Basket
sig_header_1500x432.png
banniere_web_stradim_sig.jpg
banniere_web_stradim_sig.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
sig_post_1170x480jeffersonquote.jpg
Actualités ​Rencontre avec Brandon Jefferson

​Rencontre avec Brandon Jefferson

Au lendemain du premier match amical contre Gries de la SIG Strasbourg dans sa pré-saison 2020/21 (highlights vidéos : ici), partons à la rencontre du nouveau meneur Brandon Jefferson.

F.T : Comment vas-tu ? Comment se sont passés tes six derniers mois ?

B.J : « Je vais bien. J’ai mis à profit les derniers mois pour soigner mon épaule car j’avais une petite blessure quand la saison s’est arrêtée. Rien de grave, mais la mettre au repos a fait du bien. Je me suis beaucoup reposé et j’ai profité de ma famille ».
 
F.T : Quel regard est-ce que tu portes sur ta carrière jusqu’à aujourd’hui ?
B.J : « Je vais commencer ma 7ème saison. J’ai essayé de passer les paliers les uns après les autres, même si j’ai peut-être fait des erreurs par le passé. Quand je suis passé de Ljubljana à Trapani en Italie on a pu interpréter ça comme un pas en arrière mais ça fait partie de l’apprentissage. Derrière j’ai rebondi et montré chacun année un peu plus. Aujourd’hui je suis très heureux de jouer pour Strasbourg. Je suis ici pour passer un nouveau palier car je sais que le coach peut m’y faire parvenir ».
 
F.T : Tu as explosé aux yeux des Français lors de la saison 2018/19 avec Orléans. L’année dernière tu as découvert le Jeep ÉLITE toujours avec Orléans. Quel bilan tires-tu de tes deux années dans le Loiret ?
B.J : « C’était génial ! La première chose que je veux faire c’est remercier le coach Germain Castano et Thomas Drouot son assistant. Ils m’ont aidé et apporté énormément. Partir était une décision difficile pour moi cet été, mais je voulais saisir l’opportunité de jouer à un niveau supérieur. Je suis toujours en contact avec Germain. On échange par messages. Nous sommes devenus amis. Je sais ce que Orléans m’a apporté et Germain m’a aidé à grandir. Il m’a fait confiance et m’a donné les clefs de l’équipe. J’étais triste de ne pas pouvoir finir la saison dernière. Je suis certain qu’on aurait pu très bien finir. Orléans me manquera. J’adore les fans et la ville mais j’ai jugé qu’il était temps de partir ».
 
F.T : Quel est ton regard sur la Jeep ÉLITE ?
B.J : « Il y a une énorme différence entre la ProB et la Jeep® ÉLITE. En ProB chaque match est une guerre. Ça joue hyper physique. C’est peut-être la meilleure seconde division du monde. Quand tu arrives en Jeep® ÉLITE tout va beaucoup plus vite, les gars sont plus athlétiques. Ce n’était pas simple mais le coach m’a bien préparé en me montrant beaucoup de vidéos. Après, durant la saison, je suis venu avec l’ambition de jouer le mieux possible ».
 
F.T : Pourquoi avoir choisi la SIG Strasbourg ?
B.J : « Ça fait très longtemps que je suis en contact avec coach Tuovi. On avait reparlé au début de l’été et même là il avait montré qu’il me suivait encore avec intérêt. Un coach apprécie différents joueurs et à partir du moment où je sens que son intérêt est réel, ça représente beaucoup pour moi. Je suis content de signer à Strasbourg. Le coach croit en moi, l’équipe me plait, je suis content d’être ici ».
 
F.T : Quel était le discours du coach pour te faire venir ?
B.J : « C’était assez simple en fait. Comme je l’ai dit, nous étions en contact, il me suit depuis que j’ai commencé en Finlande. Nous étions d’accord lui et moi sur le fait que rejoindre l’équipe serait une nouvelle étape dans ma carrière. Il croit en moi, il me connait et me fait confiance. Je pense que pour bien jouer il faut avoir une bonne relation de confiance avec son coach et avec coach Tuovi je sais que c’est le cas ».
 
F.T : Quel regard portes-tu sur le club et sur l’équipe ?
B.J : « C’est un club très professionnel, l’un des meilleurs en France et en Europe. Quand ma signature a été officialisée j’ai reçu beaucoup de messages me disant que je mettais les pieds dans une organisation très structurée et un bon club. A propos de l’équipe, je connais DeAndre car on a joué l’un contre l’autre à l’Université. Ça fait longtemps qu’on se parle. Bonzie je viens de faire sa connaissance, car nous sommes arrivés en même temps, mais il y a un bon feeling entre nous. Je connais les joueurs français de l’équipe de réputation et nous avons dans cette équipe de bons gars. L’intégration va être facile je pense ».
 
F.T : Un mot sur ton coéquipier à la mène, JB Maille…
B.J : « Avant tout je respecte JB. Je le connais depuis deux ans. On jouait l’un contre l’autre en ProB et la saison dernière. Je connais sa façon de jouer, sa mentalité et son engagement. Je pense que lui et moi sommes très complémentaire. Ça va être très intéressant. Il est excellent en drive. JB est un facilitateur de jeu, moi je suis plus scoreur même si je suis aussi un facilitateur de jeu, mais pas comme lui. Nous pouvons jouer ensemble également. Honnêtement, c’est intéressant car nous pouvons proposer beaucoup de variété tous les deux. En plus je sais que c’est un homme avec une bonne personnalité ».
 
F.T : Quelles sont aujourd’hui tes ambitions à court et long termes ?
B.J : « Mon ambition est de jouer les Playoffs, gagner une coupe et aller à la Leaders Cup. Être à Disney en février signifie que la saison se passe bien et est un indicateur fort. Ce serai une première étape vers les Playoffs. Ça doit être un bel objectif commun, car personne n’a joué la Leaders Cup dans cette équipe je pense. Je veux tout donner pour faire une bonne saison en BCL. Nous sommes un groupe jeune mais nous avons tous de l’ambition et nous avons faim. Individuellement j’avoue que j’aimerai participer au concours à 3pts du All Star Game ».
 
F.T : Pour finir, qui est Brandon Jefferson en dehors du terrain ?
B.J : « Je regarde beaucoup de films. J’ai une fiancée mais elle travaille au Texas. En dehors du terrain je suis très posé. Ma passion c’est le bowling, j’adore le bowling. Je compte bien profiter d’être ici pour découvrir la vie en Alsace ».
 

campgane_abo_flag_site.jpg
Articles liés: 
izundu_gries.jpg
Matches amicaux

​Ça fait du bien

Balles neuves ! Le temps a été long mais le basket a repris ses droits pour la SIG...
Toutes les actualités