Basket
header_site_matchjoueurs.jpg
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
gabe_york_chalon.jpg
Actualités [19/20] JeepELITE#25: Chalon-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

​Le soulagement !

En déplacement à Chalon la SIG Strasbourg a tremblé mais l’a emporté sur le score de 82 à 79. Les SIGmen se seront néanmoins fait peur en dilapidant presque totalement une avance de 19 points. Presque, mais pas totalement, car le retour à un tout petit point de Chalon n’a pas été suffisant pour renverser l’équipe de coach Tuovi qui ramène la première victoire à l’extérieur depuis presque trois mois !

Entame de match très intéressante pour nos SIGmen. Sous l’impulsion de Gabe York qui prenait ses aises à 3pts (3/4 en 4’) et de Gerry Blakes déjà efficace, l’attaque de la SIG Strasbourg démarrait tambour battant cette rencontre en prenant rapidement le large : 6-15, 4’. La défense chalonnaise était aux abonnés absents et le coach Espinosa prenait un temps mort pour réveiller ses joueurs restés aux vestiaires. Hélas, le remplaçant de Scottie Reynolds à la mène, Gerry Blakes se voyait siffler rapidement deux fautes et devait quitter son équipe. Et, après ce début en fanfare, le jeu s’équilibrait et l’évolution du score revenait dans des proportions plus classiques. Les deux équipes se répondaient successivement des deux côtés du terrain et l’écart se stabilisait à 5pts : 14-19, 7’. La défense de l’élan retrouvait un peu d’agressivité et les SIGmen accusaient le coup mais ne s’effondraient pas. En effet, l’attaque local poussait et finissait fort le quart pour recoller à 3pts. Après avoir planté 15pts en 4’ l’équipe de coach Tuovi avait plus de mal pour finir la période en ne marquant que 7pts en 6’. Fin du 1er quart-temps : 19-22 (éval : 16-29).

Nos joueurs montraient une belle activité. Jayson Tchicamboud apportait d’ailleurs une pierre à l’édifice intéressante à ce niveau. Rien n’était simple pour les Bourguignons et, même si l’écart se réduisait, les locaux ne se voyaient offrir que peu de largesses. Les Blancs étaient relativement maladroits, mais cela était dû aussi à l’agressivité des SIGmen, qui laissaient toujours traîner une petite main où il fallait et quand il fallait. Ainsi, après 14’, quand le score affichait 26-31 en faveur de la SIG Strasbourg, on pouvait s’estimer fier de voir l’équipe réussir à museler une attaque normalement si flamboyante. Les adversaires du soir faisaient de gros écarts de conduite et il n’en fallait pas plus voir les Alsaciens passaient un 0-9, qui faisait plaisir à 4’ de la pause : 26-37, 16’. L’abattage d’Artsiom au rebond faisait du bien (9rbs à la pause) et, comme en prime, l’équipe profitait de la confiance de Gabe York (15pts à la 20’) et de son couteau Suisse Boris Dallo (4pts-4rbs-5pds), nos joueurs faisaient monter leur avance à 14 unités. Hélas, malgré les mises en garde du coach, l’Elan marquait 4pts dans les ultimes secondes pour revenir à 10pts à la mi-temps : 36-46 (éval : 33-62).

Le retour des vestiaires allait être particulièrement guetté afin de ne pas tendre la joue. Le coach était rapidement rassuré car, même si Mike Gelabale plantait un triple, la SIG Strasbourg marquait 9pts de rang pour un petit run (0-9 en 2’) ponctué d’un énorme tomar de Devonte Upson : 39-55, 23’. Chalon avait clairement la tête dans le seau et il fallait en profiter. Plus facile à dire qu’à faire puisque les moindres petites erreurs strasbourgeoises étaient payées cash par l’Elan qui opérait un petit retour après un 6-0 qui faisait tâche : 47-57, 27’. Nos joueurs étaient prévenus que cette équipe chalonnaise n’abdiquait jamais. Et même si l’adresse locale était clairement en berne (38% après 30’), il fallait surtout mutualiser sur les belles choses vues jusque-là. Notre coach faisait tourner allégrement l’effectif surtout que l’écart aux fautes était clairement en défaveur de la SIG Strasbourg (14/8). Et il pouvait montrer de la satisfaction car tout le monde montrait un bel investissement à commencer par le dernier venu Gerry Blakes auteur de 9 points, 3 rebonds et 1 passe dans le quart et qui faisait remonter l’avance à +17 : 47-64, 28’. Peu de temps après les +19 était même atteint et, plus parlant encore, le delta entre les deux équipes à l’évaluation après 30’. Avec un 50 à 91 la SIG Strasbourg dominait jusque-là cette rencontre. Fin du 3ème quart-temps : 52-69 (éval : 50-91).

Mais attention ! Oui, attention, car LDLC ASVEL s’en souveint encore de leur avance après 30’ qui s’est ensuite évaporé devant l’euphorie chalonnaise. Et le scénario tendait à se reproduire car l’entame de l’ultime période avait de quoi rendre fou le staff strasbourgeois qui voyait son équipe être dépassée de A à Z dans tous les secteurs de jeu. Ainsi, quand les locaux inscrivaient un 10-0 pour ramener l’écart sous les 10pts à 7 minutes du terme, on sentait un frisson parcourir les colonnes vertébrales strasbourgeoises : 62-69, 33’. Fort heureusement Devonte Upson stoppait tout ça d’un dunk en très haute altitude mais il est clair qu’il n’allait pas falloir paniquer devant la confiance retrouvée de Sean Armand et sa bande (64-75, 34’30). Hélas, les pertes de balles des SIGmen faisaient mal et nos joueurs ne pouvaient que constater leur adversaire du soir fondre sur eux. Un nouveau run (12-3) avait le don de faire moche dans le paysage et, ainsi, à 2’ de la fin la mauvaise blague commençait à poindre le bout de son nez : 76-78, 38’. La folie gagnait le public et celui-ci poussait ses joueurs qui n’avaient pas mené de la rencontre. Le dernier quart de Chalon était héroïque et celui de Strasbourg quasi catastrophique quand Myles Hesson, puis Ousmane Camara, ramenaient leur équipe à un tout petit point, 77-78 à 1’30 de la fin puis 79-80 à 12 secondes du buzzer. CHAUD !! Finalement les bonnes défenses dans les ultimes secondes et deux lancers de Gabe York permettaient de remporter la timbale. SCORE FINAL : 79-82 (éval : 88-98).

Que de frayeurs pour un match que les SIGmen ont mené pendant 40 minutes ! Le 27 à 13 du 4ème quart-temps a bien failli anéantir l’excellent travail effectué pendant 30 minutes. Avec cinq joueurs à 10 ou plus d’évaluation la SIG Strasbourg a montré de belles choses malgré ce dernier acte qui a vu la furia chalonnaise s’abattre sur les Alsaciens. Les nouveaux venus Gerry Blakes (16pts-6rbs) et Devonte Upson (8pts-2rbs) se sont montrés à leur avantage même si bien évidemment du travail reste à faire. Boris Dallo toujours aussi précieux dans son rôle (7pts-7pds-4rbs), Gabe York et son adresse de retour aux affaires (19pts) ou encore Damien Inglis important (14pts-6rbs) ont eux aussi permis à la SIG Strasbourg d’aller chercher cette victoire à l’extérieur, la première depuis 85 jours. Un soulagement au regard du scénario des 30 premières minutes. Un soulagement comptablement (10ème victoire de la saison). Mais aussi un soulagement quant à la marge de progression de cette équipe lorsqu’elle sera au complet. On a hâte !

F.T.