Basket
stradim_banniere_400x1333px2021.jpg
stradim_banniere_400x1333px2021.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
colson_asvel2.jpg
Actualités [20/21] JeepElite #32 : SIG Strasbourg-LDLC ASVEL Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

Et pour couronner ce triptyque...

Privée de son capitaine DeAndre Lansdowne, la SIG Strasbourg accueillait LDLC ASVEL. Lors d’un match qui aura vu une nouvelle fois Bonzie Colson se poser en candidat légitime au titre de MVP de la saison, la SIG Strasbourg a remporté une victoire de prestige (98-95) en se battant de bout en bout. SIGmen : BRAVO !

Face à l’ogre LDLC ASVEL, la SIG Strasbourg faisait jeu égal en début de rencontre. Brandon était bien en jambes et notre meneur tout en percussions et bien secondé par l’inévitable Bonzie Colson, permettait à l’équipe d’être à hauteur des Rhodaniens : 10-10, 4’. Attention au moindre relâchement car celui-ci serait forcément payé cash. Sentant l’intensité des visiteurs grimper, coach Tuovi prenait un temps-mort dès que LDLC ASVEL marquait deux paniers à la suite. Intervention plus qu’utile car dès le retour sur le parquet les visiteurs prenaient 6pts d’avance (10-16, 6’30), et clairement nous avions du mal à faire front. Ainsi, au sortir d’un 2-11, les coéquipiers de Thomas Heurtel prenaient 9pts d’avance et on sentait clairement la pression sur l’équipe : 12-21, 8’. Heureusement la fin de période était d’un meilleur acabit malgré la pression tout terrain des Noirs et Blancs. Fin du 1er quart-temps : 17-22 (éval : 18-27).

Ne nous mentons pas, l’entame du 2ème acte mettait en lumière le haut niveau de cette équipe LDLC ASVEL. Charles Kahudi, Paul Lacombe ou encore Antoine Diot, les Français brillaient en face et nous étions vraiment dans le mal quand le tableau d’affichage indiquait 12pts de retard : 22-34, 13’30. Le collectif en face était bien huilé et le danger venait de partout. Bonzie Colson stoppait le début d’hémorragie, mais clairement il fallait faire le dos rond. Jaromir Bohacik revenait sur le terrain et le Tchèque changeait à lui tout seul le cours du match. Deux triples, une interception et une passe dans la musette et hop un 11-0 pour la SIG Strasbourg qui égalisait : 38-38, 18’20.  Le Momentum avait totalement changé de camp et la déferlante SIG Strasbourg était réelle. LDLC ASVEL prenait un 17-4 pour finir la mi-temps et le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils n’étaient pas prêts ! Sans même parler de ce bijou de système posé sur une remise en jeu avec moins de 2sec à l’horloge. Le buzzer beater de Leo Cavalière était SWEEEEET. Mi-temps : 44-42 (éval : 52-44).

Tout le monde se préparait à un retour tonitruant des joueurs de TJ Parker qui venaient d’être piqués à vif. Et bien mes amis, les Lyonnais n’avaient que leurs yeux pour (pleurer) regarder et pour essayer de suivre cette SIG Strasbourg épatante. L’agressivité, l’envie, la folie et le collectif étaient pour nous. Bonzie Colson était remonté comme un Coucou Suisse. Chaud bouillant, il galvanisait son équipe et, sans coup férir, les SIGmen giflaient les visiteurs d’un 14-3 du plus bel effet. Ce 31-7 à cheval sur les deux périodes ne devait pas être prévu dans le plan de bataille d’Amine Noua et consorts, mais qu’est ce que ce score était plaisant : 58-47, 24’. Notre équipe régalait ! Et quand notre avance prenait 12 longueurs d’avance (63-51, 26’30), un temps-mort tombait à LDLC ASVEL. Notre marge montait à +14 malgré tout dès le retour en jeu et, mieux encore, Bonzie, en mode MVP, était une usine à lui tout seul. Porté par notre ailier nous menions de 16pts à 1’20 de la fin de la période (72-56, 28’40). Autant dire que le score après 30’ était pour le moins sympa… Fin du 3ème quart-temps : 72-58 (éval : 86-58).

Capables du meilleur comme du pire, les SIGmen nous le montraient hélas amèrement au début du 4ème quart. En relevant le pied de l’accélérateur et en diminuant le curseur de l’intensité nos joueurs essuyaient un 0-10 en 2’ qui remettait les choses à plat : 72-68, 32’. Brandon Jefferson sortait un peu notre jeu de la torpeur, mais ce dernier quart allait être compliqué. Notre défense revenait petit à petit et, à 5’ du buzzer, nous comptions encore 7pts d’avance grâce au binôme Colson/Jefferson : 79-72, 35’. Temps-mort LDLC ASVEL et les deux équipes pouvaient ainsi poser les fondations d’ultimes minutes qui allaient être intenses ! Les SIGmen se donnaient de l’air (83-72, 37’), mais bien évidemment LDLC ASVEL ne lâchait rien, leur pressing et leur agressivité leur permettaient de venir souffler dans la nuque de nos joueurs après un 2-9 qui arrivait au plus mauvais moment : 85-81, 38’. Le money time était irrespirable ! Les défenses étaient dingues et chaque balle âprement disputée ! Antoine Diot sortait alors de sa boîte pour nous faire mal au pire moment. Enquillant trois triples il répondait à tous les efforts titanesques de nos joueurs. Ainsi, à 13 secondes de la fin tout le monde tremblait quand il permettait aux siens de revenir à un tout petit point : 94-93. La tension était palpable à l’image de Bonzie Colson et Thomas Heurtel qui ne risquent pas de partir en vacances ensemble un jour. Chaque centimètre carré était défendu comme jamais mais nos guerriers ne tremblaient pas sur la ligne et le 15/16 aux lancers dans le quart faisait du bien et offrait finalement une victoire de prestige à la SIG Strasbourg. SCORE FINAL : 98-95 (éval : 110-98).
 

Les statistiques du match : ICI
 
Portée par un Bonzie Colson en route pour le titre de MVP de la saison (29pts-6rbs-27 d’éval) et un Brandon Jefferson une nouvelle fois tueur (24pts), la SIG Strasbourg signe une victoire référence face à LDLC ASVEL qui n’aura rien lâché. Cette équipe a du cœur et l’a encore montré ce soir. Voilà une très belle façon de boucler ce triptyque à domicile et surtout de préparer encore un peu mieux un Final 8 de BCL qui arrive à grands pas… L’appétit vient en mangeant !
 
F.T.
 

Légende