Basket
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
2_wainright_colson_asvel.jpg
Actualités [20/21] JeepElite #33 : Boulazac-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

​Une dernière escale à valider

Avant le grand départ pour Nijni Novgorod la semaine prochaine pour le Final 8 de la BCL, la SIG Strasbourg doit négocier une dernière escale à Boulazac ce vendredi 30 avril à 20h dans le cadre de la 33ème journée de Jeep® ÉLITE.

La DONNE

Après la très belle victoire face à LDLC ASVEL et une sortie de triptyque intense avec auparavant, Monaco et Roanne en plus dans un délai de 5 jours, le calme était de mise mercredi. Le but était de reposer les organismes après d’âpres batailles, pour mieux revenir au travail ce jeudi. Insatiable, une grande majorité de nos joueurs est tout de même venue au Rhenus, ne serait-ce que pour passer du temps tous ensemble. Un nouveau gage que ce groupe est différent et vit bien. La défaite face à Monaco n’a pas calmé l’appétit de l’équipe et leur réaction face à LDLC ASVEL en était une magnifique illustration. Avant d’atterrir à Nijni Novgorod la semaine prochaine, une dernière escale reste à négocier à Boulazac. Face aux derniers du championnat (3V/17D), il faudra se montrer très sérieux et faire respecter son rang pour engranger une 13ème victoire en 15 matches.

L’adversaire

La saison de Boulazac est à peu de choses près un calvaire. Avec simplement deux victoires sur le terrain (et une en suspens sur tapis vert) en 20 matches, le BBD est sur une pente bien plus que glissante. Plus faible évaluation collective (78) et deuxième plus mauvaise défense (86,7pts) de Jeep® ÉLITE, l’équipe périgourdine est aussi celle qui met le plus dans le « confort » ses adversaires cette saison, qui tirent à plus de 51% face à l’équipe de Thomas Andrieux. Maintenant il est certain que, si nous nous arrêtons aux chiffres, il n’y a pas photo… Mais attention ! C’est là typiquement le genre de réflexion que nous ne voulons pas entendre. Tous les matches sont à prendre au sérieux, il faut respecter l’adversaire et surtout se montrer investi. Oui, il est facile de faire le raccourci de dire que, la SIG Strasbourg est favorite sur le papier. Mais c’est avant tout l’investissement le jour J qui fera pencher la balance. Mouphtaou Yarou (13,1pts-7,9rbs-17,4 d’éval), Benjamin Sene (12,2pts-4,3pds-11,8 d’éval) ou encore John Flowers (14,1pts-3,7rbs-11,6 d’éval) ne comptent pas lâcher cette saison aussi difficile soit-elle… Une rencontre lors de laquelle ce sera l’occasion aussi de revoir notre ancien capitaine Jérémy Nzeulie arrivé en cours de saison au BBD (8,3pts-1,6rbs-1,5pds).

La Parole est au coach

F.T : Vous venez de battre un des gros clubs du championnat et il faut enchaîner face au dernier. Le ressort psychologique pour faire la bascule et se méfier de ne pas tomber dans la surestime de soi est important je pense…

L.T : « Mentalement l’enchaînement est difficile. Mais il y a aussi l’aspect physique. Nous venons de jouer 3 matches en 5 jours avec énormément d’engagement. Il est certain que les joueurs sont un peu fatigués. Ils n’ont pas pu récupérer aussi vite. Si tu es physiquement fatigué, il faut être sûr que, dans la tête, les idées soient claires. Nous avons une mauvaise expérience de ce genre de moment. Quand on a gagné contre Ankara et obtenu la qualification pour le Final 8, derrière nous avons perdu à Pau. En ce sens, c’est un match très difficile demain. En revanche Boulazac va jouer sans aucune pression ».

F.T : Qu’as-tu pensé des matches de Boulazac que tu as vu ?
L.T : « J’avais regardé leur match face à Nanterre, ils avaient contrôlé le jeu. Contre Cholet, ils n’étaient pas loin et c’est pareil face à Boulogne-Levallois. Ce serait un énorme piège de s’arrêter à la comparaison des deux classements. Notre défense s’améliore match après match. Ok, nous avons concédé beaucoup de point à LDLC ASVEL, mais nous sommes statistiquement dans les 5 meilleures défenses de la ligue. Si tu ne regardes que les stats, nous allons gagner, mais si tu fais cette erreur de t’arrêter à ça, et comme en plus les gars sont fatigués, tu donnes l’opportunité à Boulazac de gagner ce match avant même de commencer. Il ne faut pas faire cette erreur ».

F.T : Un mot sur les joueurs dans cette équipe de Boulazac…
L.T : « Yarou est le premier qui attire l’attention bien évidemment, mais contrôler Flowers sera aussi difficile. On se souvient du match aller et on sait qu’il va nécessiter une attention particulière. C’est le genre de pur scoreur que tu ne peux pas stopper totalement, mais qu’il faut limiter un maximum. Si tu le laisses marquer un panier facile derrière il te plante 12 points de suite en ayant pris confiance. Je pense aussi à Jérémy qui est meilleur match après match. Il était mon capitaine il y a un an et je le respecte énormement. Si Benjamin Sene joue il faudra le contrôler, c’est une évidence ».

F.T : Un mot sur Jérémy...
L.T : « Jérémy est une bonne personne. C’est un winner pur et dur. Quand je l’ai choisi comme capitaine en reprenant l’équipe c’est parce que je crois en ses qualités de leadership. Il a connu des moments très difficiles et je lui souhaite vraiment de revenir à son plus haut niveau, car il le mérite ! »

F.T : Un mot sur DeAndre. Est-ce qu’il va mieux ?
L.T : « Il va mieux, mais c’est au jour le jour car nous ne voulons pas prendre de risque avant le Final 8. Aujourd’hui je ne sais quelle sera la situation demain. Je le redis il va beaucoup mieux, mais je ne sais pas s’il jouera demain ».

F.T : Le mot de la fin, coach ?
L.T : « Que ce soit clair et c’est ce que j’ai dit aux joueurs : demain ce ne sera pas une balade demain. Si on veut gagner il faut faire tous les efforts nécessaires et être concentré ».
 

sig_post_lnbtvboulazac.jpg