Basket
header_neutre.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
sig_post_1170x547.png
Actualités Playoffs#6 BCL 20/21 : SIG Strasbourg-Turk Telekom Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

Ils sont incroyables !

Ce mercredi 7 avril avait lieu le match décisif pour la qualification pour le Final 8 de la Basketball Champions League, la finale du groupe K, entre la SIG Strasbourg et Turk Telekom. Pour les deux clubs la donne était simple : le vainqueur s’offrait la chance de poursuivre dans la compétition pendant que le perdant restait définitivement à quai. Et devinez qui continue dans la compétition ? La SIG Strasbourg Messieurs Dames qui s’est imposée avec la manière 91 à 81. FINAL 8 NOUS VOILA !!!

Ankara affichait son ambition en imprégnant un très haut niveau d’intensité et d’engagement. Ils prenaient les commandes du match, mais nos joueurs faisaient de leur mieux et cela s’avérait payant : 4-4, 2’. Notre défense montait d’un cran et nous commencions à nous mettre en rythme en attaque. Ainsi, après 4’, Jaromir mettait le nez à la fenêtre et enfilait deux primés tout en douceur pour porter l’équipe : 10-8, 4’. En face la boule de nerf Marcus Foster nous gratifiait d’un match de haut niveau dans ce quart. Pas de chance pour lui, il était vite éteint par notre sniper en chef Brandon Jefferson qui commençait à monter en température à 3pts aussi : 18-15, 7’30. Le match était plaisant et d’une grande qualité. Une rencontre digne de l’enjeu et pour laquelle Leo Cavalière suait sang et eau. Exemplaire, capable de mettre la tête là où d’autres oseraient à peine à mettre la main, il portait la SIG Strasbourg en cette période permettant de mener à la Fin du 1er quart-temps : 25-22 (éval : 30-26).

Mais attention, Ankara venait d’être blessé dans son orgueil et nous savons qu’il faut se méfier de la bête blessée ! Le réveil des visiteurs au retour sur le parquet était violent. Poussés par un bruyant et vociférant banc, les joueurs de Turk Telekom élevaient encore leur niveau giflant nos joueurs d’un violent 2-11. A 27-33 à la 13ème minute il ne fallait pas prêter le flanc sous peine de correction. Mais personne ne donnait signe d’abandon ! Bonzie, marqué à la culotte par son vis-à-vis, tentait, Ish se démenait, ou encore DeAndre était exemplaire, mais comme il y a un an, face à cette même équipe de Turk Telekom, Wiltjer était au Rhenus comme dans son jardin. Le diable affichait déjà 15 pions après 16 minutes pour permettre à son équipe de mener : 32-38, 16’. Bonzie enfilait sa tenue de MVP pour montrer l’exemple. L’homme à tout faire de la SIG Strasbourg scorait, prenait les rebonds, distribuait les passes… Donnez lui les clés du bus et il le garera entre deux actions ! Sous son impulsion les SIGmen passaient un coquet 9-0 : 41-38, 19’. Nos joueurs répondaient présents dans ce match et les 14pts à la pause de Jaromir, conjugués à la hargne de Bonzie, Léo et consorts permettaient de mener à la Mi-temps : 45-42 (éval : 53-48).

Le leader de la SIG Strasbourg était incontestablement Bonzie Colson. Remonté comme une pendule il démarrait la mi-temps sur les chapeaux de roue. Affichant un niveau hallucinant il donnait 9pts d’avance à l’équipe (51-42, 22’). En face Sam Dekker ne s’en laissait pas compter et lui répondait mais c’est bel et bien Strasbourg qui gardait le cap malgré les coups de boutoirs turcs de plus en plus violents : 55-52, 24’30. Le niveau de jeu et l’intensité était dingues et dans cette véritable guerre de tranchés un premier tournant semblait se dessiner quand, à 3’ de la fin du quart Nick Johnson permettait à Ankara de reprendre l’avantage : 59-61, 27’. Mais Ike Udanoh déployait une défense solide pour que notre équipe ne subisse pas trop la puissance des Turcs. Bonzie permettait même de continuer à croire que tout était possible quand il arrachait une interception pour scorer dans le trafic (66-66, 29’). Rien ne serait simple et le score après 30’ le démontrait tant le coude à coude était intense. Fin du 3ème quart-temps : 68-69 (éval : 76-79).

Rappelez moi l’ADN de cette équipe : la rage de vaincre et de ne jamais abandonner ? C’est ça ? Et bien mes amis, le début de l’ultime période était un chef d’œuvre d’illustration ! Ike était au four et au moulin, JB jouait très juste, Bonzie … faisait du Bonzie et le 7-0 en 2’30 appelait un temps-mort turc : 75-69, 32’30. La soufflante était cinglante et pourtant les visiteurs n’y arrivaient plus du tout ! En effet, le run se muait en un 10-1 qui offrait 8pts d’avance à notre club qui pouvait être fier de ses joueurs qui faisaient honneur à notre maillot : 78-70, 34’. Il allait falloir tenir…tenir, que dis-je : imposer son jeu ! Coach Tuovi était à l’affut tactique de toutes les failles des visiteurs et le temps passant notre tacticien trouvait parade sur parade pour calmer les velléités d’Ankara. Notre niveau de jeu était magnifique et, à l’entrée du money time, après un triple de Jaromir, nous menions de 8pts : 84-76, 38’. La peur ? Voilà un sentiment qu’ils ne connaissaient pas et les derniers instants étaient magiques. Jaromir, Brandon, Deandre et la défense de psychopathe de Ike verrouillait une victoire de très haut vol pour nous qualifier pour le TOP 8 de la BCL ! Score Final : 91-81 (éval : 110-84).
 

LES STATISTIQUES DU MATCH : ICI
 
QUEL MATCH! Il fallait se mettre au niveau de l'enjeu et c'est exactement ce qu'ils ont fait. Ike Udanoh nous a sorti une deuxième mi-temps défensive proche du clinic basket, Bonzie Colson a montré qu'il répondrait présent jusqu'au boutg dans la course au titre de MVP, Jaromir Bohacik était délicieux en attaque, Brandon Jefferson, fidèle à son profil de sniper, Léo Cavalière exemplaire dans le combat et, dans son ensemble, c'est toute l'équipe qui a été incroyable. Bravo Messieurs! Ce top 8 vous le méritez! SKY IS THE LIMIT! 
F.T.

Légende