Basket
header_sigarmy.jpg
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
sigtv_classics_vitoria.jpg
Actualités Revivez SIG-Vitoria 2005 en intégralité

Revivez SIG-Vitoria 2005 en intégralité

La SIG Strasbourg est riche de belles histoires sur la scène européenne. Une chose est certaine, le premier grand exploit eu lieu il y a un peu plus de 14 ans. Le 14 décembre 2005, la SIG domptait en Euroleague les Espagnols du Tau Vitoria signant ainsi l’une des plus belles pages de son histoire. Ce dimanche 5 avril 2020, SIGTV vous invite à revivre ce match d’anthologie en intégralité ! 

LE CADRE
Bien évidemment ce match face à Vitoria était loin d’être le premier en coupe d’Europe pour la SIG. Il était même le 55ème pour être exact. Et la SIG avait déjà remporté quelques belles victoires auparavant. Mais, sans vouloir faire injure à leurs prédécesseurs, jamais un tel mastodonte du basket ne s’était présenté au Rhenus. Dès le 10 juillet 2005, date du tirage au sort, la SIG fraîchement championne de France, prenait pleinement conscience qu’elle venait de basculer dans une autre dimension. Versée dans le groupe A, le sort avait choisi pour elle le champion d’Italie, Bologne, et son dauphin, Trévise, Kaunas (champion de Lituanie), Ljubljana (champion de Slovénie), Bamberg (champion d’Allemagne), l’AEK Athènes (vice-champion de Grèce) et donc le Tau Vitoria vice-champion d’Espagne et vice-champion d’Europe ! Que du beau linge. 
L’adversaire 
Sept mois avant ce match, le Tau Vitoria s'était hissé en finale de l’Euroleague en éliminant le CSKA Moscou sur ses terres en demi-finale et en ne cédant qu’en finale contre le Maccabi Tel-Aviv. Exit deux des joueurs stars, envolés pour la NBA: José Calderon et le redoutable shooteur lituanien Arvydas Macijauskas. Mais qu’importe, ce Vitoria est ambitieux. Ce 12 décembre 2005 voit donc débarquer au Rhenus : Serkan Erdogan, meilleur marqueur de la compétition (16,8pts), le pivot argentin champion olympique Luis Scola, accompagné à la mène par son compatriote, le magicien Pablo Prigioni, l’arrière Casey Jacobsen fraîchement débarqué de trois saisons NBA, tout comme l’ailier Travis Hansen. Rajoutez à cela des joueurs hors norme, comme le futur champion NBA, Tiago Splitterl’ex-SIGman Kornel Davidle géant serbe Pedrag Drobnjak et un petit Espagnol encore inconnu, Jordi Grimau, et vous obtenez une armada incroyable en Europe face à laquelle personne ne donnait cher de la peau de la SIG…
LA SUITE ?

Légende