Basket
header_neutre.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
lassi_tuovi_5.jpg
Actualités ​L. Tuovi : « Vilnius ? Comme une finale à gagner ! »

​L. Tuovi : « Vilnius ? Comme une finale à gagner ! »

Dix jours sans jouer et des longues heures d’entraînement pour préparer au mieux le prochain match contre Vilnius mardi 10 novembre à 18h (en direct sur Canal+ Sport). Match très spécial, à huis clos, dont l’enjeu est clair : capitaliser sur la victoire à Riga. A trois jours de cette rencontre, entretien grand format avec le coach Lassi Tuovi qui revient sur la situation actuelle, parle de son équipe et de la prochaine échéance.

Franklin Tellier : Avant tout, comment ça va coach ?

Lassi Tuovi : « Moi je vais bien. Il y a beaucoup de basket à la télé et sur internet, ça permet de passer le temps quand je suis à la maison. Sinon, on s’entraîne bien, nous n’avons pas de blessure et tout le monde est en bonne santé. Après le retour de Riga nous avons pu bien récupérer. Le temps est long jusqu’au prochain match mais nous faisons avec. Tout le monde est très excité et impatient de jouer la semaine prochaine ».

F.T : Petit retour en arrière. Dix jours après le match à Riga, est ce qu’on peut dire que cette victoire aux forceps était une réelle étape de plus dans la construction et l’alchimie de l’équipe.
L.T : « C’est le premier match qu’on réussit à gagner en revenant au score après avoir subi. C’est une victoire à l’extérieur, après un premier quart très difficile. Il y eu beaucoup de leçons à tirer. La physionomie et l’issue n’étaient pas les mêmes que ce qu’on avait pu connaitre avant. Nous avons joué avec une nouvelle construction d’équipe, comme par exemple n’avoir ni Brandon, ni JB sur le terrain. Ça a plutôt bien fonctionné. Nous avons joué des séquences sans vrais pivots sur le terrain également. Nous avons voulu proposer de nouvelles choses, qui au final, se sont révélées très intéressantes. Mais malgré tout, l’objectif global n’a pas changé : nous devons jouer plus dur, s’opposer beaucoup plus à notre adversaire pour l’empêcher de scorer autant. La mission n’a pas changé ».

F.T : Tu parles de nouveauté dans l’utilisation de joueurs. L’exemple le plus criant à Riga était sans doute le repositionnement de Jaromir en combo créateur…
L.T : « Je pense qu’il ne faut pas perdre l’idée qu’on parle d’un shooteur. Il est en difficulté depuis le début de saison avec son tir, mais Jaromir n’est pas que ça. Il est aussi très bon dans la création. Je l’avais vu avec l’équipe Nationale Tchèque lorsque Satoransky ne jouait pas, il jouait plus comme un combo. C’est quelque chose qu’on essaye d’utiliser et plus spécialement lorsqu’il n’y a pas de vrai meneur sur le terrain. Il faut pouvoir proposer une solution à un joueur qui est en difficulté et dans son cas, nous avons vu qu’il était plus à l’aise dans son jeu face à Riga qu’auparavant. C’est une des options que nous allons approfondir… Mais ce n’est pas la seule pour mardi ».

F.T : Dans quel état d’esprit se retrouvent les joueurs durant une telle période sans réelle opposition entre deux matches ?
L.T : « Ce n’est pas une situation facile à gérer, c’est certain. Mais nous avons un objectif avec le match de BCL mardi. Nous avons pu travailler pour être encore plus en condition physiquement. Nous pouvons travailler sur des choses, des systèmes, des ajustements, des combinaisons qui pourront nous servir dans le futur. Mais il faut prendre du recul avec le fait de ne pas beaucoup jouer. Il suffit de voir ce qu’il se passe en dehors de la salle, partout en France. La société est quasiment en pause. Beaucoup de personnes ne peuvent même plus travailler. Nous devons nous estimer heureux de pouvoir venir travailler et jouer au basket. Le temps entre chaque match, on peut le relativiser comme ça aussi ».

F.T : Parlons du prochain match contre Vilnius. L’objectif est clair, gagner, et d’autant plus à domicile lors d’un premier tour où il n’y a que 6 matches à jouer…
L.T : [il coupe] « Le plus important est de capitaliser sur la victoire à Riga ! Enchaîner avec une victoire à domicile serait très intéressant pour le classement final du groupe. Vilnius est une équipe Lituanienne, ça fait partie de ces nations contre qui nous n’avons pas que de bons souvenirs sur le terrain. Comme tout le monde le sait, j’ai un immense respect pour le basket lituanien. Mais la saison passée, contre Lietkabelis, il y a deux ans, contre Neptunas, je n’en garde pas que de bons souvenirs, aussi bien au Rhenus qu’à l’extérieur.

F.T : La moindre erreur sera payée cash…
L.T : « Les quatre derniers matches contre des équipes lituaniennes l’ont confirmé : il faudra être très sérieux. Nous essayons de préparer au mieux cette rencontre. Leur match de ce soir va être sûrement aussi annulé puisqu’il y a eu des cas de COVID19 chez leur adversaire Lietkabelis. Eux comme nous, nous faisons face à un long break entre deux matches. Ils ont changé des joueurs suite aux résultats de début de saison. C’est certain que le match de mardi, qui plus est à huis clos, sera vraiment très très spécial ».

F.T : Il est peut-être trop tôt pour en parler, mais quel est le programme pour l’équipe et l’objectif du staff après le match contre Vilnius ?
L.T : « Depuis que nous connaissons la situation avec le report des matches en Jeep ELITE, nous, joueurs et staff, parlons de ce match contre Vilnius comme la finale de la fin de la première partie de saison. C’est pour cela que nous sommes concentrés à 200% sur ce match à gagner. Nous ne nous projetons pas précisément sur ce que nous allons faire après. Bien évidemment nous avons des idées, mais ce n’est pas le sujet pour le moment. L’objectif est clair : être prêt mardi et gagner cette finale de la première partie de saison ».

F.T : Dernière question. Un mot sur Bonzie Colson qui a été élu meilleur joueur du mois d’octobre par les fans. Quel est le regard du coach sur son joueur à ce moment de la saison ?
L.T : « Je pense qu’il faut rappeler que l’opportunité d’avoir un joueur comme Bonzie dans notre équipe est incroyable. Son impact est énorme. Physiquement, son agilité, ses atouts multiples, sont très importants… Mais il n’est qu’au début du chemin qui le mènera à être un joueur encore meilleur. En tant que coach je peux dire que je suis heureux de travailler avec un homme aussi humble, qui bosse dur tous les jours pour être le meilleur. Il respecte notre sport mais aussi les règles de vie en équipe. Il a un état d’esprit exemplaire. Mais Bonzie est aussi un grand challenge pour nous tous. Il a montré qu’il est un joueur de très haut niveau mais il y a beaucoup de choses dans lesquelles il peut être meilleur. Il le sait et le dit lui-même. C’est bien d’avoir ce genre de joueur « all-around » dans son équipe, mais je suis encore plus intéressé par le fait de voir jusqu’où nous pourrons le mener en termes de développement ».
 

tuovi_lansdowne_jefferson_cavaliere_colson_bohacik_riga.jpg
Articles liés: 
Toutes les actualités