergie pour le système qui se trouve dans cet état… La solution pour sortir de cet état est simple : apporter de l’énergie ! Transposer ce problème physique à notre équipe est donc aisé, et le coach l’a compris en apportant deux éléments supplémentaires à ce groupe. Gerry Blakes et Devonte Upson feront leurs grands débuts sous les couleurs strasbourgeoises et le profil athlétique et d’energizer de chacun sera prédominant pour sortir de cet état pour réaliser cette bascule et enfin gagner à l’extérieur… Quand bien même ce déplacement au Colisée s’apparente à tout sauf une sinécure. SIGmen à vous de jouer !
L’adversaire

En grande difficulté lors de la première moitié de saison, l’Elan Chalon montre un tout autre visage depuis l’arrivée de Julien Espinosa à la tête de l’équipe à la place de Philippe Hervé fin janvier. Ainsi en février l’Elan a signé un parfait 4/4 en épinglant à son tableau de chasse Boulazac, Le Mans, Cholet et LDLC ASVEL : excusez du peu ! La défense chalonnaise est aux antipodes d’une assurance tous risques avec 88,3 points encaissés en moyenne cette saison et le changement de coach n’a pour le moment pas fait beaucoup baisser ce chiffre, même si l’équipe s’est imposée à Boulazac en limitant les Périgourdins à 70pts. Aujourd’hui les chiffres n’apportent pas de réelle indication sur le changement de cap opéré, le seul vraiment parlant est la série de victoires en cours d’une équipe qui a très clairement retrouvé la confiance et qui surtout compte depuis 6 matches sur l’apport de Sean Armand qui a changé le visage de cette équipe. Avec 18,7pts, 3,7 passes et 14,2 d’évaluation l’arrière américain passé par l’Allemagne, la Turquie et la Russie apporte un équilibre et une confiance considérable dans le groupe. Et comme cette équipe compte quelques snipers comme le meneur Justin Robinson, l’ailier Jaron Johnson ou encore Mike Gelabale avec qui on sait bien qu’il ne faut pas laisser la confiance s’installer, il est certain que nos joueurs vont devoir entrer dans ce match avec une dureté hors du commun pour, d’entrée, tuer dans l’œuf toute velléité et potentielle euphorie d’une équipe qui surfe sur la confiance.

Les chiffres clés
1… Comme les premières apparitions sous le maillot de la SIG Strasbourg de Devonte Upson et Gerry Blakes. Les deux joueurs ont eu du rab pour apprendre à jouer avec leurs nouveaux coéquipiers. A eux de montrer dès ce samedi que toutes les heures sup’ faites chaque soir depuis leur arrivée peuvent porter leurs fruits.
16,5… Comme le nombre de passes décisives réalisées en moyenne par l’Elan Chalon cette saison, soit le 3ème plus faible total parmi les équipes de Jeep® ÉLITE. Un chiffre qui est même légèrement plus bas depuis l’arrivée du nouveau coach (15,5pds/match) mais attention à ne pas se hâter dans des conclusions hâtives. Le meilleur exemple est ce diable de Justin Robinson lors du match face à Cholet le week-end dernier qui a réalisé une partition de haute volée à la mène en scorant 17pts mais également en délivrant 11 caviars…
23,7… Comme l’évaluation de Thomas Scrubb en Jeep® ÉLITE en 2020. Aussi discret qu’efficace, le Canadien est aujourd’hui l’homme fort et en forme de l’équipe. Avec 20pts en moyenne lors des 6 rencontres de 2020 et un pourcentage de 66,7% au tirs, l’ailier de la SIG Strasbourg marque les matches de son empreinte en étant l’un atout majeur de coach Tuovi. Pourvu que ça dure !
85… Comme le nombre de jours depuis lequel la SIG Strasbourg n’a pas gagné à l’extérieur. Une éternité à laquelle il est temps de mettre un terme !
106… Comme l’évaluation moyenne concédée par l’Elan à ses adversaires cette saison. Un indicateur qui est le plus mauvais de JEEP® ÉLITE, même si celui-ci est tombé à 98 depuis l’arrivé du coach Espinosa et une sortie à Boulazac qui a vu le BBD limité à 69 d’éval. Des largesses ? Oui Chalon en laisse à ses adversaires. Mais attention car cette équipe à la confiance retrouvée est aussi capable d’enrailler les machines adverses.
La décla d’avant match
Devonte Upson : « Je suis prêt et j’ai hâte de jouer. C’était déjà le cas le week-end dernier mais les événements ont fait que le match a été reporté. Mais le point positif c’est qu’on a pu bosser un peu plus pour mieux apprendre à se connaître. Il y a un bon groupe de mecs avec de l’expérience et on se prépare au mieux, personnellement j’ai vraiment très hâte de jouer ! Cette équipe est faite de joueurs compétitifs et qui sont de vrais compétiteurs surtout. J’apprends énormément depuis que je suis là. Il y a un mélange intéressant entre intelligence de jeu et agressivité qui m’aide chaque jour à devenir meilleur. Honnêtement c’est super excitant de travailler avec des gars comme ça. Ils me font confiance alors que je viens d’arriver. On échange beaucoup et tout le monde cherche à comprendre et à jouer sur les points forts des autres. Nous verrons bien où cela nous mènera mais pour le moment on travaille bien et j’ai hâte de voir ce que ça va donner sur le terrain. De mon côté, je dois essayer de montrer que je peux tirer mon épingle du jeu dans ce championnat et avec cette équipe. Je ne ressens pas une pression particulière avant ce premier match, je veux juste me prouver un peu à moi-même que je peux réussir ».

 

Articles liés: 
Toutes les actualités