stradim_banniere_400x1333px2021.jpg
stradim_banniere_400x1333px2021.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
colson_metropolitans3.jpg
Actualités [20/21] JeepElite #20 : SIG Strasbourg-Boulogne Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

Et Dieu créa Bonzie !

Portée par un Bonzie Colson historique avec le record à l’évaluation de l’histoire du club (44), la SIG Strasbourg a fait du petit bois de Boulogne-Levallois qui repart du Rhenus gifflé. Une victoire 100 à 81 des SIGmen qui assoient un peu plus leur place dans le top 4

Les deux équipes affichaient une grosse intensité en début de rencontre. Le jeu était musclé, mais cela n’intimidait pas les SIGmen qui répondaient présents. Avec déjà 5pts et 2 interceptions en 3’, Ish Wainright était l’homme à tout faire de la SIG Strasbourg qui prenait 5pts d’avance : 9-4, 3’30. Mais les Metropolitans ne s’en laissaient pas compter et, sans frémir, les Bleus plantaient un 2-8 pour basculer en tête après 5’ : 11-12. Vitalis Chikoko était en balade sur le parquet du Rhenus. Impossible à stopper il était l’auteur de 11 des 14 premiers points de son équipe. Le problème se corçait un peu plus quand Goodwin montait à son tour en température. Notre équipe était impactée en défense et coach Tuovi prenait un temps-mort à 3’16 de la fin du quart après que son équipe ait pris dans la musette un 3-13 en 3’20 : 14-20, 6’45. Celui-ci arrivait à point car derrière les SIGmen muselaient Boulogne Levallois et finissaient la période en boulet de canon ! En effet, à la faveur d’un 14-6 et d’un duo Colson/Wainright de feu (21pts) nous étions en tête à la fin du 1er quart-temps : 28-26 (éval : 35-30).

Ce coup de chaud avait le mérite de réveiller tout le monde et cela se ressentait dès le retour sur le parquet. Jaromir, fraichement élu SIGman du mois, honorait son titre en se mettant en valeur. Sous son impulsion et ses banderilles, la SIG Strasbourg allait de mieux en mieux 39-31, 14’. Mais n’attendez pas de Boulogne-Levallois de baisser pavillon. Michineau et sa bande mettaient le bleu de chauffe et après un triple de ce dernier, nos adversaires revenaient à deux petites longueurs (41-39, 16’). Ce quart était globalement de plus en plus équilibré. En effet, même si Jaromir redonnait 5pts d’avance à son équipe, il y avait du répondant en face. Archie Goodwin gardait le cap et, même si les Mets perdaient ce quart (24-21), ils étaient là et bien là à la pause. Mi-temps : 52-47 (éval : 58-48).

Nos joueurs effectuaient un retour en jeu des plus intéressants. L’envie, la gniaque, l’énergie étaient clairement aux couleurs de la SIG Strasbourg. En fait, disons les choses telles qu’elles sont : cette équipe nous fait rêver messieurs dames ! Alors ok les Mets étaient à 3pts après 2’30 dans la période (58-55), mais le basket proposé par les SIGmen était sublime ! Et qui de mieux que le MVP Bonzie Colson comme fer de lance. Si ce garçon n’est pas élu MVP de la saison en Jeep® ÉLITE je n’y comprends plus rien ! Auteur d’un match parfait jusque-là, il entrait dans une autre dimension dans ce quart. Grâce à lui et son fidèle lieutenant, Ish Wainright, la SIG Strasbourg concassait Boulogne-Levallois qui prenait un violent 15-0 en un claquement de doigt : 73-55, 26’. Bonzie était magique (23pts, 8rbs, 3ints et 31 d’éval en 20’ de jeu) et le public se régalait de pouvoir voir ENFIN en vrai cette pépite. Ainsi à l’issue d’un quart dominé de la tête et des épaules, la SIG Strasbourg voyait son avance grimper à 16 unités à la Fin du 3ème quart-temps : 77-61 (éval : 92-57).
 

pub_eurometropole_v2.jpg

Inutile de se perdre en conjectures et autres discussions inutiles. Le dernier quart n’allait révéler aucun suspense. Boulogne-Levallois ne pouvait pas stopper un Bonzie Colson stratosphérique. Et même si les visiteurs du soir faisaient illusion en étant à 14pts à 7’ de la fin (83-69), l’incroyable Bonzie marchait sur ce match, gratifiant le public d’une performance historique. En effet, auteur de 34 points, 8 rebonds, 4 interceptions il établissait lors de ce match un nouveau record dans l’histoire du club dans l’ère LNB. Emargeant finalement à 44, oui 44 (!!!), d’évaluation, il faisait mieux que le 42 d’évaluation de Chuck Eidson lors de la saison 2006/07. La SIG Strasbourg s’est montrée en taille patron pour faire du petit bois de Boulogne-Levallois, portée par celui qui est d’ores et déjà au hall of fame du club : Bonzie Colson. Sorti de ce match sous les « MVP ! MVP ! MVP ! » du public, le numéro 50 est entré dans la légende de notre club… Normal et mérité au regard de sa saison… QUI N’EST PAS FINIE. SCORE FINAL : 100-81 (éval : 120-76).
 

statsestrepro.png