Basket
header_sigarmy.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
flag_cavaliere.jpg
Actualités L. Cavalière : « Le projet club a fait pencher la balance »

L. Cavalière : « Le projet club a fait pencher la balance »

La SIG Strasbourg a officialisé il y a 24h la signature de Jean-Baptiste Maille, portant ainsi à 4 son nombre de Joueurs Formés Localement au sein de la future équipe. Parmi ces quatre, Léo Cavalière, a accepté de répondre à quelques questions afin que nous puissions mieux le connaître. Découvrez en vidéo et également ci-dessous qui il est et quel est son état d’esprit après sa signature pour trois ans avec la SIG Strasbourg.

F.T : Avant de parler de ta signature, quel regard portes-tu sur tes années à Pau ?

Léo Cavalière : Mes années à Pau c’est avant tout énormément de souvenirs. Beaucoup de bons, quelques moins bons mais, ce que je retiens, c’est avant tout que c’est l’endroit où j’ai grandi. Quand je suis arrivé, j’étais un gamin avec des rêves plein la tête et je repars en étant un homme et en en ayant réalisé quelques-uns. Je porterai toujours Pau dans mon cœur et je serai toujours très reconnaissant de tout ce que j’ai pu vivre là-bas durant toutes ces années.

F.T : Qu’est-ce qui t’a poussé à te dire « ça y est, je veux tenter l’aventure ailleurs » ?
L.C : Je me suis dit qu’il était temps pour moi de sortir un peu de ma zone de confort et d’essayer de découvrir un nouvel environnement de travail pour continuer à progresser. C’est vraiment l’objectif.

F.T : Comment s’est passé ce recrutement ?
L.C : Assez simplement. J’ai d’abord eu un coup de fil de Nicola Alberani qui m’a exposé le projet global du club. Ensuite j’ai échangé avec le coach et là nous avons plus parlé de l’équipe et du basket qu’il voulait développer. Avec ces deux coups de fils j’ai eu tout de suite une vue d’ensemble de ce que me proposait Strasbourg et son projet.

F.T : Tu n’avais pas que la SIG Strasbourg comme proposition, qu’est-ce qui a guidé ce choix ?
L.C : Aujourd’hui j’ai choisi la SIG Strasbourg car c’est un grand club du basket français, qui a la réputation d’être carré et, une nouvelle fois, le projet proposé par Nicola et Lassi m’a séduit et a vraiment fait pencher la balance.

F.T : Il y a aussi le fait que le club vienne très tôt vers toi…
L.C : Totalement ! Le fait que le club se positionne très tôt était quelque chose d’important pour moi. Cela montrait que j’étais en quelque sorte une des priorités du recrutement. C’est très valorisant. En plus, quand on regarde le contexte dans lequel nous sommes, j’avais besoin d’être rassuré quant à ma situation contractuelle et j’avais envie de signer assez vite dans un club. J’ai eu cette belle opportunité qui s’est présentée à moi, je ne pouvais que la saisir !

F.T : Et justement tu parles beaucoup du projet que monte le club avec Lassi et Nicola. Que peux-tu nous en dire ?
L.C : Il me plaît ! Lassi et Nicola ne regardent pas que les joueurs mais aussi les hommes et je pense qu’une équipe qui est remplie de bonnes valeurs comme ça, peut être une équipe qui va loin. C’est ça qui va être sympa aussi pour le public. Ils vont peut-être pouvoir s’identifier à des joueurs qui ont de vraies valeurs. Et ça c’est appréciable pour les joueurs comme pour le public.

F.T : Le fait qu’on parle de toi comme un joueur qu’il ne faut pas juger à ses stats, ça t’inspire quoi ?
L.C : Ça montre quel genre de joueur je suis. Aujourd’hui je ne cherche pas à changer d’identité. Je suis quelqu’un qui est avant tout dans l’intensité et tout ce qui va avec. Et si, en plus de ça, par le travail, je peux commencer à réellement apporter d’un point de vue statistique c’est bien, c’est l’objectif. Mais le fait d’être défini comme ce genre de joueur un peu «energizer » c’est aussi un honneur pour moi car ça veut dire que j’ai les valeurs qui me correspondent sur le terrain comme en dehors.

F.T : Pour finir, un petit mot sur tes coéquipiers Essome Miyem, Yannis Morin et Jean-Baptiste Maille…
L.C : Je suis très content à l’idée de bosser avec eux et de devenir leur coéquipier. Yannis et JB ont fait une très belle saison en Jeep® ÉLITE cette année. Essome a du potentiel et un bel avenir devant lui s’il continue à bien travailler. Tout ça est assez excitant dans la construction de l’effectif de l’an prochain et je suis très content.
 

Et pour connaître un peu mieux Léo, c'est par ici !

 

 

 
 

Articles liés: 
Toutes les actualités