Basket
header_neutre.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
sig_post_1170x480itwalberani.jpg
Actualités Point d’étape avec Nicola Alberani

Point d’étape avec Nicola Alberani

Alors que la saison s’est mise en pause, nous avons profité de cette fin de semaine pour donner la parole au Directeur sportif Nicola Alberani afin de faire un point global sur l’équipe, les résultats, le staff et la période actuelle.

 
Franklin Tellier : Quel regard portes-tu globalement sur ce début de saison ?

Nicola Alberani : Avant tout, j’ai envie de redire que je suis très heureux d’être ici et de travailler dans ce club. Bien évidemment, j’aimerais que certaines petites choses soient un peu différentes, et notamment en termes de résultats, mais nous devons savoir être patients. Nous avons un nouveau staff, jeune de surcroît, une nouvelle équipe, elle aussi jeune, il faut avoir conscience que la saison est encore longue. Nous devons prendre cela en considération.
 
F.T : Faisons un petit bilan par compétition. Commençons par la Jeep Elite…
N.A : Je pense que nous sommes passés à côté de plusieurs victoires. Nous n’étions pas vraiment prêts quand la saison a commencé. Des blessures ont grandement perturbé notre présaison, des joueurs ont mis du temps à arriver et, par conséquent, maintenant, nous luttons un peu pour trouver la bonne alchimie. Mais, ce qui est bon à retenir, c’est que, lors de chaque match, nous avons de bonnes phases. Nous prenons l’avantage, nous jouons par séquence un bon basket. Mais il est clair que nous aimerions avoir gagné plus de matches, il nous faut construir aussi sur ces défaites pour le futur.
 
F.T : Et en Basketball Champions League ?
N.A : Nous n’avons pas été assez intelligents pour verrouiller la fin du dernier match. Si on regarde les deux rencontres, à chaque fois, le match se joue que sur une possession. Parfois, la balle rentre, parfois non. On ne peut pas jouer la victoire sur ça uniquement. J’attends de l’équipe que nous continuions l’aventure au-delà du 1er tour. C’est une compétition très importante pour le club. Après deux journées, je dirais que le groupe est assez homogène, mais nous pouvons nous qualifier. J’ai envie d’être assez optimiste pour les matches à venir et pour la suite.
 
F.T : Mais globalement les résultats ne sont pas à la hauteur des attentes placées dans cette équipe, c’est ça ?
N.A : Je ne peux pas être satisfait de ce que nous avons fait, c’est certain. Nous aurions pu faire mieux en terme de résultats. Mais au niveau des efforts, cette équipe travaille beaucoup. Néanmoins, il y a des choses à ajuster, des choses qu’il faut essayer de changer, de modifier, pour faire des ajustements. Bien-sûr, nous ne sommes pas heureux du résultat global, mais nous restons positifs pour le futur.
 
F.T : Pour beaucoup le groupe est très dépendant de Bonzie et Brandon. Est-ce aussi ton avis ?
N.A : C’est l’image de l’équipe en ce moment, c’est indéniable. Je pense que nous devrions être meilleurs que ce que nous sommes. Bien évidemment, nous avons deux grands scoreurs, mais nous devons trouver un meilleur équilibre dans notre jeu. Ils ne pourront pas être bons lors de tous les matches. Nous souhaitons qu’ils soient bons à chaque match, mais il ne faut pas compter uniquement sur ça ! Nous devons être meilleurs à tous les niveaux pour progresser
 
F.T : En résumé, tout le monde a besoin de monter son niveau…
N.A : [il coupe] Oui, voilà, tout à fait ! Tout le monde doit élever son niveau ! Nous ne pouvons pas nous reposer uniquement sur Brandon et Bonzie en attaque. De plus tout le monde, tous les joueurs, doivent être meilleurs en défense. C’est la voie à suivre pour gagner.
 
F.T : En plus de ta présence quotidienne avec le groupe, je sais que tu as eu des entretiens individuels avec les joueurs, mais aussi avec le staff…
N.A : Il faut savoir parfois mettre les gens devant leurs responsabilités et être au courant, ou tout du moins rappeler, quelle est la situation dans son ensemble. Il est très important que le management, le staff et les joueurs soient à la même page. Il y a des erreurs, du manque de concentration parfois, ou des oublis. Mon travail est de faire en sorte que tout le monde garde le cap. Le Président et son directoire sont au courant de tout ce qui se passe dans le groupe, pour qu’ils sachent aussi que tout le monde suit le même objectif. Parfois, il faut être plus individualiste, faire du micro-management. C’est une nécessité et je vais le faire de plus en plus.
 
F.T : Un mot sur le staff. Comment se passe la collaboration entre le coach et ses deux assistants ?
N.A : Nous avons voulu voir les choses en pensant aussi au futur. Le staff est nouveau et forcément il a fallu un peu de temps pour que tout se mette en place. Mais une nouvelle fois c’est normal. Je vois cela même au-delà du coaching staff. Je suis aussi nouveau dans ce groupe. Romain vient d’un autre club. Frank est dans un nouveau rôle. Je pense que le staff est dans le même process que l’équipe. Maintenant ils se connaissent bien et je remarque qu’ils travaillent dur. Mais il faut qu’on soit meilleur. Ils travaillent énormément, mais à la fin on est jugé uniquement sur les résultats. Le staff et moi sommes en accord sur cela. Nous sommes unis et heureux de travailler tous ensemble.

F.T : Avant de finir, un mot sur la période à venir qui va être longue sans match. Comment va-t-elle être occupée ?
N.A : Nous allons mettre en place des choses pour changer la routine quotidienne. D’ici la fenêtre internationale, nous avons 10 jours pour bien travailler et améliorer les points sur lesquels nous ne sommes pas bons. Avec les départs de Lassi et Frank en sélections, Romain sera amené à entraîner l’équipe. Nous allons faire en sorte de travailler au mieux mais en amenant des choses différentes parfois. Le but est d’être prêt quand la compétition reprendra.

Articles liés: 
Toutes les actualités