Basket
header_sigarmy.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
brandon_jefferson_limoges.jpg
Actualités [20/21] JeepElite #4 : SIG Strasbourg-Limoges Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

​La SIG Strasbourg aux deux visages

La SIG Strasbourg accueillait le CSP Limoges pour un match assez ouvert sur le papier. Hélas, l’équipe a montré deux visages opposés qui ne lui ont pas porté bonheur. En effet, après 20 bonnes premières minutes, les SIGmen sont restés au point mort en 2ème période avec seulement 21 points marqués pour au final s’incliner 66 à 74.

L’entame du match voyait une SIG Strasbourg très timide et même un peu parfois naïve. Deux balles perdues bêtement en étaient une parfaite illustration. Mais Bonzie Colson sonnait la révolte après 3’ sur un triple, permettant ainsi d’éteindre un peu un CSP qui venait de prendre les commandes : 5-9, 3’. Le duel annoncé entre Nico Lang et Bonzie Colson montait un peu en température et après 5’30 les deux équipes étaient au coude à coude (11-15). Le numéro 50 de la SIG Strasbourg affichait déjà 8pts à son compteur à ce moment du match et, comme son compère Brandon Jefferson était dans son élément aussi, les SIGmen affichaient une belle adversité à Limoges. Le meneur strasbourgeois était impliqué dans trois actions consécutives (1 passe et 5 points) pour permettre aux siens d’égaliser à 1’ de la fin du quart : 19-19-, 9’. Inarrêtable, le lutin de la SIG Strasbourg se jouait même de l’excellente défense de Ludo Beyhurst pour lui planter sur la truffe un triple au buzzer. Quelle fin de quart avec ce 13 à 4 des familles pour Strasbourg ! Fin du 1er quart-temps : 22-19 (éval : 28-23).

Brandon entrait quasiment en transe dès le retour sur le parquet. Il voyait alors le panier gros comme une bassine et tous ses tirs faisaient mouche. Grâce à son audace et sa précision chirurgicale, la SIG Strasbourg prenait son envol. Le 20 à 6 à cheval sur les deux quart-temps venait gifler le CSP qui ne pouvait que constater les dégâts faits pour Brandon : 29-21, 13’. DeMarcus Nelson maintenait son équipe à flot mais en face les 18 points à la mi-temps de notre meneur pesaient déjà dans la balance. Le temps avançait et, même si les verts se réveillaient un peu, ce sont bien les SIGmen qui voguaient en tête : 38-29, 16’30. Mais attention à ne pas baisser la garde. Lassi Tuovi l’avait bien compris et, à la suite d‘un triple d’Invernizzi à 2’ de la pause (40-35, 18’), il prenait un temps mort. Mais, hélas pour nous, le CSP comptait dans ses rangs un joueur de grande classe en la personne de Phil Scrubb. Le canadien, froid comme une lame, enquillait deux triples… Heureusement, l’inévitable Jefferson calmait tout ça pour permettre à l’équipe d’être en tête à la pause. Mi-temps : 45-41 (éval : 56-46).

Attention lors du retour aux affaires. Nicolas Lang sortait les crocs et l’ancien SIGman faisait même passer son équipe en tête assez rapidement. Heureusement que Ish marquait son premier panier de la soirée pour rester à hauteur, mais c’est bien Limoges qui venait de faire un meilleur retour : 48-48, 23’. Mais Bonzie Colson sortait de sa boîte pour aider son équipe avec classe et une certaine facilité par moments pour permettre à la SIG Strasbourg de garder un maigre avantage (53-52, 27’). Chaque panier était obtenu après d’âpres batailles et chaque point avait son importance. Surtout que l’attaque des Roses était en galère et face à cela les Limougeauds en profitaient, avec Philip Scrubb comme maestro à la baguette, pour virer en tête à la Fin du 3ème quart-temps : 55-58 (éval : 63-66).

Méfiance, car l’équipe déjouait un peu durant cette 2ème mi-temps et il n’allait pas falloir laisser les visiteurs prendre trop confiance. Notre équipe était littéralement au point mort avec plus de 4’ de disette offensive à cheval sur les deux quarts. Et on en venait à se dire que, heureusement, les visiteurs du soir n’en profitaient pas plus (57-62, 33’). Hélas, le temps passant, ce souhait se transformait en début de cauchemar au regard de la gabegie offensive proposée par l’équipe. Limoges faisait grimper petit à petit son avance, ce qui devenait inquiétant à 6’ du terme : 57-64, 34’. Coach Tuovi imposait alors une défense tout terrain et des prises à deux pour tenter de casser la dynamique de Boutsiele et consorts. Un essai payant dans le sens où l’adversaire ne parvenait plus à trouver le chemin du cercle mais le score du match est lui à l’arrêt total : 59-64, 37’. La physionomie de la 2ème période était en tout point aux désavantage des SIGmen qui s’étaient peut-être un peu trop reposés sur l’adresse extérieure de Bonzie et Brandon et plus le buzzer s’approchait et plus l’inéluctable issue aussi. Limoges empilait les lancers face à cette équipe de la SIG Strasbourg aux deux visages qui ne scorait finalement que 21 points lors de la 2ème mi-temps. Bien trop peu pour espérer quelque chose. Score final 66-74 (éval : 71-83).

F.T.