Basket
header_neutre.jpg
stradim_banniere_400x1333px2021.jpg
stradim_banniere_400x1333px2021.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
lassi_tuovi_portel.jpg
Actualités [20/21] JeepElite #11 : SIG Strasbourg-Pau Laq Orthez Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

​Pas de cadeau

La SIG Strasbourg accueille Pau-Lacq-Orthez dans 24 heures pour un match de fin d’année qui ne doit en aucun cas rimer avec cadeau. Coup d’envoi à 17h, à huis-clos, pour une rencontre que tout le monde espère voir déboucher sur une victoire.

Ce samedi 19 décembre, les SIGmen affronteront Pau-Lacq-Orthez dans le cadre de la Jeep® ÉLITE. Un match de championnat de France un samedi soir, quoi de plus normal ?... Sauf que la saison 2020/21 est tout sauf normale. Voilà quasiment deux mois que cela n’est pas arrivé. En effet, la dernière sortie en Jeep® ÉLITE remonte à il y a quasiment deux mois et la venue du Portel au Rhenus. Une éternité… Entre temps les SIGmen ont dû s’adapter, s’armer de patience et n’ont eu à se mettre sous la dent que 3 matches de BCL. Mais là encore, la dernière opposition remonte à 10 jours et la victoire face à Peristeri.

Dans ces conditions, difficile de garder le rythme et, parfois peut être, la motivation. Néanmoins, le staff met tout en œuvre pour garder ses joueurs sous pression malgré la répétition des entraînements. Coach Tuovi commente : « Je ne veux pas mentir. Ce n’est pas facile pour les joueurs d’avoir une longue pause et notamment après une victoire comme celle face à Peristeri. Si je venais pour dire que c’est une bonne chose d’avoir 10 jours pour s’entraîner avant la pause de Noël, je mentirai. Mais nous avons géré le programme et trouvé des astuces pour ne pas leur proposer tous les jours la même chose. Nous avons essayé de garder la motivation des joueurs et depuis deux ou trois jours nous sommes dans une phase plus « normale » de la préparation du match ». En effet, arrive dans 24h L’élan Pau-Lacq-Orthez qui lui a déjà joué deux rencontres de championnat en décembre. Ils se sont inclinés à deux reprises face à Monaco et Orléans, soit, mais eux peuvent se targuer d’être dans le bain de la Jeep® ÉLITE.

Voilà un point qu’il est bon de soulever. La différence de jeu entre la Basketball Champions League et le Championnat de France est un paramètre que le coach a en tête : « Nous n’avons pas joué depuis longtemps en Jeep® ÉLITE. Nous devons nous préparer à un match plus rapide que ce qu’on a connu en BCL. Après ce genre de pause, je ne m’attendrai jamais à avoir un match facile. La plus grosse attente, pour ma part, repose sur l’entame du match après 10 jours sans jouer. L’intensité et le rythme qu’on affichera dès le début seront primordiaux ». Et notre coach a bien évidemment suivi les deux derniers matches Palois : « nous savons qu’ils sont dangereux, intenses et les apports de Bibbins et Sanford apportent beaucoup ».

En effet, absent face à Orléans, Vinc Sanford sera de retour face à la SIG Strasbourg et son équipe, même si elle affiche le même ratio que la SIG Strasbourg, a de quoi inquiéter les SIGmen s’ils venaient à se laisser surprendre. Ainsi, Lassi Tuovi donne son avis : « Ils n’ont pas le plus gros budget et pas tous les joueurs les plus talentueux de Jeep® ÉLITE, mais avec ce que ce coach fait, ils sont très précis. Ils exécutent très bien ce qui leur ai demandé. Ils jouent bien en équipe. Ils ont fait des ajustements avec, notamment, la venue de Bibbins à la mène. Il n’a joué que deux matches pour le moment. Il n’est peut-être pas encore totalement prêt mais il entre de plus en plus dans le plan de jeu mis en place ». Les Français de ce groupe palois sont aussi des éléments à ne pas négliger. L’ancien capitaine de la SIG Strasbourg Jérémy Leloup en est un symbole. Auteur d’une bonne saison, joueur le plus utilisé du championnat, il est un leader incontestable. Ajouté un Petr Cornelie très en forme ou encore Digué Diawara efficace et il est certain que, comme le dit le coach, « nous devrons être sérieux dans notre match ».

La saison a accumulé un peu de retard à tous les niveaux, si bien que, même si nous sommes à l’aube des fêtes de Noël, le message est clair : ne plus faire de cadeau au Rhenus. « Nous n’avons joué que 7 matches en Jeep ELITE. C’est un peu encore comme le début de saison ? Il ne faut pas voir les choses comme ça ! » commente Lassi Tuovi. « Nous avons perdu plusieurs fois à la maison et il faut stopper ça ! Le dernier match contre Peristeri a donné quelques espoirs sur ce que nous pouvons faire. A nous de le mettre à profit pour gagner face à Pau ». La période est propice aux listes, demandes, et aux autres vœux. A la SIG Strasbourg, la demande, l’exigence est donc claire : gagner au Rhenus et ne plus distribuer de cadeaux !

F.T.