Basket
header_neutre.jpg
stradim_banniere_400x1333px2021.jpg
stradim_banniere_400x1333px2021.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
sig_post_1170x480morin.jpg
Actualités ​Entretien avec Yannis Morin

​Entretien avec Yannis Morin

Quarante huit heures après la défaite face à Le Portel et quarante huit heures avant l’entrée en scène de l’équipe en BCL face à Riga, petit entretien avec Yannis Morin, le pivot de la SIG Strasbourg.

F.T : Comment va l’équipe après la défaite face au Portel ?

Y.M : « On a reçu une très grosse gifle mais c’est quelque chose qui va nous faire réagir. Ce qui est arrivé est impardonnable. On a été secoué. Notre fierté a été touchée. Il doit, et il y aura, une réaction en retour. Cette réaction ne doit pas être un one shot, il faut une réaction à long terme. On est des professionnels mais là nous n’avons pas eu un comportement professionnel. Je pense que c’est quelque chose qui mentalement va faire progresser le groupe ».

F.T : Comment expliques-tu ce qui est arrivé ?
Y.M : « Je pense qu’ils ont eu un gros coup de pression de leur coach à la mi-temps et lors du temps-mort à 60-41 et ont commencé à plus pousser. De notre côté, nous, on est retourné sur le terrain avec un grand sourire aux lèvres. Sauf qu’un match ce n’est pas 20, 23 ou 30 minutes : c’est 40 minutes. On s’est relâché et le basket est un sport où il y a 80% de mental. A ce moment-là ils avaient repris confiance, avaient quatre fois plus d’énergie et tout ce qu’ils ne mettaient pas ils ont commencé à le mettre. Et nous, dès qu’on nous a poussé un petit peu, on subissait. On a perdu le match d’abord à cause de ça. On a perdu de vue nos ambitions et tout ce qui va avec. Et, entre guillemets, c’est tout ce qu’on mérite par rapport à notre comportement. On n’a pas été respectueux de notre adversaire et ils nous l’ont fait payer ».

F.T : Au milieu de tout ça, tu signes un match à 22 points et 15 rebonds. Quel regard portes-tu sur ton match après une période personnellement difficile ?
Y.M : « C’est bon pour ma confiance personnelle car je n’ai pas bien commencé la saison. J’essaye de me retrouver après des petits soucis physiques, de douleurs. J’essaye de me retrouver, de trouver le rythme… Mais pour le moment le sentiment qui domine c’est surtout que… ça m’a rongé de perdre un match comme ça ! Ce n’est pas seul qu’on peut gagner un match. Ma performance sur ce match, je n’y prête pas attention quand je regarde le résultat. On a besoin de tous s’entraider. A chaque match un nouveau joueur performera. Ce n’est pas important ça. Le principale, la seule chose qui compte, c’est de gagner. Je suis venu ici pour gagner, on est tous venu pour ça ».

F.T : Vous allez vivre quasiment 1 semaine tous ensemble en enchaînant Riga puis Monaco, sans repasser par Strasbourg. On peut dire que ça arrive sans doute au bon moment non ?
Y.M : « Je pense que c’est une bonne chose. La situation actuelle fait que, mentalement, on doit sortir les crocs dès le début. C’est donc une bonne chose de se retrouver tous ensemble, c’est la meilleure configuration après une défaite comme celle-là. Personnellement j’ai hâte d’y être pour voir comment on va réagir ».

F.T : Quel est ton regard sur la saison de BCL qui débute ?
Y.M : « Tout le monde peut battre tout le monde. C’est surtout une question d’ambition. Ça ne va pas être facile mais c’est à nous de montrer qu’on peut être meilleur qu’eux. A nous d’avoir le même comportement que celui que Le Portel a eu en 2ème mi-temps contre nous. A nous d’être affamés et de nous battre pour remporter des victoires et notamment à l’extérieur ».
F.T : Et justement vous commencez à l’extérieur, à Riga…
Y.M : « Il faudra être dans la dureté et je sens que l’équipe est prête à ça. Il y a beaucoup de joueurs comme moi, qui n’ont jamais joué ou très peu en Coupe d’Europe. Je pense que l’excitation est là aussi pour cela. On est dans les starting blocks, prêt à commencer déjà le match ».
 

Articles liés: 
Toutes les actualités