Basket
header_neutre.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
ebuka_izundu_morin_miyem_limoges.jpg
Actualités [20/21] JeepElite #2 : SIG Strasbourg- Boulazac Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

​Orgueil, fierté et victoire attendus !

Quarante-huit heures après la défaite sur le parquet de Nanterre, les SIGmen n’ont pas le temps de chômer, car déboule Boulazac au Rhenus ce lundi 19 octobre à 21h. Peu de temps pour travailler mais qu’importe, les leviers utilisables et utilisés sont ailleurs afin de renouer avec la victoire.

Il y a des lendemains de soirées plus difficiles que d’autres. Et, ce dimanche au Rhenus, pesait une atmosphère lourde au moment de débriefer une défaite que le coach a du mal à accepter. Ainsi, la séance vidéo du jour a été exceptionnellement longue. Les murs ont tremblé et des mots ont été mis sur les maux. Le but était très clair : bien faire comprendre que certaines attitudes, certaines largesses offertes à l’adversaire ou encore que toute forme de laxisme ne sont pas acceptées. « Nous avons eu une longue séance vidéo. L’entraînement sur le terrain était court mais très intense. Il y a des choses dont on ne pas être heureux après un match comme celui d’hier et il fallait crever l’abcès pour redresser la barre. On est arrivé aujourd’hui à la salle en étant concentré sur hier, nous avons travaillé sur hier mais maintenant quand les joueurs quittent le Rhenus, il n’y a plus de ‘‘hier’’ c’est ‘‘demain’’ qui compte ! », lâche coach Tuovi au sortir d’un entraînement pour le moins… musclé !

Comment expliquer cette défaite face à Nanterre ? Bien évidemment l’effondrement dans le dernier quart-temps a sauté aux yeux de tous. Et, il est clair que, l’orgueil de nos joueurs a été sollicité ce dimanche afin de venir demain avec le couteau entre les dents. Au moment d’entrer un peu plus dans le détail, l’entraîneur ne mâche pas ses mots : « Il y a plusieurs choses à retenir. Bien sur la fin, quand ils montent en agressivité et qu’on ne peut pas répondre mais il y a eu des choses avant dans le match également. C’est ce dont nous avons parlé. Un exemple ? Ils marquent 15 points dans les trois premières minutes du 3ème quart-temps. La manière dont ils les mettent, on ne peut pas l’accepter. Le problème c’est que, quand tu joues bien en attaque tu ne voies pas tes erreurs en défense. Donc, aujourd’hui, notre travail était intégralement ciblé sur notre défense ». Il y a d’autres points qui ont été évoqués bien évidemment, car c’est l’accumulations de plusieurs facteurs qui a amené cette défaite, mais celui-ci est particulièrement contrariant aux yeux de Lassi Tuovi : « Nous sommes dans le match 35 minutes, on peut se dire que c’est bien, mais quand tu reviens des vestiaires et que tu laisses 15pts à ton adversaire, c’est certain qu’il y a un problème dont les conséquences vont arriver plus tard dans le match ».

Le problème repose maintenant sur le fait que le prochain match arrive 48h après cette défaite. Difficile de tout changer et seuls de petits ajustements seront possibles avant la venue de Boulazac. Face à une équipe qui vient tout juste de jouer son premier match officiel hier, difficile de se faire une idée précise des forces et faiblesses en présence. Mais quand bien même. Aujourd’hui, peu importe qui se présentera en face des nos SIGmen, ce qui sera scruté et attendu ce sera la réaction de joueurs piqués dans leur fierté. Coach Tuovi abonde en ce sens : « Nous respectons Boulazac mais, pour être honnête, maintenant, c’est à propos de nous et nous uniquement. Demain c’est nous et seulement nous et pas Boulazac ou même n’importe quelle autre équipe qui serait venu. Nous sommes concentrés sur nous-même. Nous avons scouté leur match face au Portel mais ce n’est pas ce qui fera changer certaines choses. Ce qui doit changer c’est l’état d’esprit ».

Le message est clair et sans ambiguïté. Une réaction est attendue et pour obtenir la seule issue acceptable, la victoire, le coach a une réponse sans détour : « Maintenant ce n’est pas ce que nous allons faire, c’est comment nous allons le faire et la qualité avec laquelle nous le faisons. La qualité d’un groupe repose sur la somme de qualités individuelles. En tant qu’équipe, et surtout quand tu rejoues 48h après une défaite, tu ne peux pas tout changer tactiquement. Ce qui peut et qui doit changer, c’est dans la tête de chacun, l’état d’esprit, pour monter le curseur, pour le bien collectif ». Nous l’aurons compris le coup de pression mis aux SIGmen après plusieurs sorties ayant mis en lumière, paradoxalement, des trous noirs, doit se solder par une victoire. Premiers éléments de réponse ce lundi dès 21h sur le parquet du Rhenus avec la réception de Boulazac. Orgueil, fierté et victoire sont attendus !

F.T.

 

programme_de_match_bbd.jpg