Basket
header_neutre.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
lansdowne_pau2.jpg
Actualités CDF 20/21 : 1/8ème Cholet-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

​En rang serré, mais motivé

La SIG Strasbourg redémarre 2021 avec son entrée en Coupe de France et un déplacement à Cholet. Sans Yannis Morin blessé et sans le dernier venu Ike Udanoh, le poste 5 de l’équipe de coach Tuovi est en souffrance, mais en aucun cas l’équipe ne se rend à la Meilleraie avec l’idée de galvauder cette rencontre. Coup d’envoi à 18h en direct sur Facebook.

La SIG Strasbourg va entamer sa nouvelle année avec une équipe légèrement remaniée. Mais, au-delà de ça, c’est avec un roster restreint, et somme toute assez « petit », que Lassi Tuovi démarre 2021. Yannis Morin blessé, Ebuka Izundu parti vers d’autres cieux, son remplaçant Ike Udanoh pas encore qualifié, seul le jeune Essome Miyem au poste de big man… On eut connu mieux comme retour au jeu.

Qu’importe, le coach prend les choses comme elles viennent et son analyse avant cette rencontre est sans équivoque : « Je pense que nous avons quelques solutions mais il y a un autre paramètre à prendre en compte, c’est le rythme. Une semaine de pause, puis une semaine d’entraînement, il faut prendre en considération ce retour au jeu avec le bon rythme. Bien évidemment, nous avons préparé des choses spéciales autour de ce match pour faire face à Cholet, mais la première chose à savoir c’est comment nous allons, nous, entrer dans ce match. Nous étions dans une bonne dynamique avant la pause. En plus, nous allons jouer sans poste 5, ce ne sera pas simple, mais une nouvelle fois nous avons cherché des solutions provisoires à cela. Mais la clé pour moi sera surtout de voir si mon équipe est capable de revenir avec le même état d’esprit et la même envie qu’avant la pause. Je veux voir des compétiteurs demain ! »

Et soyons clair, cette équipe n’est pas constituée de joueurs formatés à prendre par-dessus la jambe leur job. La meilleure personne pour en parler n’est autre que son capitaine DeAndre Lansdowne. L’approche d’un match de Coupe avec une équipe réduite à sa portion congrue pourrait amener à des raccourcis du style ‘‘on s’en fout, ce n’est pas grave si on perd, etc ...’’. Ne passons pas par quatre chemins, ce genre de discours ne plait pas du tout à Dré et sa bande qui comptent bien aller à Cholet pour faire de leur mieux ! « On ne sait pas ce qui peut arriver. Ce match sera peut-être le seul en Coupe, peut-être la compétition ira au bout, peut être que la formule changera. Personne ne sait, mais nous on ne pense pas à ça, on ne réfléchit pas comme ça ! Il n’y a aucune raison de galvauder ce match. Jouer la Coupe est quelque chose d’important pour un club et ça l’est aussi pour nous ! Nous sommes des compétiteurs et nous jouons pour gagner et représenter au mieux le club et la ville dans chaque compétition ». L’état d’esprit de notre capitaine n’est plus à démontrer et c’est à l’unisson que l’équipe va faire ce voyage avec la même idée en tête : se donner et tout faire pour ne rien regretter. « On ne sait pas de quoi l’avenir sera fait, je suis heureux de pouvoir jouer un match de basketball. Peu importe le match et la compétition, nous prenons tous les matches avec sérieux. Ce match est aussi la chance pour les fans de voir jouer leur équipe. Pour le moment personne ne peut venir nous voir, mais le public finira par revenir pour nous supporter et il doit venir en se disant que cette équipe en veut, que même s’il n’y avait personne lors des matches, elle s’est battue et a tout fait pour les représenter fièrement, eux, ce maillot et la ville ». Voilà un vrai discours de capitaine !

Le discours est beau mais l’adversaire est lui aussi reluisant. Exit le Cholet hésitant de début de saison avec une seule victoire après 5 matches. Le club a fait des ajustements et au final l’opposition de demain s’annonce pour le moins costaud ! Coach Tuovi nous parle de cet adversaire requinqué : « J’ai un cliché de coach vétéran qui me vient à l’esprit. A la question, ‘‘comment améliorer et augmenter les talents dans une équipe ?’’, la réponse est : recruter ! Si tu ajoutes Gerry Blakes, Gregor Hrovat, Aaron Jones et Chris Horton comme l’a fait Cholet… Tu augmentes vraiment beaucoup le niveau de ton équipe… Et je dirai même de n’importe quelle équipe en Jeep® ÉLITE ! C’est une équipe totalement différente du début de saison. Ils sont devenus une des meilleures de la ligue. Ils ont battu l’AEK Athènes, contre Minsk n’en parlons pas, il n’y a même pas eu de match, ils ont gagné à Nanterre, avant ça ils ont battu Dijon… Tout ça montre qu’ils sont en confiance et qu’ils ont réussi à ajouter les bonnes pièces à leur puzzle. Il est clair que nous devons les respecter énormément car, jouer bien ne suffira pas pour gagner, il faudra plus que ça ».

Nous l’aurons compris, une reprise plus en douceur aurait pu arriver en lieu et place de ce 1/8ème de finale très difficile, mais le plus important est de réfléchir à long terme comme le dit le coach : « Je pense que c’est une bonne chose de repartir en jouant une des meilleures équipes du moment à l’extérieur. Cela va nous obliger tout de suite de jouer à un haut niveau. C’est très bien de reprendre comme ça et surtout avant le match de mercredi en BCL ». Effectivement le choc de mercredi contre Riga avec une potentielle qualification en ligne de mire sera lui aussi une autre paire de manche mais avant cela le mot de la fin revient à Lassi Tuovi avant de partir pour Cholet : « Nous devons jouer, profiter à fond et être sérieux. C’est spécial quand tu joues avec une équipe amoindrie et sans pivot. Mais il faut y aller avec une mentalité d’outsider qui en veut. Et, si on joue bien, qu’on est dans le match, on pourrait faire quelque chose de bien. Il n’y a pas réellement de pression sur nous, mais c’est aussi une opportunité d’atteindre quelque chose plus tard… C’est un match que nous prenons au sérieux ». Reprise des hostilités ce samedi 9 janvier à 18h.

F.T.