Basket
header_sigarmy.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
sig_post_1170x480alberani.jpg
Actualités Nicola Alberani fait le point

Nicola Alberani fait le point

La première semaine d’entraînement arrive à son terme. L’occasion de faire un point d’étape avec Nicola Alberani le Directeur sportif de la SIG Strasbourg.

F.T : Quel bilan tires-tu de la première semaine d’entraînement ?

N.A : « Le bilan est partagé, forcément car tous les joueurs ne sont pas là à cause de l’absence des Américains. Mais nous sommes très heureux de l’état d’esprit et de l’investissement des joueurs. Tout le monde adhère au projet de la saison à venir. Tout le monde écoute le coach et chacun exécute bien ce qu’on lui demande. La bonne surprise c’est surtout que tout le monde est vraiment en bonne forme. Ça prouve qu’on a signé de vrais professionnels qui ont travaillé durant le confinement et jusqu’à leur arrivée ».

F.T : Les restrictions liées à la prévention afin de luter contre le COVID19 changent quoi dans le quotidien ?
N.A : « Nous travaillons en appliquant les règles que le staff médical nous donne. En termes de fonctionnement c’est forcément différent comme par exemple le port du masque pour le coach à l’entraînement. Ça demande des efforts et de l’adaptation. Ce n’est pas simple. Concernant les joueurs, ils ne restent pas très longtemps dans le vestiaire donc pour le moment c’est différent en termes d’atmosphère. Ils ne restent pas beaucoup ensemble donc ça prend un peu plus de temps pour l’alchimie du groupe. L’esprit de camaraderie manque un peu à mon goût mais à nous de nous adapter et de proposer des choses pour y remédier et ça commence par développer l’alchimie sur le terrain ».

F.T : Ce n’est pas commun d’avoir un groupe avec un tel état de forme dès la reprise…
N.A : « C’est vrai oui, mais nous avons dans cette équipe des joueurs motivés et qui ont envie de jouer. Même Izundu qui sort d’une saison difficile et qui s’est retrouvé seul à Séville est bien. Il n’a pas pris de poids. Bien sûr, il n’a pas le meilleur cardio du groupe mais il est à fond et motivé. Bohacic est bien car il était avec son équipe nationale. Cavalière, Morin et Maille ont travaillé dur avant de venir et ça se sent qu’ils ont pris des entraîneurs personnels. Ils ont fait attention à eux et ça montre qu’on a dans cette équipe des joueurs professionnels de haut niveau ».

F.T : Et les jeunes qui complètent le groupe ?
N.A : « Honnêtement je suis impressionné par le niveau de nos jeunes. Ils ont un excellent niveau physiquement. Je suis certain qu’ils peuvent nous apporter de bonnes choses. Le coach est satisfait de leur apport. La SIG Strasbourg a une grande tradition de formation donc je ne découvre pas tout ça. Ils sont polis, travailleurs et sérieux. La saison va être longue et eux auront tout à prouver ».

F.T : Un mot sur le staff. Comment travaillent-t-ils ? Comment sont organisées les tâches ?
N.A : « Ce qui est bizarre, c’est qu’on était éloigné durant des semaines et maintenant nous sommes tous ensemble pour la reprise. Il faut que chacun trouve sa place tout en restant dans son domaine. Chacun apporte son expérience et nous devons créer notre propre alchimie. C’est la même chose que pour les joueurs. Lassi s’en charge pour les joueurs et de mon côté je suis là pour le staff mais c’est quelque chose que nous construisons tous ensemble. Mais les premières conclusions que je peux tirer sont très positives. Tout le monde se tire vers le haut, est soudé et on sent que tout le monde a le même objectif et est fier de travailler pour ce club ». 

F.T : Un mot à propos des Américains. Qu’en est-il ?
N.A : « C’est un sujet où on ne maîtrise pas tout totalement. On a connu quelques difficultés. Les règles sont claires mais tout dépend avec qui on parle à l’aéroport etc… Il faut parfois un peu de chance et jusque maintenant nous n’avons pas eu beaucoup de chance mais DeAndre et Wes seront avec nous très bientôt. Ça va prendre un tout petit peu plus de temps pour Ish’ mais nous ne sommes pas dans l’urgence aujourd’hui. Ils vont arriver ».

F.T : Et concernant la dernière recrue ?
N.A : « Là aussi nous ne sommes pas dans l’urgence. Ça pourra être un Américain ou un Bosman. On essaye de trouver le meilleur joueur pour nous. Ce sera sûrement mieux quand les trois Américains seront là car quand on a une équipe quasi complète et qu’il ne manque plus qu’un élément, c’est plus facile d’avoir les idées claires et très précises. C’est d’autant plus vrai que nous sommes très satisfaits des joueurs que nous avons déjà. Donc il faut recruter le dernier avec prudence, pour que tout s’accorde parfaitement. Nous n’avons pas de pression des dirigeants et ils nous montrent leur confiance ».
 

Légende