Basket
header_neutre.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
yannis_morin_boulazac.jpg
Actualités [20/21] JeepElite #2 : SIG Strasbourg- Boulazac Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

​Une lente digestion qui finit bien

Après deux défaites consécutives, la SIG Strasbourg accueillait Boulazac dans le cadre du match en retard de la 2ème journée de Jeep® ÉLITE. Quarante huit heures après la sortie à Nanterre, une réaction était attendue de la part de nos joueurs. Encore trop souvent sur courant alternatif notre équipe s’est faite peur mais au final la SIG Strasbourg l’a emporté 100 à 84.

Le coup de pression à nos joueurs avant ce match avait été fort. Le début de la rencontre sonnait comme un bel écho à celui-ci. Très appliqués et intenses, les SIGmen sautaient à la gorge des joueurs de Boulazac et le score affichait un avantage aux locaux après 2’ : 7-2.  Les visiteurs laissaient passer l’orage et ne s’en laissaient pas compter. En effet, leur traction extérieure faisait le job pour recoller : 14-11, 5’. Les deux premières minutes étaient vite oubliées car derrière nos joueurs redevenaient timorés alors que Sosa et sa bande jouaient fièrement leur va-tout. Ainsi, après 6’ il n’était pas surprenant vu la physionomie de voir les Périgourdins prendre les commandes (14-15). Brandon Jefferson se démenait pour porter l’équipe mais, dès sa sortie, l’entrée du banc montrait ses limites et la défense strasbourgeoise prenait l’eau. Harley se régalait et le score après 10’ était peu flatteur. Fin du 1er quart-temps : 26-27 (éval : 30-30).

Au retour sur le parquet, Bonzie Colson sortait les crocs et sonnait la révolte. Deux banderilles à 3pts calmaient Boulazac et permettaient de reprendre le lead : merci Bonzie ! 32-27, 11’. Mais attention, deux paniers réussis ne devaient pas avoir pour conséquence un relâchement défensif. Il est clair que voir Boulazac revenir peu de temps après ne faisait pas plaisir, et notamment à coach Tuovi qui prenait un temps mort à la 13ème minute : 33-32. Choix payant car derrière le 7-2 permettait de se donner un peu d’air… Un peu seulement car 30 secondes plus tard les SIGmen pouvaient sentir à nouveau le souffle de leur adversaire dans leurs nuques : 40-38, 15’30. Rien n’était simple mais la défense commençait enfin à ressembler un peu plus à quelque chose et notre équipe finissait mieux la mi-temps pour parvenir à mettre Boulazac à 6pts à la pause. L’inévitable duo Colson/Jefferson (26pts à eux deux) faisait du bien dans les moments difficiles. Mi-temps : 51-45 (éval : 59-51).

Le retour des vestiaires était clairement guetté après le piètre début de 3ème quart à Nanterre. Coach Tuovi pouvait être rassuré à ce moment du match car son équipe affichait un bien meilleur visage. Yannis Morin trouvait la faille dans le trafic et Strasbourg passait un petit run (9-0) lui permettant de prendre 15pts d’avance : 60-45, 25’. Mais Boulazac trouvait en Benjamin Sene un leader efficace et, grâce à lui, les joueurs de coach Andrieux résistaient, mais surtout grapillaient petit à petit, point après point. Un 2-11 en 3’ en était la parfaite illustration et la conséquence sans appel : l’avance de la SIG Strasbourg fondait comme neige au soleil : 62-56, 26’30. Six points puis quatre peu de temps après, attention à ne pas tout gâcher ! Heureusement, Bohacik sortait un instant du coma, dans lequel il était plongé depuis trop longtemps, pour planter un triple au buzzer ,et derrière Ebuka Izundu sortait les muscles et grâce à eux les SIGmen menaient de 7pts à la Fin du 3ème quart-temps : 70-63 (éval : 82-72).

En revanche, le début de l’ultime période laissait passer un frisson dans le dos de la #SIGarmy. Comme à la maison, dans un fauteuil, Boulazac prenait ses aises et passait sans peine un 0-7 aux SIGmen qui vendangeaient ainsi le travail fourni avant. Les visiteurs revenaient ainsi à égalité (70-70) et coach Tuovi devenait rouge de colère après avoir vu son équipe commettre 4 fautes en 1’ et faire n’importe quoi. En revanche son temps mort se montrait utile. Derrière, la SIG Strasbourg appuyait sur l’accélérateur après s’être remise la tête à l’endroit. Le 10-0 qui arrivait permettait de reprendre le large (80-70, 34’30). Et surtout ce quart-temps montrait une équipe qui avait vraiment envie de marcher sur son adversaire. Ce 10-0 se muait en un 21 à 9 et la messe était dite. Strasbourg se dirigeait tout droit vers la victoire : 94-79, 38’. Avec une nouvelle fois Brandon Jefferson en mode All Star (24pts, 7pds, 34 d’éval), bien aidé par Bonzie Colson (23pts, 5rbs, 5pds), la SIG Strasbourg s’imposait finalement de 16pts. Score final 100-84 (éval : 120-90).
Les statistiques du match : ici
Une victoire longue à se dessiner. Tout était très loin d’être parfait mais l’essentiel est acquis avec cette 3ème victoire qui fait du bien. Il y a encore du pain sur la planche c’est évident, mais il est toujours plus simple de travailler en signant des victoires qu’en sombrant dans une série de défaites. Prochain opus ce samedi à 20h face au Portel, ici même au Rhenus, pour un match dont le seul résultat accepté une nouvelle fois sera la victoire.
F.T.