Basket
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
colson_boulazac.jpg
Actualités [20/21] JeepElite #33 : Boulazac-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

​Victoire en mode diesel

Sans DeAndre Lansdowne économisé, la SIG Strasbourg, se rendait à Boulazac (privé de Owen Klassen, Jef Morency, Mouhammad Faye et Benjamin Sene) avec la volonté de préparer au mieux le Final 8 de BCL approchant à grand pas. Après une 1ère mi-temps que l’on préférera oublier, les SIGmen se sont bien repris pour s’imposer 79-86 et signer une 16ème victoire en 22 matches de Jeep® ÉLITE. Ça s’est fait. #SIGArmy, rendez-vous à Nijni Novgorod !

Sacré début de match des deux équipes. Difficile à dire si les joueurs voguaient sur une grosse adresse ou si les défenses étaient aux abonnés absents, mais quoi qu’il en soit les compteurs grimpaient très vite : 9-8, 3’. Boulazac affichait une belle réussite à 3pts et prenait 7pts d’avance, mais pas d’inquiétude nous étions sérieux. Bien plus appliqués en défense et toujours aussi précis en attaque, les SIGmen plantaient un 3-10 aux locaux pour égaliser à 2’ de la fin du quart : 18-18, 8’. Temps-mort BBD mais Bonzie n’en avait que faire et scorait dès le retour en jeu. En revanche, ne nous mentons pas, la SIG Strasbourg venait de faire un quart-temps durant lequel ils avaient laissé à Flowers (11pts) et sa bande un peu trop d’aise car au final nous étions menés à la Fin du 1er quart-temps : 21-20 (éval : 23-22).

Boulazac jouait crânement sa chance et profitait du manque d’intensité des SIGmen qui ne jouaient pas leur plus beau basket. Yarou en profitait allégrement et nous étions dominés par les locaux. Ce match nous rappelait amèrement la rencontre à Pau. Coach Tuovi prenait un temps-mort à -6 mais rien n’y faisait, l’écart passait à 10 unités à 6’30 de la pause : 36-26, 13’30. Non mais sérieusement messieurs, il faut se réveiller là ! Ish apportait ce qu’il pouvait mais perdait beaucoup de balles (4), Bonzie tentait de porter l’équipe mais les Boulazaquois sautaient à la gorge des Alsaciens qui subissaient cette 1ère mi-temps : 42-30, 16’30. A la surprise générale, Boulazac déroulait et heureusement que Bonzie Colson était là pour maintenir en vie notre équipe avec ses 15pts à la pause (44-34, 8’). Notre retard montait même à 14 points avant que Brandon ne verrouille le score à la pause. Mi-temps : 51-40 (éval : 59-49). Avec 30pts pris dans les dents dans le quart et 51 au total en 20’, voilà bien une « performance » qui fait mal pour une équipe strasbourgeoise qui se veut ambitieuse. Il va falloir se reprendre car à la pause nous étions plus près du dérapage incontrôlé que du bel ouvrage…

Nos joueurs revenaient des vestiaires avec de bien meilleures intentions. Agressifs, ils haussaient leur niveau de jeu pour remettre l’église au milieu du village. Jaromir, Brandon et forcément Bonzie entamaient le quart avec un 2-9 qui nous rapprochait à 4pts : 53-49, 23’30. Voilà qui était beaucoup mieux. Nous commencions à user cette équipe boulazaquoise et sa rotation très courte. Nous enchaînions et, quand nous recollions à 3pts (56-53, 26’30), le coach local se devait de prendre un temps-mort pour sortir ses joueurs du guêpier dans lequel ils étaient entrain de se fourrer. Bonzie sortait sa caisse à outils pour bien montrer qui était le patron. Oubliez la 1ère mi-temps pas loin d’être hideuse, sur un panier à 0 degré de Ish, la SIG Strasbourg repassait ENFIN aux commandes : 56-57, 27’20. Flowers était mis sous éteignoir, Yarou porté disparu et dans son ensemble c’est tout le collectif du BBD qui venait de s’éteindre face à la défense retrouvée des SIGmen. Le score de la période était lunaire, 5-18, voilà qui était beaucoup mieux ! Fin du 3ème quart-temps : 56-58 (éval : 58-63).

Le jour et la nuit ! La deuxième mi-temps n’avait clairement plus rien à voir. Les SIGmen dominaient de la tête et des épaules leurs adversaires qui étaient en panne sèche. L’effectif réduit se sentait en face et notre équipe prenait une belle option sur la victoire en commençant le 4ème quart sur un 2-9 : 58-67, 31’30. Le score s’équilibrait un peu mais notre défense et notre agressivité retrouvées dans un coin du vestiaire à la pause faisaient du bien. Ish Wainright nous offrait 11pts d’avance à 5’ du buzzer (65-76, 35’), juste avant que Boulazac ne perde Jérémy Nzeulie expulsé par les arbitres après un petit mouvement d’humeur sur JB Maille. La fin de match s’annonçait difficile pour les locaux qui allaient finir à sept. L’équipe de coach Tuovi ne lachait pas la bride et il était clair depuis un bon bout de temps que ce match n’allait pas leur échapper. Avec toujours 13pts d’avance à la 38ème (70-83), la messe était dite. Le money time n’avait plus grand intérêt et finalement les SIGmen l’emportaient sur le SCORE FINAL de 79 à 86 (éval : 77-97).

Les statistiques du match : ici
Après être passée au travers de sa 1ère mi-temps la SIG Strasbourg s’est bien reprise. En mode diesel nos joueurs ont su mettre l’intensité nécessaire dans un 3ème quart-temps en mode rouleau compresseur (5-18). Brandon Jefferson (20pts-4rbs-3ints) et l’inévitable Bonzie Colson (19pts-4rbs-2pds) ont fait le job. Nous pouvons aussi signaler les apports de Jaromir Bohacik (14pts), le match très intéressant de JB Maille (8pts-6pds-4ints) ou encore l’apport défensif de Ike Udanoh en 2ème mi-temps qui ont permis d’accrocher cette 16ème victoire en Jeep® ÉLITE. La manière n’était pas des plus sexy face au dernier du classement, mais l’essentiel est acquis. Maintenant faisons la bascule vers le tant attendu Final 8.
F.T.

 

Légende